COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Toutes les informations relatives à la vie du Freney d'Oisans.
Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 10 août 2015, 14:16

"Liberté, Égalité, Solidarité"

L’intensité de la crise humaine du Chambon prend une nouvelle amplitude avec l’approche inexorable de l’hiver.

Dans quatre mois environ, nous entrerons dans la période annuelle où les montagnards ont l’habitude (depuis toujours) de préparer (le plus efficacement possible) les six mois à venir, de novembre à avril. Six mois de frimas, de neige, de congères, de vents froids, de glaces, de routes incertaines… six mois où l’homme doit (et savait) s’adapter à ces conditions difficiles pour combiner avec la Nature.

Depuis le 10 avril 2015 (et la fermeture totale de la RD1091) ce frêle équilibre (durement gagné sur cette nature inhospitalière à ces altitudes et qui s’était largement amélioré depuis l’avènement des stations touristiques de montagne) se trouve à nouveau totalement remis en cause.

Les tensions sont de plus en plus fortes entre la population et les pouvoirs publics et l’incompréhension de plus en plus perceptible entre les citoyens et leurs élus.

Je pense qu’il est indispensable de pacifier les relations entre nous tous ! Nous sommes tous différents avec des histoires de vie, des idées, des envies, des points de vue et même des intérêts différents, mais c'est bien la solidarité et la mise en commun de toutes ces différences qui emportera l’adhésion du plus grand nombre et qui nous fera sortir le plus rapidement possible de cette situation.

Cette Crise du Chambon me donne envie de dire non pas "Liberté, Égalité, Fraternité" mais "Liberté, Égalité, Solidarité" !
Cela pourrait être une devise bien plus en phase avec les réalités de notre pays dans ce contexte de mondialisation des échanges et des communications et dans les problématiques inévitables auxquelles le monde d’aujourd’hui est inexorablement confronté.
Une sorte de suite logique à la devise originelle du siècle des Lumières évoquées pour la première fois lors de la Révolution française et qui maintenant serait plus en adéquation avec les actuels enjeux économiques, écologiques, sécuritaires, de migrations et de meilleure répartition du travail ou des richesses.

On ne va rien faire de bon avec de basses querelles intestines et stériles ; il faut absolument que nous élevions tous le débat sur les problématiques majeures de notre territoire qui est en grande souffrance et rester courageusement réalistes et soudés.

Si non, cela va être l'hiver le plus merdique que cette région ait connu au travers des siècles passés.

Même mon imagination a du mal à percevoir l'ampleur de cette catastrophe annoncée.

Il faut réagir tous ensemble !
Même le CD38 et la Préfecture de l'Isère sont conscients de l'énormité de ce qui nous attend dans quatre mois.

Réunissons nos forces ! Bon sang ! Tous ensemble autour des mêmes tables de discussions, de négociations et d’échange…

Il me semble que notre feuille de route est claire : Une nouvelle RD1091 à double sens avant l’hiver.
La montagne est en grande partie tombée dans le lac ! Nous avons donc pris un nouvel avantage sur cette nature toute puissante. Pourquoi ne pas tenter maintenant un minage intelligent de la partie effondrée du tunnel puisqu’il semblerait que le désordre géologique qui impactait sa voûte est en partie ou totalement purgé (pour ce qui glissait) ?

Nous pourrions alors espérer disposer (avant l’hiver) à la fois de la voie de secours rive gauche et d’un tunnel débouché et suffisamment réparé en attendant de futurs travaux plus longs de percement d’un nouveau tube…

En attendant les décisions techniques et concertées sur ces questions pressantes, il serait judicieux d’envisager rapidement la reprise des navettes lacustres si les conditions de sécurité pouvaient être validées par les géologues et les services de la Préfecture de l’Isère. La solution héliportée actuelle commence à trouver ses limites avec le début des intempéries (orages, brouillard, etc.) il est grand temps de trouver des solutions humainement acceptables.
Si les services actuellement à la manœuvre n'ont ni les capacités logistiques ni le pouvoir (en terme de prise de décisions ou de prise de risques en situation de crise), je pense qu’il est grand temps de faire appel (une bonne fois pour toutes) aux moyens techniques de notre armée ou aux moyens des pays membres de la Communauté européenne.

Merci de votre attention

Philippe Raybaudi

Modifié en dernier par Philippe Raybaudi le 11 août 2015, 21:28, modifié 1 fois.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 11 août 2015, 20:38

« Je comprends évidement la détresse des habitants, mais il est irresponsable de faire régulièrement de la communication négative, toutes les demandes sont satisfaites à ce jour (…) je me demande jusqu’à quel point le Collectif du Chambon représente la population dans ce genre d’action. Quant au maire de Villar d’Arêne, à part avoir subi des pressions je ne comprends pas pourquoi il a co-signé ce courrier ?»
Bernard Pérazio
(Source : http://alpesdusud.alpes1.com/infos/info ... news=35481)


Monsieur Pérazio, j’ai l’impression que vous vous trompez de cible avec le Collectif du Chambon. Si vous avez des reproches à faire, faite les donc à notre Premier ministre.
Le Collectif du Chambon ne fait que demander que les engagements de l’État du 24 juillet 2015 soient tenus ; par le CD38 ou toute autre institution. Le Collectif du Chambon se fout de savoir qui le fait : IL FAUT LE FAIRE ET VITE !
Voilà pourquoi nous écrivons des courriers et que nos commissions travaillent pour collecter toutes les données du terrain qui peuvent servir à la mise en place de dispositifs ou d’aides afin de traiter chacun des problèmes de chacune des victimes.
Dans l’absolu, nous n’avons rien contre le CD38, ni contre personne a priori ! Nous voulons que les personnes et les institutions en charge de cette crise actent effectivement de l’ampleur de cette catastrophe (dont nous apercevons pour le moment que la partie visible) et agissent avec célérité et pragmatisme sans se confronter à des manœuvres politiciennes gauches/droite qui commencent à échauffer les oreilles des Français et pas seulement ceux qui vivent en Haute Romanche.
Vu d’en haut (je veux parler de nos montagnes) on n’a franchement pas l’impression que vous mesurez l’ampleur de la catastrophe humaine et économique qui se profile. Pour le moment nous sommes dans la phase d’allumage. Quand la postcombustion va s’enclencher, il y en a quelques-uns qui vont être éjectés… Espérons qu’ils auront un parachute parce que l’atterrissage risque d’être douloureux.
Quand on voit le spectacle depuis la position d’un simple citoyen, on aurait presque envie de se rouler de rire par terre (d'où les caricatures et les belles envolées épistolaires), mais finalement cela fait pleurer quand on constate que dans d’autres crises le pourrissement des situations entraîne des phases de violence inconsidérée tant les victimes n’en peuvent plus.
C’est incroyable que personne ne se rend à l’évidence que tout être humain, tout groupe social à une limite de résistance au-delà de laquelle le déchaînement est quasi inévitable. Je ne comprends pas pourquoi on ne cherche pas à éviter le pire sachant qu’après toute phase de violence il faut (de toute façon) se réunir autour d’une table pour négocier et trouver tous ensemble des solutions acceptables par la majorité. Pourquoi ne commence-t-on pas par cela ? Écoutez ce que les gens on à dire ! Entendez leurs souffrances ! Répondez aux propositions ! et répondez de vos actes par une communication transparente et sincère. C’est seulement cela que le Collectif du Chambon demande Monsieur Pérazio. Seulement ça !


« Je suis toujours très dubitatif sur l'intérêt de taper sur le département de l'Isère. Je ne crois pas que l'on obtiendra quoi que ce soit de leur part en les invectivant…
… Mais si quelqu'un sait faire des miracles, qu'il le fasse : il ne me semble pas, malheureusement, que le Premier Ministre soit arrivé à la Grave avec ses bulldozers. J'appelle donc chacun au calme et au travail en commun pour aider au mieux notre canton si touché. »

Arnaud Murgia
(Source : http://alpesdusud.alpes1.com/infos/info ... news=35481)


Mon Cher Arnaud ! Encore une !!!
Pardonnez-moi cette familiarité Monsieur Murgia, mais vous vous doutez bien que je n’ai rien de personnel contre vous. Il est même probable que dans d’autres circonstances (moins catastrophiques) nous aurions eu des rapports humains beaucoup plus cordiaux. Chienne de vie !
Contrairement à ce que vous pensez, personne ne tape sur personne, et encore moins le Collectif du Chambon. Cela ne fait absolument pas partie de nos motivations.
Quand aux miennes, elles sont carrément pacifiques et constructives.
Mais je porte un gros défaut : J’aime les gens (surtout ceux qui font ce qu’ils disent) et j’ai une foi inébranlable (et quasi freudienne) en l’être humain.
C’est pour ça que je vous aime bien ! et peut-être aussi parce que vous nous faite beaucoup rire…
Le Collectif du Chambon ne s’attendait pas à voir des bulldozers derrière Monsieur Valls.
Les membres du Collectif du Chambon, comme tous les citoyens d’un pays démocratique, s’attendent seulement à ce que les propositions et les mesures demandées par un Premier ministre d’un Gouvernement de gauche soient appliquées rapidement par toutes les institutions du pays (même celles représentées ou dirigées par des personnalités de droite) ; et exactement comme si c’était l’inverse du point de vue du paysage politique.
Vous voyez ! C’est limpide comme de l’eau de source.
Par contre, quand Monsieur Pérazio dit
"toutes les demandes sont satisfaites à ce jour" nous sommes en droit de lui demander de bien vouloir dessiner un tableau à 2 colonnes avec (colonne de gauche) les demandes des citoyens relayées par le Collectif et (colonne de droite) les mesures mises en place par les pouvoirs publics...
Gauche/Droite : C'est facile !
Un exemple : Cela fait des mois que l'on demande que les gens qui passent d'un côté ou de l'autre du Lac du Chambon (par bateau ou hélico) disposent d'abris pour se protéger du soleil ou des orages. Ils sont probablement à l'atelier de peinture !

Pour en revenir à nos moutons (comme disait ce cher Marcel Pagnol), chacun de nous peut remarquer que personne n'invite naturellement les représentants du Collectif du Chambon à la moindre réunion. Même pas les élus locaux qu'il faut remuer pour qu'ils admettent que de simples citoyens peuvent avoir leur mot à dire...
Faut-il en déduire que toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre ?
Il semblerait visiblement qu’elles soient politiquement incorrectes sauf pour quelques élus ou hauts fonctionnaires courageux qui sortent du lot !
Bizarrement, beaucoup d'élus veulent aider leurs concitoyens (et électeurs) mais peu se rapprochent intimement du terrain pour entendre et visualiser les vrais problèmes et leurs conséquences humaines, sociales, économiques, etc.
On s'en tient encore en 2015 à un fonctionnement politique et institutionnel qui n'a pas beaucoup évolué depuis les années 60.
C'est pour cela que des collectifs citoyens comme celui qui est apparu spontanément dans cette crise du Chambon font autant de "bruits" et réussissent rapidement à obtenir certains résultats (y compris au sommet de l'État) au nez et à la barbe de ceux qui devraient pourtant être aux commandes.
On a l'impression désagréable que tous les rouages décisionnels de notre société sont grippés (surtout en temps de crise comme celle-ci) et c'est parce que de simples citoyens savent s'affranchir des protocoles qui ralentissent les mécanismes de décisions qu'ils parviennent à "ébranler" le pouvoir, de manière positive ! cela va sans dire, si on s'en rapporte (pour l’instant) aux actions et au comportement des membres du Collectif du Chambon.
Les réseaux sociaux et les nouveaux modes de communications numériques sont également des leviers d'action et de contre-pouvoir très efficaces mais il semblerait que nos institutions ont quasiment un demi-siècle de retard en la matière.
De fait, notre pays à 25 ans de retard dans le domaine du numérique par rapport à certaines régions du globe pourtant considérées comme des zones sous-développées ; cela fait réfléchir sur le niveau d'information (pour ne pas dire de manipulation !)...
Quand aux territoires de montagne français, ils sont souvent (rapport aux technologies numériques) en zone grise ou blanche : C'est effrayant quand on souhaite rester compétitif face à des puissances comme l'Inde ou la Chine...
Mais bon ! Il faut déjà commencer par apprendre à déboucher des tunnels avant de s’occuper de l’impact social et économique de la mondialisation des réseaux de communication.
Modifié en dernier par Philippe Raybaudi le 15 août 2015, 09:51, modifié 1 fois.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 14 août 2015, 12:20

Allez ! Encore un petit effort dans ce sens là et on va bientôt nous proposer des combinaisons en néoprène et des bouteilles...
Mais c'est un pur scandale !!!

Ma réaction sur DICI Radio ce matin :
http://www.collectif-du-chambon.org/son ... i_dici.mp3

Le Premier ministre est venu dire que les institutions en charge de la Crise du Chambon prenaient toutes les dispositions...

Un zodiac ! (ou même 2) : BON SANG !!! Mais un zodiac c'est fait pour faire la sécurité en mer ou sur les plans d'eau ou pour transporter des troupes commando ! Certainement pas pour emmener des citoyens à leur travail avec leurs affaires, des cadres en costume et escarpins, des grand-mères chez leur médecin, des femmes enceintes chez leur gynéco, des enfants à l'école, etc.
Même avec le maintien du dispositif héliporté : C'est TOTALEMENT insuffisant ! Il faut le dire en quelle langue ???

BON SANG !!! MAIS ON SE MOQUE DE NOUS !
Les autorités ont eu 4 mois pour trouver des solutions techniques acceptables à tous les problèmes soulevés par le Collectif.
Au moment où j'écris ces lignes, l'orage gronde sur le lac et il fait 15 degrés à l'abri du vent et des bourrasques.

Où sont les véhicules 4x4 (civils ou militaires) pour transporter les personnes depuis les routes goudronnées jusqu'aux embarcadères ? (des centaines de mètres à pieds dans la bouillasses et les cailloux)
Quand seront aménagés autre choses que des parkings sauvages ?
Comment font les personnes âgées ou à mobilité réduite pour rejoindre les berges du lac ?
Nous réclamons des abris et des toilettes de chaque côté du lac depuis 3 mois !
Nous demandons de vrais moyens de transport lacustre adaptés aux conditions d'un lac de montagne
Où sont les barges de grande capacité dont Monsieur Valls a parlé ?
Pourquoi les passages sur le lac devraient être interrompus la nuit ?
IL FAUT METTRE EN PLACE LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR QUE LA VIE DES POPULATIONS RECOMMENCE À RESSEMBLER À UN DÉBUT DE NORMALITÉ avec des barges qui traversent en permanence 24/24 et 7/7 jours ; on est plus dans la configuration où le tunnel devait rouvrir le 20 juillet ! On va devoir vivre pendant encore 18 mois ou plus dans des conditions dégueulasses parce-que personne ne prend le taureau par les cornes pour régler les questions de logistique indispensables à la vie de tous les jours.
Comment vont-ils gérer les problèmes de la route de secours en plein hiver si ils ne sont pas capables de régler de simples problèmes d'abris, de toilettes, de transport en 4x4 et en bateaux à la belle saison ?

C'EST DE LA NON ASSISTANCE FLAGRANTE DE POPULATIONS EN DANGER !!!
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 27 août 2015, 15:56

"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 30 août 2015, 10:17


Le 30 août 2015 – Message à Messieurs le Premier ministre et Ministre de l'intérieur

Je vous prie d'excuser la spontanéité et le non-conformisme de ce message, mais c'est l'urgence de la situation sur le plan des limites de ce qui est humainement acceptables qui conduit ma démarche :

Monsieur le Premier ministre
Monsieur le Ministre de l'intérieur

Je pense qu'il est grand temps de faire quelque chose pour reprendre sérieusement ce chantier en main avec la nomination d'un seul et unique interlocuteur désigné par le gouvernement (en capacité de gérer une crise de cette ampleur) avant que tout ça nous pète à la figure dans un soulèvement populaire tout aussi spontané que celui qui a vu naître, le 13 mai dernier, le Collectif citoyen du Chambon : La Crise du Chambon n'a aucun pilote (voir le lien à la fin de ce message)

Dans peu de temps nous ne serons plus en mesure de maintenir quoi que ce soit dans le calme qui devrait pourtant être de mise.

Je perçois avec amertume la suite catastrophique qui se projette inéluctablement et je suis déçu par le constat que visiblement peu de personnes souhaitent répondre sérieusement aux questionnements et à la douleur des citoyens pris en otage dans ce qui s'apparente à une non continuité du service public et l'interruption de fait de la circulation libre et digne des biens et des personnes.

Tout cela me semble indigne d'un pays comme le nôtre.

Dans l'attente de votre intervention et avec mes salutations respectueuses

Philippe Raybaudi

http://collectif-du-chambon.forum-offic ... nt-barbier
Modifié en dernier par Philippe Raybaudi le 30 août 2015, 15:57, modifié 2 fois.
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 30 août 2015, 12:31

Une piste* intéressante
à propos de la voie de secours en rive gauche du Lac du Chambon :

(*) Osons le terme !

Article 16
(art. L. 110-3 du code de la voirie routière)
Définition et régime juridique des routes à grande circulation

Le présent article procèderait à la réécriture de l'article L. 110-3 du code de la route afin de redéfinir la notion de « route à grande circulation » et le régime juridique qui lui est applicable.

1. Définition des routes à grande circulation

Les routes à grande circulation sont actuellement définies à l'article L. 110-3 comme les routes « qui assurent la continuité d'un itinéraire à fort trafic ». Cette définition strictement matérielle est indépendante de tout critère de domanialité, une route à grande circulation pouvant être indistinctement une route nationale, départementale ou communale. La liste de ces routes est fixée par décret, les « routes express » étant par ailleurs, par définition, des routes à grande circulation.

La qualification de route à grande circulation entraîne l'application d'un régime juridique particulier en matière de circulation, dans le cadre duquel le représentant de l'Etat dans le département exerce les compétences normalement dévolues au maire en agglomération.

Le premier alinéa du texte proposé par l'article 13 du présent projet de loi pour l'article L. 110-3 du code de la route conserverait cette indépendance par rapport à tout critère domanial mais élargit cette notion aux routes qui permettent d'assurer alternativement :

- la « continuité » des itinéraires principaux, cette fonction se traduisant notamment par les possibilités de délestage du trafic routier ;

- la circulation des transports exceptionnels, des convois et des transports militaires ;

- ou la desserte économique du territoire.

Ces routes ne se verraient toutefois qualifiées de routes à grande circulation que si ces caractères justifient l'institution de règles particulières en matière de police de circulation.

Comme actuellement, un décret fixerait la liste des routes répondant aux critères susvisés. Toutefois, ce décret devrait être pris après avis des collectivités propriétaires des voies, c'est-à-dire lorsque la route concernée appartient au domaine public routier départemental ou communal, après avis de l'organe délibérant du département ou de la commune.

2. Contrôle de l'Etat sur les aménagements de voirie sur les routes à grande circulation

Le texte proposé pour le second alinéa de l'article L. 110-3 institue, à la charge des collectivités territoriales, une obligation de transmission au représentant de l'Etat dans le département de « tout projet de modification des caractéristiques techniques » ou de mesure susceptible de rendre les routes à grande circulation « impropres à leur destination », c'est-à-dire dans l'impossibilité d'assurer le fonctionnement des itinéraires principaux, la circulation des transports ou convois exceptionnels ou militaires ainsi que la desserte économique du territoire.

Il importe en effet que le représentant de l'Etat dans le département s'assure que les aménagements de nature matérielle (tels que le réaménagement des chaussées, le rétrécissement des voies) ou que des dispositions de nature réglementaire prises par les autorités propriétaires des voies à grande circulation ou chargées de la police de la circulation ne nuisent pas à la continuité du service public routier.

A cet effet, le préfet bénéficierait d'un droit d'opposition lui permettant d'interdire la mise en oeuvre de projets qui auraient pour effet de rompre la continuité du service routier sur une route à grande circulation. Ce droit d'opposition pourrait s'exercer dans un délai qui serait déterminé « par voie réglementaire ».

Votre commission des Lois vous soumet, outre un amendement rédactionnel, un amendement ayant pour objet de préciser qu'un décret en Conseil d'Etat déterminerait les conditions d'application de l'article 16 du présent projet de loi.

Elle vous propose d'adopter l'article 16 ainsi modifié.


Sources :
http://www.senat.fr/rap/l03-031-1/l03-031-142.html
et
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCod ... ieLien=cid
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 04 sept. 2015, 21:29

Au lac de Chambon, un jeune photographe et sa bouée :

Cliquez sur le lien ci-dessous
http://www.dici.fr/actu/2015/09/04/renc ... uee-639297
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 05 sept. 2015, 09:16


ULTIMATUM : Le Collectif du Chambon sort de sa réserve !


Cliquez sur le lien ci-dessous :
http://collectif-du-chambon.forum-offic ... sa-reserve
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 06 sept. 2015, 08:09

Le Collectif du Chambon passe à l'ultimatum

Nombreux sont ceux qui suivent les actions du collectif, parce-qu'au delà du Tunnel et du Lac du Chambon, cette gestion de crise calamiteuse est le reflet de la société dans laquelle nous vivons... et cela interpelle !

Cliquez sur le lien ci-dessous :
http://collectif-du-chambon.forum-offic ... -ultimatum
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 10 sept. 2015, 08:27

À compter du 15 septembre 2015 le Collectif du Chambon change de méthode

Sonia Chamoux au micro de Radio RAM d'Embrun !

Cliquez sur le lien ci-dessous :
http://collectif-du-chambon.org/sons/2015-09-08_ram.mp3
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 10 sept. 2015, 10:48

Crise du Chambon : "Merde alors ! On est coincé"

Image

Image

Image

Source : http://freneydoisans.com/freneytique/
Contact : (Lionel Albertino) info@freneydoisans.com
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 11 sept. 2015, 12:03

Le RAP du CHAMBON

Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://video-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hvide ... e=55F2CFA6
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 11 sept. 2015, 20:00

Collectif du Chambon : Première déception !?

Pour information , (ci-dessous) le dernier message de Sonia Chamoux.
Certes, des déceptions, le Collectif du Chambon en aura d'autres et probablement beaucoup plus grandes et pour des raisons probablement plus sordides !
Mais tout de même, je compatis à la détresse de ma camarade... dont j’apprécie l'engagement, la pugnacité et l'impartialité politique.
Si la République ne réagit pas plus positivement aux démarches légitimes de ses citoyens, je ne donne pas cher de notre démocratie dans un monde aussi tumultueux.
Philippe Raybaudi


______________________________________________________________

From: Sonia CHAMOUX <...>

Et voilà...j'ai du rêver.

Vous vous investissez dans un collectif citoyen, avec en enthousiasme sans faille, avec un cœur immense, vous embrassez toutes les causes du problème. Vous les exposez civilement dans les règles, avec courtoisie et humour, vous choisissez le dialogue, reniez la force pour la diplomatie jusqu'aux limites de vos convictions personnelles pour le bien commun. Vous vous y investissez jour et nuit, collectez, rassemblez toutes les informations susceptibles de résoudre vos problèmes: c'est la base de notre collectif citoyen depuis cinq longs mois.
Pour nous défendre de l'oubli et des disparitions d'entreprises qui menacent, vous décidez d'une action pour privilégier une entreprise du canton privée de travail et symboliser: A QUI LE TOUR MAINTENANT ! Vous prenez garde de ne léser et bloquer personne, de ne rien endommager.
La réponse est cinglante: le préfet menace, les gendarmes, les plaintes et les poursuites judiciaires. C'en est trop !
L’État manque d'humanité et je tombe au front de la démocratie participative, un pas de côté et nous voilà au ban de la société: hors la loi. L'oreille attentive s'est fermé à la première alerte pour sortir la bâton de la République.

Citoyenne de la France ? Non, ou alors de seconde zone.

La menace a porté, nous nous sommes repliés, trop gentils que nous sommes, respectueux et dociles. Avons-nous été seulement entendus ? Qu'il faille nous museler ? Pourtant nous sommes montés au sommet de l’État pour nous faire entendre ou alors cette photo n'était qu'un rêve.

Tout va bien me répond-on, la piste, les navettes lacustres, le futur projet de route. Tout est fait de quoi se plaint-on ? Partons, crevons mais en silence s'il vous plaît.
Est-ce cela la démocratie ?
Ce soir, je me sens lasse, fortement ébranlée, désabusée, triste et piétinée mais certainement pas citoyenne. Croire que l'on pouvait réaliser de grandes choses, être entendus et écoutés nous simples citoyens: nous ne sommes rien. Échanger dans les règles, le respect mutuel, la liberté, l'égalité et la fraternité: oui, j'ai du rêver....mais je crois en La République ou par défaut au peuple.

"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 15 sept. 2015, 22:35

Vers de nouvelles formes d’engagement citoyen !

Voilà une explication de Antoine Mandel qui permet de commencer à comprendre pourquoi (et comment) des mouvements comme le Collectif du Chambon sont de plus en plus capables de répondre aux attentes des citoyens d'aujourd'hui et aux enjeux du monde moderne. Cela éclaire également sur le contre pouvoir et la force exercée par les outils actuels de communication que sont en principal Internet et les réseaux sociaux :

« Nous aimerions contribuer au développement de nouvelles formes d’engagement citoyen dans un contexte où les institutions décisionnelles sont éloignées, puisque très centralisées, surtout au niveau européen. Grâce aux technologies de l’information, nous avons la possibilité de produire des outils qui aident les citoyens à se réapproprier le processus politique. C’est donc bien un projet technologique, et non pas politique, mais son domaine d’application est la vie publique, les outils de fonctionnement d’une société démocratique. Je pense que les développements technologiques peuvent ouvrir un nouvel espace public de discussion et contribuer à une meilleure appréhension des enjeux politiques et sociaux. »
Source : https://lejournal.cnrs.fr/articles/un-c ... -influence

"Aucune démocratie ne tient sans la confiance de son peuple"
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Avatar du membre
Philippe Raybaudi
Messages : 253
Enregistré le : 08 sept. 2004, 13:09
Localisation : Puy-le-Haut
Contact :

Re: COLLECTIF DU CHAMBON - RD1091

Message par Philippe Raybaudi » 17 sept. 2015, 11:40

À propos des menaces proférées contre le Collectif du Chambon

Image
"La différence est un bien commun"
Philippe
"Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même"
Gandhi

Répondre