COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Toutes les informations relatives à la vie du Freney d'Oisans.
Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 18 juin 2015, 11:31

Une habitante de La Grave (Nicole) témoigne sur RMC :

http://www.collectif-du-chambon.org/son ... n-2015.mp3
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 19 juin 2015, 11:29

Le Collectif du Chambon organise une réunion de crise publique au Freney d'Oisans

Lundi 22 juin à 19h00 place de la Mairie



Ordre du jour : Annonce officielle de la chute de 250 mille tonnes de rocher dans le lac du Chambon...

Question :
Quels moyens pour assurer la sécurité des populations sous le barrage ?




Collectif du Chambon

Participez au FORUM : collectif-du-chambon.forum-officiel.fr

Site officiel : http://www.collectif-du-chambon.org

Compte Facebook officiel : http://on.fb.me/1Mt8cjc
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 27 juin 2015, 22:56

POUR TOUS LES SANS CŒUR ET LES PLANQUÉS...

http://collectif-du-chambon.forum-offic ... s-planques
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 02 juil. 2015, 12:18

Le Premier Ministre Manuel Valls devrait faire une petite visite en Haute Romanche le 24 juillet...
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 02 juil. 2015, 12:21

La vidéo de Seb Louvet a dépassé les 70.000 visiteurs !!! :

https://video-fra3-1.xx.fbcdn.net/hvide ... e=559543CF
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 07 juil. 2015, 09:58

TRÈS INQUIÉTANT pour les populations en aval du barrage...

avec cette mise en garde d'un géologue indépendant :
https://www.facebook.com/yo.man.5074/po ... 7106423158


À QUEL MOMENT EDF publiera ses modélisations informatiques de résistance du barrage du Chambon ?
afin qu'un débat contradictoire et démocratique puisse s'instaurer !


A part certains élus et fonctionnaires...
QUI A CONFIANCE AUX DÉCLARATIONS SANS PREUVE D'EDF ?


J'en appelle à Monsieur Jean-Paul Bonnetain (Préfet de l'Isère en charge du dispositif de sécurité dans la zone du barrage) d'intercéder en la faveur des populations et du "Collectif du Chambon" qui réclament qu'EDF soit contraint immédiatement, d'une part, à publier tous les documents concernant les études détaillées (pas de vulgaires conclusions ou affirmations partisanes sans fondements scientifiques) sur les procédures et la méthodologie qui ont été déployées pour pouvoir affirmer que le Barrage du Chambon peut résister à tout et n'importe quoi (y compris au pire des séismes comme affirmé en public le 22 juin 2015) et, d'autre part, installe des systèmes d'alerte des populations dignes de l'époque où nous vivons (pas de vulgaires sirènes aphones dont ont ne sait d'ailleurs même pas qui doit appuyer sur le bouton !!!)

MERCI de votre aide Monsieur Bonnetain

-------------------------------------------------------------------------------

Je poursuis en imaginant qu'il n'est pas totalement irréaliste que l’État intervienne autoritairement contre EDF puisqu'il semblerait que nous sommes en période de renégociation de la concession du Barrage du Chambon pour qu'il se cale sur celle de la centrale de Saint Guillerme... (jusqu'en 2050)

À la limite, pourquoi re-signer ces contrats tant que l'on à pas fait le tour de la question de qui va payer toute cette casse ? et tant que l'on est pas TOUS et TOTALEMENT sorti de cette crise !

Je poursuis mon questionnement :

Pourquoi des fonds publics (nos impôts) devraient être engagés, pour sauver les entreprises ou aider les populations en péril (y compris concernant le pont aérien héliporté) du fait de l'effondrement du Grand Tunnel du Chambon ? alors que nous constatons que ce sont a priori les infrastructures destinées à l'activité économique de ces installations hydroélectriques qui génèrent la crise actuelle et sont peut-être une des raisons de l'immobilisme de la situation...
UNE SORTE D'AFFAIRE POLITICO-FINANCIÈRE (!?) sur le dos des citoyens ;


Et SVP ne me sortez pas de sauce sur "la théorie du complot" (MERCI) : Que EDF réponde DÉJÀ aux questions de la population (ce que le directeur d'exploitation n'a absolument pas fait le 22 juin sous couvert d'un sourire niais et d'un "superbe" et néanmoins inutile vidéo-projecteur) et nous aurons fait un premier pas !
"Allo EDF ! Nous avons un problème !!!"
Voir Apollo 13

Je rappelle qu'il n'y aurait pas lieu d'un tunnel si la route du fond de vallée n'était pas noyée par les eaux du barrage.

vous ne croyez pas que l'on en supporte pas assez comme ça !!!

Ou bien les pouvoirs publics attendent seulement que les montagnards (calmes jusqu'à présent) sortent de leur réserve ? pour qu'ensuite notre Ministre de l'Intérieur nous fasse la morale sur ce qui ne se fait pas dans notre pays !
(notre regard se porte sur la manière dont l'affaire Uber-pop a été traité...)

NOUS SOMMES FATIGUÉS PAR LES TENTATIVES DE MANIPULATION ET DE DÉSTABILISATION et LE COLLECTIF DU CHAMBON n'est pas un repère d'activistes et d’agitateurs comme le prétendent certains !

Je rappelle que le Collectif du Chambon n'existerait pas si les pouvoirs publics avaient pris en considération (dès le 10 avril 2015) l'ampleur de cette crise humaine et économique sans précédent ; le Collectif est né le 13 mai ! pour prendre en main une situation abandonnée par les services de l'État et effaré par la position catastrophique des populations et des entreprises impactée par la fermeture totale de la RD1091.

Je pose donc une dernière question aux personnes en charge de ce dossier de la fermeture de la RD1091 :

VOUS AVEZ L'INTENTION D'ENGAGER DE RÉELS TRAVAUX destinés à envisager une vraie route ouverte à 30.000 véhicules/jours en période touristique À QU'ELLE ÉCHÉANCE ?

EN QUELLE ANNÉE ???
Modifié en dernier par Philippe Raybaudi le 21 sept. 2016, 09:50, modifié 2 fois.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 12 juil. 2015, 12:03

Bonjour à tous
Des nouvelles, des bonnes (bien entendu) nous n'en avons pas !
Des mauvaises, à part la nomination du Préfet Cadot à Paris… et le remplissage du lac du Chambon de la cote 1006 à 1009,5…
Autrement, le dispositif de sécurité autour du Lac a été levé : Plus aucun gendarme, plus de salle de commandement à Mons-de-Lans, plus d'hélicoptères équipés de caméras thermiques, de personnel du GPHM ou de gendarme…
Les affiches qui interdisent les accès aux abords du Lac ou sur les chemins de traverse sont toujours en place, mais comme plus personne ne surveille plus rien, le passage des usagers (touristes en principal) à repris…
Le transport des travailleurs par hélicoptère sera interrompu dans 8 jours faute de budget ; personne ne se poussant au portillon pour financer les 120 000 euros par mois nécessaire au sauvetage des emplois et des entreprises qui ont impérativement besoin de ce dispositif ou qui devront grossir les chiffres du chômage ou mettre la clef sous la porte : À qui profite le crime ???
Nous ne le savons pas, et puis on s'en fout !
Tout le monde se fout de tout d'ailleurs dans cette crise qui dure depuis plus de 3 mois…
Personne ne se préoccupe de savoir quand les travaux d'une vraie route à 2 voies - capable de laisser transiter 30 000 véhicules/jour les samedis de chassé/croisé des touristes - seront réellement débutés ?
Personne ne s'engage sur rien !
Des employés et des patrons d'entreprises de travaux publics commencent à se demander pourquoi des travaux de déboisement ou de terrassement n'ont pas commencé côté Hautes-Alpes pour cette piste de secours que l'Isère souhaite construire sous Cuculet !!! ??? ces travaux pourraient être entrepris de concert avec le déroctage commencé puis suspendu !
Tout le monde se demande pourquoi EDF ne communique toujours pas publiquement ses modélisations informatiques de résistance (à toute épreuve) du Barrage du Chambon… Ils sont peut-être en train de les rédiger... "Vas savoir Charles !"
Tout le monde se demande pourquoi EDF souhaite passer la cote du lac du Chambon de 1006 à 1009,5 !!!??? Si cette (nouvelles) solution doit aider à l'érosion du pied du massif où se trouve l’actuel désordre géologique (sous le village des Aymes) et accélérer sa chute, ne pouvons-nous pas penser que depuis 1946, le yo-yo du niveau des eaux du lac (destiné à produire le plus d'électricité possible) ne serait pas à l'origine de l'abrasion du pied du massif montagneux et aujourd'hui la cause de ce désordre géologique !!!??? dont on nous rabâche les oreilles qu’il est d’origine naturel : « Naturel MON CUL ! » comme disent certains !
Nous nous foutons de savoir si la montagne doit tomber ou non et quand elle doit tomber !
Nous nous foutons de savoir qui est responsable de tout ce merdier ! qui va bientôt pousser des gens qui n'auront plus rien à perdre (à par leur vie devenue des vies de merde à cause de "on s'en fout") à tenter le tout pour le tout !!!
Tout le monde se demande pourquoi une route aussi passagère et aussi stratégique pour l'économie touristique locale est fermée depuis plus de 3 mois ; « cela n'est jamais arrivé depuis le Plan Marshal !!! »
Tout le monde se demande pourquoi des entreprises comme Vinci, Eiffage ou Bouyges ne sont pas sur zone avec des équipes en 3/8 pour que la RD1091 soit ouverte le 15 décembre 2015 !!!???
Si vous avez des réponses à toutes ces questions, elles nous intéressent.
En septembre, le Maquis de l'Oisans reprendra probablement du service et il faudra autre chose que des compagnies de CRS pour déloger les montagnards en colère.
En septembre, l’État sera responsable (TOTALEMENT RESPONSABLE) de tout ce gâchis et surtout du pourrissement de cette crise et donc (TOTALEMENT RESPONSABLE) des actes incontrôlables des malheureuses victimes ; car les actes seront peut-être pénalement répréhensibles mais moralement compréhensibles : Des choses horribles sont légalement possibles de partout dans le monde et elles sont pourtant moralement inacceptables… Même les traites négrières étaient légales au XIXe siècle !
Il faut arrêter de "bourrer le mou" aux victimes du Chambon !!!
Que l’État prenne IMMÉDIATEMENT ses responsabilités en matière de sauvegarde des populations et des entreprises (pour l'instant c'est "du saupoudrage de tapettes" comme on entend…), désigne les vrais responsables de cet immobilisme incompréhensible et reprenne autoritairement les choses en main !!!

En attendant : "Le désordre géologique du Tunnel du Chambon est-il d'origine naturel ?"
http://collectif-du-chambon.forum-offic ... du-chambon

Et : http://collectif-du-chambon.forum-offic ... poglycemie

Philippe Raybaudi - dimanche 12 juillet 2015
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 13 juil. 2015, 12:44

Un soulèvement en Haute Romanche qui commence à pointer son nez...

Après…
les entreprises en voie de disparition, les travailleurs contrains de marcher dans la montagne deux heures par jour (en plus de journées de travail déjà fatigantes dans un tel environnement), un hélicoptère qui n'a bientôt plus le budget pour les transporter, des centaines de touristes qui sont obligés (chaque jour) de faire un détour de 3 à 4 heures, des familles séparées de force, la crainte des habitants en aval du barrage devant le mutisme d'EDF, les atermoiements du CD38 qui fait du surplace depuis 3 mois, l’État qui hésite à intervenir autoritairement, la défection de la majorité des élus locaux, les communiqués officiels sans queue ni tête, le mini-salon du Bourget à la mode Gendarmerie nationale (à Mons de Lans) sur Alerte générale de géologues visiblement totalement dépassés par la situation et aucune date de début de travaux (des vrais ! avec des entreprises disposant du savoir faire et des moyens) pour l'ouverture d'une route à double sens capable d'absorber 30 milles véhicules/jours,
c’est autour des parents d'élèves de s'élever contre des décisions sans rapport avec les réalités du terrain.
Toutes celles et ceux (qui ne veulent pas partir du territoire où ils ont choisi de travailler et de vivre) subissent malgré eux l'inefficience et l'irresponsabilité des personnes, services publics et entreprises qui auraient dû (depuis plusieurs dizaines d'années) éviter tout ce gâchis actuel et à venir d'une situation ubuesque et incompréhensible...

A lire :
http://collectif-du-chambon.forum-offic ... -en-colere
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 16 juil. 2015, 13:27

LETTRE OUVERTE à Monsieur Levy, PDG d'EDF


Dimanche 19 juillet 2015 (ou au plus tard lundi 20) le budget alloué par la région PACA (60 000 euros) pour le pont aérien par hélicoptère au-dessus du Chambon, sera épuisé.

Joël Giraud (député des Hautes-Alpes), Jean-Pierre Sevrez (Maire de La Grave), le CD38 (également sollicité) et le Collectif du Chambon sont "sur le pont" pour obtenir les fonds nécessaires à la poursuite de ce dispositif jusqu'à ce que toute autre solution (humainement acceptable) soit envisageable ; comme la reprise des navettes fluviales (si tout danger était écarté au regard du risque géologique)

Il va de soit que la réouverture (hier) du chemin de montagne sous le hameau des Aymes ne peut en aucun cas redevenir la seule alternative à la fermeture totale de la RD1091. Certains jeunes travailleurs (pisteurs-secouristes ou guide de haute-montagne, par exemple) ont probablement la condition physique pour faire 1 heure de marche en pleine montagne matin et soir (avec un dénivelé de 250 mètres), mais de nombreux bénéficiaires de ce pont aérien n'ont absolument pas la force d'entreprendre chaque jour de travail cette "aventure" éreintante…

Il faut donc impérativement trouver les fonds nécessaires (120 000 euros/mois) pour pérenniser ce dispositif jusqu'à ouverture de la piste de secours prévue en novembre par le CD38 (soyons un tant soit peu optimistes !) Même si nous sommes d'accord que cette piste de secours ne remplacera pas la RD1091 et ne permettra pas la circulation des touristes (pourtant indispensables à la survie de l'activité économique des vallées de la Haute-Romanche et de la Guisane) avec des pointes à 30 000 véhicules/jour.

Le Collectif du Chambon doit donc garder toute son énergie pour poursuivre son travail de terrain (plébiscité par les pouvoirs publics) dans la recherche des besoins et le recensement de toutes les aides financières (principalement les aides directes non remboursables) qu'il va falloir collecter massivement pour sauver les entrepreneurs et les familles de ce territoire.
La dépression économique engagée depuis le 10 avril se fera sentir des années après la réouverture totale de la RD1091 : C'est dire l'ampleur des moyens financiers que cette crise va devoir amortir.

Ne nous voilons pas la face ! Il n'y a aucune solution miracle à court terme alors que c'est justement ce qui permettrait de sauver le tissu socio-économique de cette région. Il faut donc se tourner vers un sauvetage massif et obtenir de l’État et même de l’entreprise EDF (dont les infrastructures sont au cœur des problématiques techniques de la crise du Chambon) pour faire tous les efforts urgents et indispensables au maintien de toutes les entreprises et de toutes les familles qui constituent la force vive de ces vallées alpines.

Cela veut dire que les 120 000 euros nécessaires chaque mois pour le maintien du pont aérien ne sont qu'une minuscule goutte d'eau dans l'immensité de l'océan qu'il va falloir déverser pour mettre en œuvre la solidarité de toute la Nation.

Les prémices de l’adaptation des règles juridiques en matière de « Catastrophes naturelles » ne sont que la face visible des aides qu’il faut entrevoir pour sauver l’ensemble de l’activité économique, sociale et touristique impactée par cet événement.

Cela impose qu’il faille prendre de la hauteur (beaucoup de hauteurs) et ne pas s’arrêter aux problématiques géologiques, techniques, logistiques, politiques, financières (j’en oublie probablement) et dépasser cette crise dont on ne peut visiblement pas régler instantanément les effets. Prenons de la hauteur et prenons de vitesse cet avenir sinistre (si on s’en tient à nos habitudes, à nos modes de pensées, à notre capacité d’analyse, à notre résistance au changement ; c’est naturel chez toutes les espèces vivantes) et tâchons de nous adapter. L’être humain veut rester l’espèce dominante ! Qu’il le prouve. C’est dans l’adversité que se révèlent les meilleures choses et c’est souvent dans les compromis que naissent les idées les plus probantes, les plus largement admises, les plus consensuelles.

Alors soyons forts et prévoyons le pire qui se projette avec la probabilité d’une fermeture longue (plusieurs années) de cette route départementale 1091.

Soyons forts en poursuivant nos actions (je parle du Collectif), sur le terrain, dans les médias et auprès des institutions et des politiques qui disposent du pouvoir que nous leur avons prêté (nous autres citoyens) et marchons sereinement main dans la main avec toutes les institutions en charge du dossier et bien entendu largement au-dessus des querelles partisanes et stériles.

Cela signifie que les plus forts devront nécessairement aider les plus faibles. Cela n’est pas uniquement valable pour les montagnards (qui savent très sensiblement ce que la solidarité implique) mais également l’État (qui commence aujourd’hui à bouger timidement) et puis surtout EDF. Mais OUI !!! Notre entreprise « nationale » qui sait réclamer (sans ménagement ou presque) le recouvrement de ses factures d’électricité et qui fait « le mort » depuis 3 mois alors que ce sont quasiment ses propres infrastructures (ou presque ! ne jouons pas avec les mots et les raisons sociales des entreprises au fil de l’Histoire…) qui sont en défaut : Un barrage souffrant du « cancer des bétons » dernièrement restauré et un tunnel (indispensable puisque l’ancienne route fut immergée pour la construction du barrage) qui s’est définitivement effondré après l’action commune du « glissement » d’un « désordre géologique » et des micro-minages qui ont suivis.

Mais ne cherchons pas de coupables ; continuons à prendre de la hauteur ! À quoi bon un mauvais procès quand il est possible d’obtenir réparation ; Puisque c’est là le cœur du problème de celles et ceux qui ont travaillé (parfois toute une vie) pour se voir déposséder en quelques mois de tout ce qu’ils ont modestement gagné par leur travail dans un environnement extrêmement rude (de surcroît).

Ne cherchons pas de coupable car nous sommes là devant une quasi-affaire d’État : On voit bien qu’il n’est pas nécessaire d’avoir fait de longues études ou de sortir de l’ENA pour se rendre à l’évidence que cela coince au sommet du Pouvoir. Pas celui détenu (grâce aux urnes) par nos hommes politiques ! Non ! Celui que Al-Gore avait déjà analysé et décrié dans son combat pour la Planète : celui des financiers, des entreprises multinationales. Celui-là même qui fait fléchir et frémir les gouvernements : Le Pouvoir de l’argent.

Il existe au moins deux cas où l’on ne trouve JAMAIS (ou presque) de coupable : Les affaires d’état (mes yeux se portent sur des exemples comme celui du naufrage du Bugaled-Breizh) et les grandes affaires comme le « Sang contaminé » ou la « Vache folle » : Des procès-fleuves avec des parties civiles qui se déchirent pendant des dizaines d’années pour un résultat à peine relaté par certains médias. Dans tous ces cas, la vie des seuls individus n’a plus aucune importance : Elle est balayée dans la tourmente, écrasée par le rouleau compresseur d’une Justice qui perd totalement pied avec la réalité des simples mortels. Une sorte d’intérêt général qui prévaut sur le vivant !

Je vais répéter une horreur, et pourtant ! : Un dictateur a dit : « La mort d’un homme est une tragédie ; la mort d’un million est une statistique »

C’est ignoble ! est en même temps qu’est ce qui nous sépare de cette analyse froide et abominable, de cette Crise du Chambon (de ses impératifs économiques, politiques et géologiques – soi disant « naturels »), et de la simple réalité quotidienne de ces gens qui n’ont même plus 50 euros pour remplir un réfrigérateur ou pour faire une moitié de plein de gasoil ? Et qui ne dorment plus aux questions : Que dois-je faire ? Faut-il partir pendant qu’il en est encore temps ? Que vont devenir mes enfants ? Comment je vais payer mes factures à la fin du mois ? etc., etc., etc.

On entend de-ci de-là qu’il faut déployer les moyens de l’État, qu’il faut un grand élan de solidarité nationale, qu’il faut sauver ce territoire, qu’il faut aider et trouver des solutions. On entend beaucoup de choses, on voit des actions plus ou moins appropriées et souvent mise en place comme un dernier recours à des situations devenues si pénibles qu’elles vous en tirent les larmes des yeux. Mais bon sang ! Quand verrons-nous LE « geste fort » de l’État ? Celui que le Collectif du Chambon réclame depuis plusieurs mois en prolongement des appels au secours de toute la population… Les caricatures de Lionel et les textes de certains copains ne sont que des défouloirs qui évitent suicides et catastrophes humaines (mémorisez bien cette dernière phrase !) : Prenez-les au second degré.

Un hélicoptère, 2 heures par jour, pour transporter des personnes qui veulent travailler, ce n’est pas suffisant ! C’est un dispositif qui devrait déjà être inscrit au beau milieu de plusieurs centaines. Idem pour la cellule psychologique ou pour les « mesurettes » en faveur des entreprises. Ce n’est pas avec quelques millions d’euros que nous dépasserons cette crise et trouverons des solutions pérennes à tout ce flot de problèmes générés par la fermeture de cette RD1091. Il faut rapidement trouver les leviers pour engager plusieurs centaines de millions pendant plusieurs années… Ca fait mal ! Mais c’est indispensable au sauvetage de tous ceux qui n’ont pas demandé à supporter cette situation. Personne ne travaille et ne paye des impôts en imaginant être traité de cette manière ! En regardant un tunnel vieux de 80 ans (et construit au mauvais endroit) se dégrader hiver après hiver sans que rien ne soit envisagé pour faire autre chose, en attendant LA catastrophe ! Celle que nous vivons aujourd’hui.
Ne cherchons pas de responsable à l’inévitable car nous sommes tous responsables ! Depuis plus de 40 ans que les premiers symptômes alarmants sont apparus…

Maintenant, si effectivement l’État peut (et doit) agir massivement, autoritairement et rapidement, EDF doit également agir et sortir de son mutisme béat ! Il ne s’agit pas uniquement de réaliser des profits et de s’en laver les mains le jour où ! Il faut également prendre ses responsabilités et piocher dans le « trésor de guerre ». Cela suffit de devoir supporter toutes ces manigances en lisant « Le Canard enchaîné ». Les grandes entreprises (encore plus lorsqu’elles sont des entreprises publiques – ou qu’elles l’ont été) doivent des comptes à tout le monde et pas seulement à leurs actionnaires.

J’en appelle donc directement au PdG d’EDF, Monsieur Jean-Bernard Levy, pour que ses services daignent répondre aux questions que les citoyens du Collectif du Chambon posent depuis des mois (au nom de tous) dans cette situation absolument inimaginable.
Depuis le Plan Marshal, aucune route française de ce gabarit n’est restée fermée totalement aussi longtemps ; Où cela coince donc Monsieur Levy ? Vous avez probablement un début de réponse et nous aimerions tous avoir des explications claires et publiques. Le mutisme assourdissant de votre entreprise est totalement incompréhensible et indécent.

Aussi, au-delà des réponses que vous nous apporterez probablement très prochainement, nous vous prions de bien vouloir étudier avec le plus grand soin cette toute première requête, que constitue la prise en charge globale du pont aérien, que nous sollicitons de votre entreprise. Pont aérien héliporté qui permet de contourner les ouvrages actuellement en défaut et initialement construit pour la production d’électricité (et des profits qui en découlent) puisque l’ancienne N91 fut noyée dans les eaux pour la construction du Barrage hydroélectrique du Chambon. Et c’est d’autant plus important (que votre entreprise s’investisse dans le traitement d’une partie de la Crise du Chambon) que vous devez être au courant que ce « désordre géologique » est probablement également le résultat de l’érosion (il existe sûrement un terme technique plus adéquat) du pied de cette « falaise » puisqu’il semblerait que c’est justement cette « action mécanique » là que vos services sont en train d’expérimenter pour accélérer sa précipitation dans le lac… avec le passage des eaux de la cote 1006 à la cote 1009,5.

Mais laissons là ces questions d’experts !

C’est donc sans aucun détour (et avec la conviction que vous répondrez favorablement à cette requête en trouvant naturel que votre entreprise participe, à son niveau, à l’effort que tout un pays est en passe de réaliser pour sauver un des territoires de sa Nation) que je fais publiquement cette demande à l’homme que vous êtes ; en chair et en os.

Avec l’impatience de toute une population prise en otage, je vous prie d’agréer Monsieur Levy, l’expression de mes salutations distinguées.

Philippe Raybaudi
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 24 juil. 2015, 23:42

Le point de la visite de Monsieur Manuel Valls en Isère et Hautes-Alpes sur la Crise du Chambon et sur la réunion avec Monsieur le Préfet de l'Isère et Monsieur le Président du Conseil Départemental 38


« Je ne laisserai pas tomber le territoire » a promis Manuel Valls.

« Le pont aérien par hélicoptère n’est pas idéal mais c’est la seule solution tant que le glissement interdit l’accès au lac. L'État financera la poursuite de ces navettes (héliportées) aussi longtemps qu'il n'y aura pas d'alternative »

« Une fois l’éboulement achevé, l’État participera au financement des navettes lacustres pour transporter voitures et piétons »

« Nous avons négocié aussi une réduction de 75 % pour emprunter le tunnel du Fréjus à moindre coût »

« Si la circulation sur la RD 1091 n’est pas rétablie cet hiver, l’État participera au financement du déneigement du col du Lautaret » pour que la vallée ne se retrouve pas complètement enclavée Monsieur Valls a évoqué la mise à disposition d’engins de déneigement de l’État et la mobilisation, si nécessaire, des moyens de l’armée.

Le Premier ministre en a profité pour confirmer le maintien du train de nuit Paris-Briançon.

De nouvelles aides aux socioprofessionnels devraient être débloquées et l'état de catastrophe naturelle devrait être prononcé en Conseil des ministres vendredi prochain...

Concernant la réunion publique qui s'est tenue aux 2 Alpes pendant que Monsieur Valls rejoignait la Haute Romanche :

La voie de secours est maintenue sur une seule chaussée avec des « garages » tous les 150 mètres environ permettant un croisement à vue ; pour des raisons de délais de livraison à savoir environ quatre mois. Cette route de secours pourrait être déneigée (en cas de besoin) avec les mêmes moyens militaires que ceux qui devraient être mis en place au Lautaret et il est même envisagé des liaisons avec des camions 4x4 militaires (type transport de troupe) si les conditions de circulation s'avéraient nécessaires. Les touristes pourraient éventuellement l'emprunter en fonction du trafic ; donc malheureusement hors périodes de forte affluence. Mais c'est une voie de secours et non une solution pérenne qu'il faut envisager comme « mieux que rien ! »

La gestion du trafic se fera en fonction des besoins et le département semble très attentif à cette problématique qui sera probablement complexe mais qui semble être prise en compte sérieusement.

Les problèmes de mise en sécurité et de déneigement sont également au cœur du dispositif.

Des études sont en cours pour envisager un by-pass dans l'actuel Tunnel du Chambon (environ 200 mètres de long) qui contournerait l'actuelle partie du tunnel impactée par le glissement de terrain. Ces études devraient être présentables en septembre, date à laquelle la Préfecture de l'Isère et le CD38 prévoient de nouvelles réunions publiques d'information. Ces travaux seraient commencés idéalement une fois le pan de montagne purgé ou s’il pouvait être établi que ce contournement pourrait être creusé dans une partie de la montagne absolument pas affectée par l'actuel désordre géologique. Une fois les études terminées et les autorisations acquises, les travaux de création de ce by-pass devraient prendre une année avec les moyens d'une grande entreprise habituée à ce type de construction.

En attendant, il sera toujours envisageable d'augmenter légèrement le trafic de la route de secours (sur le versant gauche) en passant une partie de sa longueur à deux voies...

Même si on commence à percevoir une prise de conscience générale de cette crise et l'engagement de l’État sur certains points, je trouve que les délais sont super décevants d'autant que trois mois se sont déjà écoulés et que certaines des mesures annoncées sont celles que le Collectif du Chambon réclame depuis le début de la crise. Il est probable que si les mentalités changeaient légèrement au sein de nos institutions, il serait possible de gagner beaucoup de temps, d'énergie et peut-être d'argent dans des situations similaires de crises exceptionnelles. La communication avec les populations concernées est également un point qu'il faudrait très sensiblement améliorer.

Je pense qu'il reste encore beaucoup de chemin dans la prise en compte des pertes réelles des entreprises et des familles impactées et des mesures qu'il faudra bien prendre si l'on considère que les victimes ne sont pas responsables de cette situation et des délais de son traitement. Il faudra donc bien mettre en place un fonds de solidarité destiné à compenser toutes les pertes (à minima celles économiques) y compris la prise en compte de la déflation de la valeur des biens immobiliers et des fonds de commerces, les dépenses indirectes des familles et les pertes ou baisse de salaires et tous les frais supplémentaires engagés par beaucoup pour compenser cette situation.
Le chemin reste encore long avant que les comptes soient à l'équilibre, mais je suis tout de même confiant (malgré ma déception actuelle) en particulier parce que Monsieur Valls a été particulièrement attentif à la détresse des populations lors de sa visite en Haute Romanche. Je pense que c'est un geste fort ; principalement au regard du temps de paroles et d'écoute qu'il a consacré aux victimes et à leurs représentants du Collectif du Chambon.

C'est en cela que je crois que nous devons tous ensemble poursuivre tout ce travail de fourmis pour collecter et lister, jours après jours et dans les mois qui viennent, tous les besoins, tous les problèmes, toutes les demandes, etc. et chercher toutes les réponses et solutions afin qu'humainement, nous sortions tous de cette crise la tête haute et fiers d'avoir contribué modestement (mais sûrement) au maintien du lien social et de notre économie touristique de montagne.

Un point qui semble acté à présent c'est la volonté que le débat (qui semble maintenant s'être largement pacifié) se déroule aujourd'hui avec toute la transparence réclamée depuis le début de cette crise.

Merci Monsieur Valls et Mesdames et Messieurs les représentants des pouvoirs publics et institutions en charge de ce dossier compliqué, d'avoir commencé à entendre nos voix et l'écho qu'elles font dans nos chères montagnes… et à très bientôt !

Philippe Raybaudi - Le 24 juillet 2015
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 27 juil. 2015, 08:40

Le Collectif du Chambon : "l’action, la violence et moi…" :

http://collectif-du-chambon.forum-offic ... nce-et-moi
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 28 juil. 2015, 19:18

Le Collectif du Chambon ne faiblit pas :

http://collectif-du-chambon.forum-offic ... aiblit-pas
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 29 juil. 2015, 13:38

La Haute Romanche : une zone franche, pure, équitable et naturelle


Source : https://www.facebook.com/pages/Naufrag% ... 43?fref=nf



Il s'avance, trois ans après, trois ans déjà qu'il n'est pas revenu ici devant la salle des fêtes, cette fois, il est descendu de sa voiture, il prend le ruban, présente les ciseaux et, crépitement de flash, c'est fini, fin du calvaire, la route est ouverte de Vizille à Montgenévre, nous sommes le 10 Avril 2018 à 15h20.
Trois ans de travaux gigantesques débutés au lendemain de l'effondrement titanesque de la montagne au Chambon qui a emporté le tunnel et ravagé la rive opposée.
Un plan d'urgence est lancé pour reconstruire 5 km de vallée, au prix d'un effort national sans précédent mettant à contribution toutes les forces vives de la Nation et les fer de lance de la construction d'infrastructures routières, tunnel, pont, viaduc, galerie et paravalanche.
C'est la que nait l'éclair de génie du chef de gouvernement qui décide une réfection totale de la RD 1091 en un temps record de 3 ans. Cette priorité nationale va devenir la vitrine de la maitrise d'oeuvre française en transformant un anéantissement géologique en triomphe technique, naturel et durable à intégration humaine.
Le décollage économique consécutif au lancement du chantier propulse le premier ministre au rang de grand favori des élections présidentielles qu'il remporte haut la main.
La Haute Romanche devenue le moteur économique du pays sait résister aux sirènes du modernisme et conserve intact son écrin de rudesse alpine, seule inflexion à sa stricte ligne d'authenticité, elle devient une zone franche, je dirai, plus franche encore tellement elle est pure, équitable et naturelle.
Ça c'est la carte postale, celle que nous voudrions tous aimantée sur la porte du frigo, pour l'instant elle est en noir et blanc, les personnages sont ternes et les chalands ne se bousculent pas au portillon.
Sauf Aléa


Image
110km/h est la limite de vitesse sur les voies rapides
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 03 août 2015, 09:50

"Quand Solidarité rime avec Imbécillité !" :
http://collectif-du-chambon.forum-offic ... mbecillite

Voilà une réaction (sur le forum du Collectif du Chambon) tout à fait salvatrice (cliquez sur le lien ci-dessus)
En effet, j'ai assisté au dernier conseil municipal du Freney d'Oisans.
Une question sur l'arrivée de ce distributeur automatique de pain a été posée.
Hervé Ougier, propriétaire avec sa femme Isabelle de la Station multiservice de notre village (essence, gaz, épicerie, surgelés, journal, pains et croissanterie, glaces, toilettes, table à langer, point Poste, articles divers et variés...), s'étonne de cette installation...
Une fois encore, aucune personne du Conseil n'était au courant ! Dans un si petit village d'environ 200 âmes, cela paraît si incroyable que l'arrivée de cette machine ne soit remontée qu'aux seules oreilles de Hervé pourtant notoirement "dur de la feuille" !!!
Comme le dit Joseph, ces comportements sont indignes ! C'est dégueulasse : Ça donne vraiment envie de gerber.
Même si nous sommes dans un système de libre entreprise ; il y a des choses qui ne se font pas !
Les Corses ont VRAIMENT plus de couilles que certains "montagnards"(*)

PS : (*) J'ai mis "montagnards" entre guillemets car certains n'ont vraiment pas la capacité pour représenter dignement cette communauté.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 249
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

L'Évangile selon Saint Christian

Message par Philippe Raybaudi » 07 août 2015, 12:34

TOUT LE MONDE N'A PAS DE COMPTE FaceBook (ni moi d'ailleurs) : je profite donc de l'excellent dernier "mémoire" publié sur le compte FaceBook "officiel" du "Collectif du Chambon" (Collectif citoyen à émergence spontanément naturelle, apolitique et non-violent ni violant - jusqu'à ce jour !...), pour relayer l'information citoyenne de ceux qui œuvrent et agissent pour le "Bien commun" (chacun retrouvera ses ouailles - et le modeste reflet de ses actes - dans ce "tumulte" médiatico-politique et bientôt œcuménique...) :

Source (comme d'habitude : je cite !) : https://www.facebook.com/pages/Naufrag% ... 7354624343

Naufragés du Chambon - 13 h ·
Panem et circenses
Au Freney, où il y a une demi douzaine de commerces touchés par la chute du trafic routier, l'épicier/pompiste/boulanger se sent roulé dans la farine lorsqu'il voit apparaitre un distributeur de pain automatique tombé des Deux Alpes avec la bénédiction municipale pour compenser la perte des livraisons du panificateur pas pacificateur des Deux Alpes à La Grave.
Devant cette multiplication des pains qui apparait comme une hérésie aux yeux des fidèles citoyens, nous vous rappelons l'Evangile selon Saint Christian :
L'Épître aux Fréneytiques, psaume 4,
Par le pitre au Freney, mandat 4 :
En ce premier Jeudi après l'Eucharistie où nous connaissons la colère du
Tout Puissant et l'Apocalypse au Chambon, l'élu de Dieu est monté en chaire pour son sermon sur la montagne :
Mes bien chers électeurs,
Mes biens chères électrices,
Pour notre dernier repas avant la résurrection de la route,
Je vous invite à la communion sacrée,
Au nom de la sainte voie du berger céleste
Guidant ses bienheureuses ouailles,
Ecoutez la voix sans double sens de votre seigneur :
"Le maire prit le pain et le rompit, et dit,
Prenez ceci est mon corps".
Après cette action de grâce divinement charitable,
Pour poursuivre l'oecuménisme,
La mairie installera demain un distributeur de vin.
"Prenez, ceci est mon sang".
Amen.
Rappelez vous qu'en toute Cène,
Il y a un Judas.

Dans les Hautes Alpes solidarité haut alpine, en Isère solidarité Deux Alpines.

Ci J 119


Image
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Répondre