PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Toutes les informations relatives à la vie du Freney d'Oisans.
Avatar du membre
Aubergère
Messages : 616
Enregistré le : 11 mai 2006, 20:42
Localisation : Clavans en Haut Oisans

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Aubergère » 27 mars 2011, 19:45

Merci, j'apprécie.
Lorsque je lis tes messages, si tu me voyais, moi qui ai la vue plus que basse :shock: , j'ai le nez coller sur mon écran 22", tu voudrais rire ! ::langue:: ::superking::

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Philippe Raybaudi » 27 mars 2011, 21:05

Aubergère a écrit :Merci, j'apprécie.
Lorsque je lis tes messages, si tu me voyais, moi qui ai la vue plus que basse :shock: , j'ai le nez coller sur mon écran 22", tu voudrais rire ! ::langue:: ::superking::
:)
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
yo
Site Admin
Messages : 693
Enregistré le : 04 sept. 2004, 09:45
Localisation : Freney d'oisans

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par yo » 28 mars 2011, 11:18

Ben ça va être pénible d'effacer tous ces câbles sur les photos en plus de ceux du réseau EDF. Je vais revoir mes tarifs à la hausse moi.

Mon point de vue.
Oui, le tourisme est le poumon économique de l'Oisans.
Oui, je remplis mon assiette et celle de ma petite famille grâce aux touristes.
Oui, j'aime le Freney-d'Oisans. Ne pas soutenir ce projet ne signifie pas que je souhaite aller contre les intérêts du village, affirmer d'une façon directe ou indirecte cela serait faux et mal venu.
Oui je me félicite d'avoir un jour créé ce forum pour que de telles discussions y soient partagées entre personnes raisonnables et respectueuses.
Je remercie PiedMoutet pour cette discussion, il aurait été sans doute mal venu que j'en fusse l'instigateur.

Ça va être un peu long, je m’en excuse.

Je trouve étonnant, on envisage la pérennité d'une future piste en misant sur un enneigement provoqué et non naturel.
La neige de culture (appellation "artificielle" n'est pas politiquement correcte, bien que le procédé ne soit pas des plus naturel et nécessitant la création d'infrastructures mécaniques lourdes complexes) a un coût non négligeable dans une balance économique à l'équilibre de plus en plus précaire.
Si ces équipements ont été mis en place, c'est avant tout pour permettre à certaines remontées mécaniques existantes du bas des pistes de continuer à fonctionner malgré et envers le manque d'enneigement de plus en plus fréquent en moyenne et basse altitude en saison d'hiver. Ces canons n’ont nullement étaient implantés pour permettre l’extension du domaine.

Imaginer une création de piste avec canons (inclus) c'est faire un ski dôme à ciel ouvert, climatiseur en moins, autrement dit concevoir quelque chose à un endroit où il ne convient pas de le faire.

Effectivement, les canons permettent à certaines stations de s'en "sortir", malgré des enneigements médiocres. L'Alpe d'Huez, la station aux mille lacs sort son épingle du jeu du fait de la configuration naturelle de son relief.
Je crois que 20% du domaine skiable français est maintenu par la neige à turbine. J'ai lu, il y a quelque temps, un article sur le Canard Enchaîné à ce sujet, les chiffres annoncés faisaient peur, la consommation d'eau par hectare de piste était affolante, presque trois fois plus que les cultures céréalières les plus « hydrofages ».

La neige de culture, plus dure et plus glissante que la neige naturelle, semble-t-il, a été mise sur la sellette pour deux accidents mortels cette année et les canons en plus de défigurer sont autant d’obstacle non naturel en bordure immédiate de pistes de par leur fonction. Cette proximité est également la cause d'accident du fait d’une mauvaise évaluation des trajectoires des usagers, mais également d’un manque de protection efficace et bien placée.

Un autre étonnement pour moi, c’est envisager l'intérêt et la viabilité d'une création de piste en fonction des jours d'intempéries qui interdiront l'accès au domaine d'altitude, mais pas envisager cette nouvelle piste en fonction de son implantation stratégique ou significative.
La prière des Frenichons : - Petit Jésus, faites qu'il fasse mauvais pour remplir notre télésiège, mâci, amen…

Le bassin ou réservoir sont assurément l'une des meilleures solutions pour permettre d'alimenter les canons, mais les Deux Alpes n'a qu'une réserve naturelle sous dimensionnée qui suffit à peine à l'enneigement mécanique des 64 ha actuel. Le projet du lac de la Mura (plus de 200 000m3 si je me souviens bien) n'a pas été autorisé.
Même si l'impact de telles structures, de ces lacs ou bassins n'est pas plus "néfaste" qu'un barrage, je ne peux pas souscrire à une retenue artificielle dont les fondements sont purement la résultante d'une loi de marché (qui veut le plus peut le plus) et non d'une réalité économique urgente avec péril imminent pour les nombreux acteurs de la station.

De mon point de vue, ces bassins sont encore moins des arguments écologiques positifs.
Je ne peux pas admettre que ce qui demande 3 mois à l'homme et une armada de tractopelles, de dynamite, de compresseurs soient équivalents sur la balance de l'impact environnemental à ce qui a demandé des millions d'années à Dame Nature.
Songer qu'une poignée de jours ou des millions d'années sont sur un point d'égalité pour la faune, la flore, l'environnement proche et lointain n'est pas concevable.
Pour ces retenues, il n’est pas question de soulever quelques pierres, mais de bouleverser plusieurs hectares de terrain. De creuser un cratère et d’y coller une bâche plastique en son fond. Écologiquement discutable.

Alors, comment alimenter ces futurs canons, où prendre cette eau ? Eau précieuse en hiver.

Si ces canons sont si indispensables et économiquement rentables, généralisons les branchements aux pieds des glaciers de France et de Navarre afin de les régénérer ou au moins ralentir de manière significative leurs disparitions programmées.

Beaucoup affirme que la neige crachée par les canons n’a pas d’impact sur le sol et l’environnement. Étrange. L'impact est visible pour chaque randonneur.
Sur le même versant une végétation qui pousse, fleurie et meurt au rythme de la saison et une deuxième végétation emprisonnée sous la gangue de neige artificielle, lourde et compacte, une floraison décalée, retardée d'une quinzaine de jours ou plus dans ses cycles. Cet écosystème de montagne si fragile ne souffre-t-il pas de ces dérèglements cycliques, ponctuels et localisés. À la longue cela ne sera-t-il pas irréversible.

Si nous devions comparer un modèle voisin à notre projet, autant prendre un modèle comparable, comme le souligne Aubergère.

Exit Venosc, village artisanal (made in China) authentique (aux pavés cubiques). Venosc, village où j’ai passé mon enfance, village-dortoir, défiguré pour rentrer dans le moule de l’exigence touristique. Village au parking plein et aux rues vides.
Venosc et son super télécabine d'utilité publique ouvert en saison à des heures particulières pour les écoliers du plateau (mais pas pour les habitants à ces mêmes horaires).
Point d'utilité publique, point d'artisanat authentique chez nous. (La seule chose qui rapproche Venosc toute l’année à la station, c'est le coût prohibitif de l'eau, des terrains et des locations). Mais pas plus de commerces que chez nous et une école aux effectifs (r)assurés par un maire très informé par le sujet.

Exit Vaujany et son Super téléphérique, (des infrastructures capables de mettre sur les rails le plus mauvais des campings de France) et des revenus confortables assurés chaque année.

Si je ne devais garder qu'un modèle, c'est celui de Bons que je choisirais, configuration du hameau équivalente à celle du Freney, excentration de la remontée mécanique par rapport aux habitations. Piste en sous bois, sauvage et dépaysante. Remontée mécanique 2 places pinces fixes. La RM ne fonctionne plus mais a existé depuis 1972 à 2009. Un parallèle pourrait être fait d'ailleurs avec le TSF de Mont-de-Lans (1966) qui a la même configuration.
Sur ces villages satellites à la station je ne vois rien de plus développé que chez nous. Je n'y connais aucun commerce, hormis le primeur (qui venait avant au Freney-d'Oisans mais qui n’y vient plus… ?) ou le marché un jour par semaine.
Ces liaisons ont existé ou existent depuis plus de 40 ans. Qu'ont ces villages ou hameaux que nous n'avons pas ?
Y a-t-il quelque chose à leur envier. Je ne vois rien.
Et pour ce qui est de skier entre les sapins, ça risque d'être difficile puisque le principe même de la création de la piste et d'enlever lesdits sapins.

Il faut bien être claire sur la spécificité de configuration de pistes sur sa (ses) première(s) année(s) d’exploitation, pas de filets de protection, piste non sécurisée et non damée sous la responsabilité de l’usager. L’évacuation et les premiers secours ne sont pas assurés par les pisteurs. Il faut espérer que sur cette première année d’exploitation aucun accident grave n’arrive, conséquence d’une mauvaise évaluation du tracé ou d’un obstacle inattendu sur une piste qui n’est pas ouverte par un professionnel.

S'il est question de diversifier l'offre de la station des Deux Alpes, alors réhabilitons la remontée du télésiège de Bons, sa piste qui dans sa configuration actuelle ne demanderait qu'une toute petite par d'investissement par rapport à notre projet qui part de zéro. La configuration du terrain et le dépaysement seront au rendez-vous et nos clients ravis.

Par rapport à la dynamique de la vie économique locale et bâtis et autres développements, je n’ai pas fait suffisamment d’études pour argumenter sur ce sujet.
Cependant mon bon sens me force à poser quelques questions.
Partons sur le principe que la piste et la RM existent. La RM verra sa gare à plus de 600 m d'un premier et seul commerce de proximité, le Relais de l'Oisans (1200m en aller-retour). Qu'est-ce qui pourra pousser les usagers à aller acheter ou consommer à une telle distance, mis à part une impérieuse envie de chocolat ?
Pour l'Auberge, plus proche, la consommation au bar demandera le même effort. Je n'ose pas imaginer nos joyeux touristes arpentant les ruelles de nos villages, ski sur les épaules à la recherche de commerces.
Si un nouveau commerce est créé au pied de la remontée, sauf bien sûr si c'est une extension du Relais de l'Oisans, cela ne risque-t-il pas de provoquer du mécontentement chez nos commerçants historiques ? Loi du marché me direz-vous.

Autre question, si cette connexion fait monter la valeur des terrains à construire, n’allons-nous pas nous retrouver dans une situation ou seules les catégories sociales très élevées pourront acheter sur le village ? J’aime à penser que mes enfants s’installeront au Freney, en auront-il la possibilité dans les années futures ?
Si l’inflation spéculative touche les terrains par la seule présence de cette piste et RM n’allons-nous pas nous trouver devant quelque chose qui augmente par son volume (spéculatif) et non pas par son poids (valeur réelle). Comme une baudruche, et les baudruches, à un moment ou à un autre ça se dégonfle, ou ça explose.

Assurément, pour dynamiser le projet piste RM, il faudrait alors créer un parc locatif, avec un nombre de lits suffisants pour assurer un nombre minimum de montées par jour.
Là encore des questions interpellent.
Comment remplir ce parc locatif. Passer par les centrales de réservations qui existent sur le plateau et priorisent sous la pression d’une demande de la clientèle, les locations au centre station et pied des pistes.
Autre solution, créer notre propre structure et affronter les machines de guerre déjà bien rodées sur le plateau et expertes dans les exercices de surbooking et lastTime etc ?
Autre question, qui voudrait louer à l'ubac d'une montagne ?

Les enquêtes (DAL) révèlent que les clients cherchent : la réduction du temps d'attente et de transports en remontées mécaniques et un accès direct au domaine d'altitude et soleil et point de vue pour la location au pied du domaine.
Nous allons leur proposer la copie négative de ce qu’ils demandent.
Ce projet s'adresserait-il donc à une minorité ?

Si nous prenons un Chronomètre du départ du Freney à la station il faudra compter pas moins de 25-30 minutes de transport aérien, sans les désagréments des parkings cela va de soit, mais avec l'impartialité des horaires de saison et les éventuelles coupures entre midi et deux heures.

Ces structures, piste, RM et éventuel Parc Locatif apportent un réel retour sur investissement qu'après une vingtaine d'années, quand elles fonctionnent bien. Pendant cette durée, il faut savoir gérer tout cela et faire face à un marcher de plus en plus difficile et concurrentiel. Sommes-nous capables de le faire. Délèguerons-nous cette gestion à d'autres professionnels plus aguerris ? Si le projet ne fonctionne pas, avons-nous la capacité de maintenir ce parc locatif en état et ainsi léguer à nos enfants un bien de valeur plutôt qu’une verrue qu’il faut démolir en raison de son insalubrité.

Comme le dit Philippe, il vaut mieux tenter que ne rien faire. Lorsque les choses sont pensées sérieusement, il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne mal.
Personnellement je suis effrayé par l'inconnu. Il y a trop des facteurs X dans cette aventure. Beaucoup trop en tout cas pour ma vision somme toute rédhibitoire et paternelle d'un tel projet, qui me dépasse très certainement.

Qui peut m’informer sur :
Les coûts ?
Qui paye quoi et à quelle hauteur, sur combien d'années ?
Une étude sur la fréquentation sur la première année… rien ne semble prévu comme dit plus haut ?
Une étude de satisfaction sur cette nouvelle piste et son tracé ?
L'intégration de la piste dans notre environnement ?
Présentation du projet dans sa globalité, une piste, une RM et quoi d'autre ?
La liste des infrastructures par rapport à un calendrier ?
L'impact sur nos impôts ?
Les différentes taxes et autres ?(Compteurs d’eau ?)
L'impact sur nos commerces, cela va-t-il aider nos commerces et nos hébergements actuels ?
L'impact sur notre école, cela va-t-il remplir nos classes ?
L'impact sur la création d'emplois sur notre commune ?
L'augmentation du prix des terrains ? des locations, des logements de constructions ?

L'efficacité avec laquelle ce projet avance, efficacité qui fait honneur à notre conseil.
Nous parions sur l’avenir, pour les générations à venir.
Mais avons-nous dès le départ réuni tous les atouts pour réussir cette partie ou est-ce une partie de poker menteur ?

Pour ce qui est du VTT, je rappelle que la "piste" (chemin piétons où il ne fait pas bon croiser un vttiste caparaçonné de pied en cape est descendant comme une fusée) du Freney ne figure plus sur le document officiel distribué par Deux Alpes Loisirs depuis deux ans. La signalétique n'y est plus présente depuis un an. Cela n'est-il pas symptomatique d'un désintérêt de l'exploitant pour ce circuit VTT l'été. Je passe sur les problèmes de sécurité dans les ruelles du village et n'ose imaginer le résultat d'une rencontre entre une grand-mère et un descendeur pressé d'acheter au Relais de l'Oisans une barre de chocolat.

Pour conclure, il y a deux acteurs sur l'avant-scène du projet.
Le village et l'exploitant.
Jusqu'à preuve du contraire, l'exploitant, sauf accord passé et non officialisé, n'a toujours pas fait savoir s'il soutenait ce projet.
Que fait-on avec notre piste si la remontée ne suit pas ? On trouve un financier Russe, on vend l’âme de notre village au diable promoteur (bouté par d'autres) et on lui demande de payer pour nous la remontée (on se réveille et on dit stop comme d'autres). On regarde la friche reprendre le terrain durant les 30 prochaines années.
La station des Deux Alpes n'a-t-elle pas d'autres priorités comme faire face à sa grande sœur et aux autres stations ?
Sur la station il manque toujours une desserte sur les pentes au bas des pistes, remontées mécaniques à changer, parc locatif à maintenir et développer avec intelligence un domaine pour faire face à la concurrence…

Nos envies nos rêves sont-elles en phase avec notre époque et la loi du marché actuel, les engrenages financiers s'encombreront-ils de notre grain de sable sans contrepartie, sans nous broyer ?

Oui le projet a existé dans l'histoire de notre village, il apparaissait sur les plans comme une liaison future sur les documents des années 50. Mais ces époques où les pionniers façonnaient la montagne sont révolues. Les moteurs économiques ne sont plus les mêmes. Là où vous voyez un projet d'avenir, je vois un projet du passé, lointain et révolu.
Je me trompe sans doute, j’espère me tromper, je serais heureux de m’être trompé, l’avenir nous le dira.

Merci à ceux qui auront lu jusqu'au bout, et pardonnez la maladresse de cette rédaction, n’a pas la plume de Philippe, qui veut.
Désolé pour les fautes.

Lionel ::yo::

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Philippe Raybaudi » 28 mars 2011, 11:55

yo a écrit :
Merci à ceux qui auront lu jusqu'au bout, et pardonnez la maladresse de cette rédaction, n’a pas la plume de Philippe, qui veut.
Désolé pour les fautes.

Lionel ::yo::
Félicitation !
J'ai tout lu et je reconnais que tu poses d'excellentes questions et problématiques non négligeables et bien argumentés...
Quant à ma plume ! Elle n'est plus celle de mes 30 ans et elle s'émousse lentement... ::lol::
D'où l'intérêt de ce type de forum qui permet justement de partager des points de vue différents ; et j'espère que nos politiques viennent y puiser des informations qui guident leurs décisions... Car si nous votons pour eux c'est bien pour qu'une fois en place, ils respectent nos choix et nos aspirations... Là ! je crois bien que je rêve les yeux ouverts... Mais bon ! Comme "rêver" est souvent le fait de la jeunesse ; J'aime bien garder cet esprit là ! :)
Amicalement
Philippe
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Dieu
Messages : 41
Enregistré le : 09 sept. 2004, 20:01

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Dieu » 28 mars 2011, 22:57

Qu'est ce qu'il va nous rester... : :cry:
si tu effaces les cables et le reseau EDF,

les "enneigeurs" car ils ont une consommation d'eau affolante, ils "seraient" responsables d' accidents mortels semble-t-il, ils ne sont que des obstacles sur les pistes, ils dénaturent le paysage, ils retardent la végétation et peutêtre même qu'ils polluent... ::scotch::::

les remontées mécaniques qui défigurent le paysage, qui ont un temps de transport toujours trop long au gout de l'usager enquété :roll:

les vvtistes avec leurs armures qui dévalent les ruelles de notre village ::hum::

Si je crois savoir ce qu' il va nous rester : :idea:

les impots, l'eau, l'électricité, l' essence, la nourriture, le tout de plus en plus cher car ça c'est inévitable malheureusement et tout ça en restant les bras croisés à attendre un miracle car on a peur pour sa tranquillité... ::)f(::

Ou descendre en ville pour trouver un emploi, si emploi il reste...

Je rassure tout le monde : je n'ai pas la solution et pour les miracles, c'est pas moi !!! c'est l'autre

::biere::

Avatar du membre
yo
Site Admin
Messages : 693
Enregistré le : 04 sept. 2004, 09:45
Localisation : Freney d'oisans

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par yo » 29 mars 2011, 08:50

La réponse du berger à la bergère… :lol:
Il n'y a que Dieu pour laisser croire que des personnes ont dit ce qu'elles n'ont pas dit ;… Dieu, et la mauvaise fois. Il faut croire que dans le cas présent j'ai à faire à la première de ces possibilités.

Mais tu as raison : continuons sans retenue, à brides abattues, à planter des enneigeurs, des pylônes, posons des câbles, creusons des lacs, construisons des immeubles, des lits plus que nous pouvons en remplir et puis tant qu'on y est, déracinons, coupons, arrachons, brûlons, terrassons, asséchons, polluons, détruisons, souillons, défonçons, décapitons, tuons, plutôt que ne rien faire à rester les bras croisés, et dénaturons autant que nous pouvons, sans limites, sans retenue, sans garde-fous…

…et proposons à nos enfants un monde plein de pylônes, d'enneigeurs, de câbles, de lacs, d'immeubles et de lits vides, sans fleurs, sans eau, sans insectes, sans hérissons, sans petits lapins… avec "les impôts, l'eau, l'électricité, l'essence, la nourriture, le tout de plus en plus cher, car ça, c'est inévitable malheureusement, et tout ça, en restant les bras croisés à attendre un miracle, car on a peur pour sa tranquillité…"

Là où tu attends une intervention divine, j'attends la réaction des hommes. (Moi aussi je peux tenir un discours complètement démago.) ::bad::

Et si ici nous payons de plus en plus cher la vie, la faute à qui ? la conséquence de quoi ?

ronchon
Messages : 4
Enregistré le : 22 mars 2011, 17:28

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par ronchon » 29 mars 2011, 17:30

a vous tous bien le bonjour .je pense que yo a cent pour cent raison . ::superking:: mais c est sur il faut faire developper le freney autrement a force les voitures qui vont traverser le village trouveront de plus en plus de vestige ::)f(:: .la commune devrait par exemple desvelopper le plan d urbanistion pour permettre a des personnes exterieures de construire ou autre chose ( a des tarifs raisonnable) .et pourquoi pas aussi de faire venir des pme. j ai entendu parler qu'en chartreuse le nom du blaide ma echapper ils ont fait venir une marque de construteur de vtt ils ont installer leur bureau d etude et centre d essai. pour resume eviton de se tourner vers l evidence. aidons leur a trouver l orignaliter. cela reste que mon avis ::dodo::

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Philippe Raybaudi » 29 mars 2011, 18:51

Rien n'est simple en effet !
Mais je pense qu'une RM qui partirait du Freney d'Oisans pour rejoindre celle de Mont-de-Lans ouvrirait inévitablement des possibilités de développement social et économique comme je le disais précédemment…


Il reste qu'il ne faut pas oublier que La Compagnie des Alpes voulait s'offrir Auris en Oisans à un moment donné…

Je pense que leurs dirigeants (qui sont là uniquement pour faire du business) gardent en carton l'idée de joindre naturellement Mont-de-Lans à Auris en implantant la gare intermédiaire d'un télécabine genre DMC sur le promontoire rocheux surplombant la Vallée de la Romanche entre les Puy et Les Châtains.

Ils auront ainsi la "fameuse" liaison Les 2 Alpes/L'Alpe-d'Huez.

Sans RM vers Mont-de-Lans, le Freney sera coupé des retombées éventuelles même si cela restera des miettes par rapport à celles des cœurs de stations ; cela serait toujours mieux que rien… Car que serait le Freney s'il n'y avait pas les hameaux ?

Quelle entreprise voudrait venir s'installer en bas ; peut-être une PME qui aurait besoin de salles frigorifiques industrielles et qui trouverait alors le moyen de faire des économies d'électricité en hiver ::lol:: ...

Le marchand de boissons est parti en zone artisanale à Bourg d'Oisans et pour cause… il n'y avait plus suffisamment de place au Freney pour son entreprise.

Des câbles, des remontées mécaniques, des lignes EDF moyenne tension, etc. c'est le résultat de la proximité des domaines skiables ; je ne vois pas comment on peut éviter cela à moins de décider de partir vivre dans un coin moins fréquenté… Cela me semble une évidence et une affaire de choix de vie… et il me semble que l'on a toujours le choix de rester ou de partir.

C'est pour cela que j'ai choisi de quitter la ville pour habiter ma résidence secondaire (devenu ainsi principale) de Puy-le-Haut : Pour le calme, la tranquillité, la Nature, le silence, les papillons, mes abeilles, les chevreuils qui passent matin et soir dans mon pré, etc.

Si demain une RM (ou un projet immobilier) arrivait à Puy-le-Haut et dérangeait le mode de vie que j'ai choisi, je ne me battrais pas contre l'inévitable tel le pot de terre contre le pot de fer : Je vendrais ma maison au prix fort à un Belge ou un Anglais fortuné (sans état d'âme) et je partirais continuer à couler des jours heureux et tranquilles sous d'autres cieux. Il y a plein d'endroits où il fait bon vivre en France ou ailleurs…

Dans 30 ans (c’est-à-dire : Demain) bon nombre d'entre nous mangerons les radis par la racine… Je n’ai pas envie de m'emmerder avec des problématiques qui me dépassent… de toute façon !

Pour tenter de faire bouger les choses dans le sens qu'on le souhaiterait, il faut faire comme certains (que j'estime courageux !) et prendre sa place dans un Conseil Municipal, ou œuvrer activement dans une organisation politique, associative, fédérative ou autres et mouiller sa chemise pour la communauté… C'est cela La Réalité du système démocratique dans lequel nous vivons. Car nombreux sont ceux qui critiquent sans prendre jamais aucune fonction associative ou communautaire nulle part, sans jamais offrir aux autres des idées réalistes pour qu'un débat constructif puisse faire son chemin.

Personnellement, j'ai déjà pas mal donné depuis 1975 dans l'action associative… y compris pour le Freney d'Oisans et à un moment donné - si l'on ne veut pas que nos instances dirigeantes ressemblent aux gouvernements de la défunte Russie communiste - il faut laisser sa place à plus jeune et plus motivé que soit (et c’est autant valable pour les instances politiques que pour le secteur associatif)

Il faut laisser la roue tourner : C'est mon point de vue ! Car trop de « momies » ou de « dormeurs » occupent des places dans des conseils d’administration simplement pour le pouvoir ou la fierté…

Aujourd'hui, je fais de l'humanitaire pour moitié de mon temps : C'est déjà beaucoup lorsque l'on a une famille, une activité professionnelle et une maison à entretenir.

Vive le développement raisonnablement concerté ! Et Vive la Vie !
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

piedmoutet
Messages : 21
Enregistré le : 17 oct. 2010, 11:35

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par piedmoutet » 29 mars 2011, 19:37

merci yo d'avoir exposé ton point de vue avec le souci du détail, ce qu'il en ressort c'est qu'il y a une très mauvaise visibilité non seulement sur la nature même du projet mais aussi sur son financement .... présenté comme ça, cela semble plus tenir à de l'amateurisme/boule de cristal qu'à autre chose; j'ai vraiment du mal à concevoir ce type de piste sauvage et je comprend tout à fait les inquiètudes des locaux devant se manque d'infos....mais le nouveau TS des lantillons va se faire et du coup je voyais un projet vaste et ambitieux qui dynamiserait un secteur (Bons inclu) autour d'une seule remontée mécanique (avec canons)....l'attrait du village pouvant être une approche diffèrente des vacances au ski...on peut profiter du domaine et du panorama sans être fana des hauts parleurs à la toura ou d'énergumène titubant sur le plateau...

pour ce qui est du terrassement il faut bien avouer que les pentes depuis le glacier n'ont plus rien à voir avec celles que j'ai connu enfant mais l’engazonnement se fait plus facilement en altitude basse (même si ce n'est qu'un masque)...

pour ce qui est de la dureté de la neige artificielle je confirme!!!!! la semaine dernière je me suis fait enlever 3 broches suite à une chute il y a 8 semaines,pourtant pas du tout violente....qu'est ce qui m'a pris aussi de partir en weekend skier ailleurs qu'en oisans? ::mur:: je suis sûr que jamais cela ne serait arrivé sur la valentin :roll: ::langue::

pour finir je reprend la phrase de philippe que je trouve belle et bien adaptée au sujet....

Vive le développement raisonnablement concerté ! Et Vive la Vie !

Avatar du membre
yo
Site Admin
Messages : 693
Enregistré le : 04 sept. 2004, 09:45
Localisation : Freney d'oisans

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par yo » 30 mars 2011, 07:02

… et vive les voies d'accès à la hauteur de nos prétentions. ::biere::

[édit] oups…

ronchon
Messages : 4
Enregistré le : 22 mars 2011, 17:28

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par ronchon » 30 mars 2011, 20:24

yo ca va? ::superking:: moi pas compris ::dingue:: ta phrase

Avatar du membre
yo
Site Admin
Messages : 693
Enregistré le : 04 sept. 2004, 09:45
Localisation : Freney d'oisans

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par yo » 31 mars 2011, 09:09

Bonjour Ronchon,
J'ai fait une faute de frappe :oops: , mais prends la route (RD 1091) en saison le samedi matin à partir de 10 heures pour aller au marché, ou le dimanche après midi à partir de 16 heures pour déposer tes enfants à Grenoble et tu la comprendras. :mrgreen:

Avatar du membre
Dieu
Messages : 41
Enregistré le : 09 sept. 2004, 20:01

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par Dieu » 31 mars 2011, 22:05

yo a écrit :… et vive les voies d'accès à la hauteur de nos prétentions. ::biere::

[édit] oups…
Là !, je suis daccord avec toi :lol:
mais pas seulement pour nous, les samedis et les dimanches,
mais aussi pour nos vacanciers qui mettent bientôt autant de temps à faire Paris-Grenoble que Grenoble-nos stations.
Et là, sur nos enquètes satisfactions, on ne doit pas marquer beaucoup de point... ::marteau::

gilou38
Messages : 3
Enregistré le : 18 févr. 2011, 17:48

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par gilou38 » 12 mai 2011, 17:00

Bonjour à tous,

il est vrai de dire que la neige artificielle n'est pas une solution mais remettre en question le projet a cause de cela me parait stupide; car l'été les vtt sont une vrai manne et l'hiver (soit pas celui là où la neige n'a pas été au rdv) on peut esperer un enneigement naturel peut etre 2-3 mois comme en 2009 si elle n'est pas au rdv le TS a terme permettra de descendre.........

Nous pouvons débattre pdt des mois le village a besoin de cela pour revivre et trouver une seconde jeunesse car plus bas ça fait peur avec les villages fantômes.

On peut aussi vouloir conserver notre tranquilité mais le passage est là pourquoi ne pas en profiter un minimum, demander aux commercants ce qu'il en pense je me mets à leur place


Apres je suis tt a fait d'accord pour faire les travaux dans le respect des consignes environnementales et eviter la neige artificielle


VIVE LE NOUVEAU FRENEY D OISAN SOYONS AMBITIEUX ET VIVE NOUS ::superking::

piedmoutet
Messages : 21
Enregistré le : 17 oct. 2010, 11:35

Re: PISTE MONT DE LANS / FRENEY

Message par piedmoutet » 16 juil. 2011, 15:41

la lettre de Mont de Lans de juin 2011 en ligne sur
http://www.mairiedemontdelansles2alpes. ... horf=edito


une photo montage du projet en page 5

http://www.mairiedemontdelansles2alpes. ... remdl7.pdf

Répondre