1354 Le pillage des fôrets et les avalanches.

1354 PILLAGE DES FÔRETS UISSANNES ET LES AVALANCHES

Vers le milieu du XIVe siècle, le Dauphin nomma, à la résidence du Bourg d'Oisans, un garde général des forêts dont la mission était de protéger les bois domaniaux d'y prévenir et d'y châtier le pillage illicite, et de veiller à la reconstitution naturelle des boisements, en vue de faire obstacle aux ravinements et aux avalanches qui gâtent le sol et détruisent les chemins.

(Archives départementales de l'Isère coté B. 3336)

Le garde des forêts, Jean JOMMAREN (son décret de nomination est daté du 31 mars 1346) s'étant plaint à son maître le 16 juin 1354, que les délits forestiers se multiplient dans la forêt de Rioupéroux, sur les pentes du Taillefer, et en ayant accusé les habitants de la commune d'Ornon, le Dauphin dépêcha sur place un de ses hommes de confiance, le licencie es lois Armand RIVIER pour faire l'enquête nécessaire. Au cours de ce long document, il est dit en propres termes : « …que plusieurs personnes de l'Oisans et d'ailleurs ne cessent de jour en jour, d'ébrancher, écorcer, couper, transporter, essarter et détruire les bois ; à tel point que les chemins publics, les lieux habités et les personnes qui y demeurent sont en péril de périr, par le fait des avalanches et du ravinement torrentiel. »

« Les 1ers textes dauphinois relatifs aux avalanches » par Andrè ALLIX,
paru dans « La Montagne XXI février 1925 P. 44 et 49.

Illustration : Gravure du XIXe

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans ARCHIVES, HISTOIRE, TEXTE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.