À la recherche du ou des patois de l’Oisans

À LA RECHERCHE DU OU DES PATOIS DE L'OISANS
En partenariat avec l'association Coutumes et Traditions de l'Oisans.

Depuis presque 30 ans M. André Dode (Président d'honneur de l'association Coutumes et Traditions de l'Oisans) arpente les 22 communes (La Grave et Villar d'Arène incluses) de l'Oisans avec son matériel vidéo, ses micros, ses fils emmêlés, ses petits bouts de papiers noircis de ses nombreuses idées… Depuis plus de vingt ans, il collecte, patiemment, il enregistre, classe, note, numérote, sauvegarde, dépense sans compter…
Sans André et la bande de copains des académiciens de la vallée du Vénéon, Robert GIRAUD de Bourg d’Arud, le doyen, sans la collaboration de MM. Etienne Jouffrey, Joseph Rochette, Charles Martin, Jean Bert, Alexis Balme, Denis Dode, Maria Martin, Pierre Rouard, et un support technique audio et vidéo assuré par André Brun et l'énorme travail d'écriture de Mme Paule Brun son épouse, ainsi que la saisie informatique de Mme Anne Claire, cet article n'aurait aucune raison d'être.

Car des patois de l'Oisans il ne resterait plus rien, ou si peu.
Des livres couverts de poussières enfouis au fond d'une bibliothèque, des livres adressés à des érudits, des linguistes, des chercheurs… Des travaux solitaires, méconnus ou inconnus qui ne demandent qu'à sortir à la lumière.
Sans la ténacité et la patience de ce petit groupe, notre patois n'existerait que sous la forme la moins adaptée pour le comprendre et le transmettre, l'écriture, ou l'écriture phonétique.
Le patois se parle, mais ne s'écrit pas, il s'écoute et ne se lit pas.
André et ses amis l'ont très vite compris. C'est pourquoi ils ont très rapidement choisis le support vidéo pour garder une trace sonore et filmée des mots et des phrases qui sont prononcées. Seul véritable moyen pour conserver une empreinte indélébile de ces langages qui ont été utilisés durant des siècles pour communiquer au sein d'une famille, d'un village, d'une communauté ou d'un canton.
Pour ce travail des supports sur papier sont mis au point dès le début par André. Sur un paperboard avec rouleaux actionnés par un ingénieux système de contre poids plus de 577 phrases y ont été notées, en gros caractères, patiemment dessinés par la main de Paule Brun.
André explique : —"Si ses pages sont écrites, c'est comme un aide mémoire, à nos âges c'est plus facile de se rappeler si c'est écrit, mais pour le patois, pour qu'il reste vivant, il faut l'écouter et voir le mouvement des lèvres …"

Au fil des années, André a fait évoluer les supports de stockage du super8, au VHS puis passe au numérique, format DV et maintenant HDV. André a appris jusqu'au montage vidéo sur ordinateur, qu'il a encore changé il n'y a pas si longtemps. Aujourd'hui encore, sans relâche avec ses 87 ans et une énergie extraordinaire, avec quelques camarades, Gilbert, Gérard, Frédérique… il continue à collecter et alimenter une immense base de données vidéo.

Nous nous engageons dans un projet fédérateur autour de nos racines, de notre histoire et de notre patrimoine, des mots, des noms de choses, des noms de lieux, des outils.
Nous engageons une course contre la montre, ou les derniers témoins sont de plus en plus rares. Nos anciens ultimes détenteurs de ce langage partent, chaque jour des mots disparaissent emportés par la mort, la maladie, la vieillesse, alzheimer, l'oubli.
Nous nous engageons pour une poignée d'années pour collecter ces dernières traces et les rendre accessibles au plus grand nombre dans une forme que nous pensons être la plus adaptée pour que les mots ne meurent pas avec les gens qui les ont prononcés.

Nous partons pour une course que nous savons perdue d'avance, mais nous espérons sauver les dernières bribes aussi précieuses que des pépites d'or.
Si le patois n'est plus parlé que par une toute petite poignée d'hommes et de femmes parvenues à un age plus qu'honorable, nous savons qu'un grand nombre de personnes l'entend encore très bien. Réminiscence d'une mémoire d'enfance et d'une ambiance sonore familiale que l'on ne peut pas oublier.

Si vous êtes intéressés par notre projet, si vous êtes prêts à nous donner un peu de votre temps, nous vous donnons rendez-vous le 09 avril 2011 à 9 h 30 à  la maison des Charmilles à Bourg d'Oisans (à côté des bureaux EDF, derrière le bar le Rencard) pour une réunion et la création d'un comité de pilotage pour le lancement et la réalisation de notre projet.

Voici un petit montage vidéo de 9 minutes avec une toute petite présentation de l'immense travail déjà réalisé,
nos actions présentes et futures.

Si vous ne voyez pas la vidéo (iPhone - iPad) cliquez sur ce lien À la recheche des patois de l'Oisans
en partenariat avec l'association Coutumes et tradition de l'Oisans diffusé sur Vimeo.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans PATOIS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.