Alerte aux savoyards !

Cliquez-moi

Sanson-d’Abbeville carte du Gouvernement du Dauphiné, 1652

1703 HISTOIRE DE VOISINAGE DANS LE HAUT OISANS

ALERTE AUX SAVOYARDS !

Le 6 décembre 1703, 40 soldats sardes* accompagnés de 30 hommes d’Arves descendirent par Racha jusqu’au Rivet. L’un d’eux s’étant égaré dans la montagne se réfugia chez Paul Salomon qui vint donner l’alarme au Chazelet. En moins de deux heures, tous les hommes valides de la commune allèrent se porter au pont de Pertuis et envoyèrent Claude Juge et Paul Liothaud parlementer avec l’ennemi rangé en bataille au pied du Rivet. Ces derniers demandèrent contribution, à quoi on leur répondit qu’ils vinssent la prendre, qu’elle était au bout des fusils. Devant cette fière réponse et devant la supériorité numérique de leurs adversaires, les Sardes battirent en retraite à la faveur de la nuit après avoir dévalisé la maison de Joseph Girard au Rivet. Et plus oncque ne les revit. Un nommé Guidde fut tué par eux pendant sa fuite. Depuis ce jour jusqu’aux Rois, trente hommes montèrent la garde au Rivet et dans toutes les paroisses de la commune.
Témoignage anonyme.

* Nota : En fait, les sujets des Ducs de Savoie ne se sont appelés « Sardes » qu’après 1720, lorsque ceux-ci sont devenus « Rois de Sardaigne ». L’auteur rapporte ce fait par ouï-dire, à une époque encore postérieure.
Illustration : Détail sur le tracé de la frontière entre le Dauphiné et la Savoie, carte attribuée à Jean de Beins, éditée en 1650.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans ARCHIVES, CHRONIQUE, TÉMOIGNAGE, VILLAGE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.