À propos du stationnement à Puy-le-bas et Puy-le-Haut

Toutes les informations relatives à la vie du Freney d'Oisans.
Répondre
Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

À propos du stationnement à Puy-le-bas et Puy-le-Haut

Message par Philippe Raybaudi » 07 févr. 2015, 18:51

Bonjour à tous

Comme je viens d'être solliciter à ce propos, je soumets cordialement mon avis concernant le stationnement à Puy-le-bas et à Puy-le-Haut :

1) Il est impératif de laisser une largeur suffisante sur la voirie pour le passage des engins de déneigement et surtout des véhicules de secours et des pompiers ; une grande échelle s’est déplacée au printemps dernier (avec une commission de sécurité) pour vérifier que l’accès était possible jusqu’à Puy le Haut : C’est le cas seulement si chacun fait l’effort de garer son véhicule à un endroit qui ne gêne pas ! Deux mètres de large ne sont pas suffisants ! et le virage d’entrée dans Puy-le-Haut a été élargi (en 1997) pour faciliter l’accès pas pour se garer ; il me semble qu’un grand parking est à la disposition de tous. Tous les hameaux du Freney d’Oisans ne disposent pas d’une aussi grande surface publique de stationnement,

2) Les habitants à l’année qui travaillent (j’en suis !) ne peuvent pas se permettre d’arriver en retard au travail alors que certains se garent de sorte que le chasse-neige est obligé de rebrousser chemin (on ne peut donc plus sortir de chez nous) ou des véhicules (qui ne disposent pas d’équipements pour l’hiver) bloquent le passage des autres usagers : Le samedi 27 décembre 2014, je suis arrivé avec 2 heures de retard à un rendez-vous professionnel au Freney (bloqué à Puy-le-Bas) : Cela ne m’amuse plus !!!

3) La municipalité a toujours fait les efforts nécessaires pour offrir le maximum de places de parkings publics sur la commune ; à chacun des travaux d’aménagement c’est une problématique qui revient et qui est débattue par nos élus conscients de l’accroissement des besoins,

4) Ce n’est pas le rôle des élus (ou des gendarmes) de régler systématiquement des problèmes de bonne conduite, de relations de voisinage et de savoir vivre,

5) L’espace public n’est pas une zone de non droit, de défoulement ou de liberté totale : A minima « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». La divagation des chiens, le tri sélectif des déchets, le respect des équipements collectifs ou des propriétés privées sont des problèmes parmi d’autres,

6) En ville, quand on ne trouve pas de place de stationnement devant chez soi, on se gare à un autre endroit (autorisé !) : Cela ne va peut-être pas de soit pour tout le monde, mais en ville on se retrouve avec une amende lorsque l’on ne respecte pas les règles d’usage. Aux Puy, les règles sont tacites ; et j’espère bien que l’on ne sera pas obligé de demander aux gendarmes de dresser des procès-verbaux ou à la fourrière (votée au dernier Conseil municipal) de retirer les véhicules des propriétaires indélicats… C’est quand même dingue que dans un village de 200 habitants on est obligé de voter au budget communal la présence d’une fourrière officielle ; personnellement cela me sidère et c’est révélateur du changement des mentalités des usagers… Vraiment grave ! D’autant qu’il s’agit de nos impôts.

7) Si certains souhaitent profiter de stationnement privatif, ils font comme moi (et d’autres) : Ils achètent du terrain ou aménagent le leur en conséquence,

Je suis d’un naturel gentil, serviable et j’ai l’esprit large mais je dois bien reconnaître que la cocotte-minute est à sa pression maximale (et ce n’est pas seulement une vue de l’esprit)

Depuis 20 ans maintenant que j’habite à Puy-le-Haut en permanence je remarque que les incivilités et les comportements liés à l’individualisme des uns s’accentuent et font maintenant régner une ambiance délétère avec des petits clans qui provoquent des relations de voisinage tendues.

C’est parfaitement inacceptable ! Et je ne vais pas vendre ma maison pour fuir une situation qui est le résultat du comportement d’une minorité… Que les choses soient claires ! Je vais devenir parfaitement invivable pour ceux qui ne respecteront pas un minimum les autres. On peut résider aux Puy tous en harmonie, avec nos différences et nos motivations variées mais de grâce, le respect doit être le leitmotiv de tous et nous devons ensemble protéger notre havre de paix contre les indélicats.

Personnellement, je tâche de respecter le repos des voisins en passant la tondeuse ou en coupant mon bois (à la tronçonneuse) autant que faire se peut quand le hameau est désert. Je me suis également débarrassé de Houcka (ma chienne Patou) parce qu’elle indisposait certains voisins ou des usagers des chemins de randonnées ; soit qu’elle aboyait trop souvent, soit que sa stature faisait peur !

Je ne veux pas être le seul à faire des efforts et si certains pensent qu’il est accessoire de respecter notre environnement ou les autres, je vais devenir une bête noire ! Je dispose d’une sono de 2x600 watts efficaces (pas des watts bidons) et j’adore le rock des années 50’ : Je vais pourrir l’existence aux indélicats… La dernière fois que je l’ai installé dans mon jardin, un ami des 2 Alpes (qui habite au village près de l’hôtel Aquarius) pouvait reconnaître les morceaux de musique que je passais : Petit test de puissance à 3.300 mètres de distance à vol d’oiseau (probablement le sens du vent était favorable MDR !)

Cela mit à part et pour rester dans un cadre normalisé : Huit familles de Puy-le-Haut (sans les citer) soutiennent très fermement mon point de vue sans compter certaines de Puy-le-Bas, d’autres hameaux ou du Freney d’Oisans…

Je ne crois pas que la solution soit d’imposer des interdictions ou des règles restrictives (par forces de l’ordre ou arrêtés municipaux interposés !) mais seulement que le bon sens et le respect réciproques refassent largement surface afin que chacun de nous retrouve ce qu’il est venu chercher ici : Silence, repos, bonne ambiance, nature propre, eau de source, petits oiseaux, etc.
Cela n’empêche pas de faire la fête, de rouler en quad, de faire du ski de rando ou de la raquette, d’inviter les voisins à faire des barbecues ou d’entendre les enfants jouer avec joie dans cet environnement plus que magique.

Si le Dr Jean-Paul PHILIPPE était encore de ce monde je pense qu’il serait sur le pont… avec beaucoup moins de patience que moi.

Je n’ai rien à ajouter à cette prose qui n’est rien d’autre que ce que je demande depuis de (trop) longues années.

Philippe Raybaudi
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: À propos du stationnement à Puy-le-bas et Puy-le-Haut

Message par Philippe Raybaudi » 06 mars 2015, 11:31

Durant le dernier Conseil municipal d'hier soir, il a été décidé que plusieurs zones seraient interdites au stationnement :

1) La petite place dans le virage d'accès à Puy-le-Haut (juste après le local aux poubelles) qui doit rester libre pour faciliter l'accès des riverains, la manœuvre des engins de déneigement et de secours et l'atterrissage éventuel d'hélicoptères pour les urgences médicales ; une pancarte signalétique normalisée sera apposée à l'endroit le plus judicieux,

2) Une zone d'une dizaine de mètres à droite à la sortie de Puy-le-Bas (en direction de Puy-le-Haut) en prolongement de la maison "Fontaine" (Les Sabots) pour empêcher l'étranglement régulier de la voirie par des véhicules qui se garent le plus près possible des habitations sans se préoccuper des autres usagers. Cette zone devrait être "protégée" par une barrière en bois ou de grosses jardinières.

3) Une réflexion est engagée sur la place de stationnement en épis devant la porte de la chapelle de Puy-le-Bas étant entendu que si la Fiat Panda 4x4 qui s'y gare habituellement ne gêne pas (du fait de son petit gabarit), le stationnement d'automobiles légèrement plus longues gêne le débattement nécessaire des véhicules d'autres usagers (avec des remorques attelées) ou l'accès des engins de déneigement ou les gros véhicules de secours. Je rappelle sur ce dernier point qu'une commission de sécurité des Sapeurs Pompiers s'est réunie aux Puy au printemps 2014 pour déterminer les types de véhicules qui pouvaient s'engager dans les ruelles des hameaux et qu'une grande échelle a réussi à passer Puy-le-Bas pour atteindre Puy-le-Haut ; mais que bien entendu cela reste possible si aucun véhicule n'empêche cet accès des secours!

D'autres problématiques ont également été débattu :

L'Association "Les Amis de Puy-le-Haut" demande qu'une pancarte normalisée de gabarit (largeur/hauteur max. des véhicules) soit installée au début de la rampe d'accès des Puy (au croisement de la route d'Auris) afin d'éviter l'accès de véhicules type camping-car (ou autres) qui se retrouvent coincés dans les ruelles étroites de Puy-le-Bas empêchant la circulation (parfois pendant plusieurs heures) des autres usagers.

Concernant Puy-le-Bas, la voirie d'accès aux Puy depuis le croisement de la route d'Auris (qui fait 515 mètres de long) peut recevoir 70 véhicules de tourisme dans de bonnes conditions (la voirie est large) ce qui est suffisant y compris en périodes de vacances scolaires.

Concernant Puy-le-Haut, le stationnement est facilité (à l'entrée du hameau) sur le parking du relais TDF ; si les usagers font un minimum d'effort, une dizaine de véhicule peuvent y trouver place.
Il a été noter qu'il est totalement inconcevable (alors que visiblement les places publiques de parking sont comptées) que des familles (qui n'ont pas d'emplacements privés de stationnement) montent avec trois véhicules (ou plus) jusqu'à Puy-le-Haut.
Il est donc demandé qu'un seul véhicule par famille soit garé sur le parking (pour que les autres familles ou usagers puissent trouver également une place) et que chacun s'organise pour covoiturer ses invités depuis la route d'accès aux Puy qui prend naissance au croisement de la route d'Auris jusqu'à sa résidence de Puy-le-Haut.
La règle du "premier arrivé - premier servi" étant naturellement la plus répandue, il va de soit que si le parking est saturé, les usagers qui ne trouveraient pas à se garer sont conviés à retourner stationner leurs véhicules dans la rampe d'accès des Puy avant Puy-le-Bas.
Quant on a la santé et la forme physique de faire du ski on peut marcher 700 mètres... Cela n'empêche nullement de monter les bagages et "belle maman" jusque devant sa porte et de redescendre ensuite garer son véhicule là où il ne gêne personne !

MERCI de diffuser largement ces informations à vos familles ou locataires...

Sans respect de ces règles minimales, la mairie compte faire appel à la force publique... Je vous rappelle que l'avant dernier Conseil municipal a vu la mise en place d'une fourrière.
Je me dit tout simplement qu'il serait INCROYABLE de voir les PV fleurir dans les Puy.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Répondre