Non-a-la-Liaison

Collectif : Non à la liaison Alpe d’Huez – Les 2 Alpes

Collectif : Non à la liaison Alpe d’Huez – Les 2 Alpes

CRÉATION DU COLLECTIF :
NON À LA LIAISON ALPE D’HUEZ - LES 2 ALPES

Les avis défavorables des commissaires enquêteurs concernant le Scot de l’Oisans, ainsi que les réserves des services de l’État sur le projet de liaison câblée « Alpes d’Huez - Les 2 Alpes » ne semblent pas remettre en question, pour quelques élus (selon leurs dernières déclarations publiques), le projet d’une validation par la Communauté de commune de l’Oisans, qui veut poursuivre et faire valider le Scot de l’Oisans en l’état, avant les prochaines élections municipales.

Un collectif s’est crée.
Un groupe de personnes inquiètes, qui se sentent concernées et qui sont bien décidées à faire connaitre leur désaccord face à cette décision politique allant à l’encontre des avis raisonnés et argumentés des commissaires enquêteurs, des réserves de l’État et du bon sens. 

Aidez nous, soit en diffusant le lien de cette page, soit en rejoignant le Collectif. 

Mise à jour du 21 juin 2020
Article dans Montagne Magazine : En Oisans, la liaison entre l'Alpe d'Huez et les Deux Alpes soulève les critiques

Mise à jour du 24 mai 2020
Bal des ballades ou affres de la balafre ?

Mise à jour du 7 mai 2020
On ne scarifie pas le visage de la Joconde, par Philippe RATTE

Mise à jour du 22 février 2020
-Lettre aux maires de l’Oisans
-Une banderole accrochée à l’entrée du Freney d’Oisans

Mise à jour du 5 janvier 2020
- Prise de parole de Fredi Megnan sur Facebook

Mise à jour du 21 décembre 2019 : 
- Lettre aux 19 maires de l’Oisans (14-12-2019).
- Lettre à M. Le Président de la Com. Com. Oisans (27-11-2019).

Mise à jour du 17 novembre 2019 : 
- Lettre à Mme la Ministre de la Transition Écologique et Solidaire.

Mise à jour du 2 novembre 2019 : 
- Lettre au Président de la CCO.
- Lettre au Préfet de l’Isère. 

Mise à jour du 13 octobre 2019 : 
- Banderole « Non à la liaison » Congrès des maires de l’Isère, sur la route de l’Alpe d’Huez. 

Mise à jour du 28 septembre 2019 : 
- Lettre aux sénateurs et députés de l’Isère.

Mise à jour du 15 septembre 2019 : 
- Lettre aux maires de l’Oisans

Mise à jour du 8 septembre 2019 :
- Avis de FNE AURA remis à l’enquête publique pour le SCoT de l’Oisans
- Annexe 9, rapport du Préfet de l’Isère rendu pour le projet du Scot Oisans. 


PÉTITION EN LIGNE :
Non à la liaison par câble Alpe d’Huez - Les 2 Alpes


Vous trouverez dans cette page tous les éléments nécessaires à la bonne compréhension du dossier : 

Sur le site de la CCO : Scot, Documents


Mise à jour du 21 juin 2020
Article dans Montagne Magazine :
En Oisans, la liaison entre l'Alpe d'Huez et les Deux Alpes soulève les critiques


Mise à jour du 24 mai 2020
Texte de Philippe RATTE : 

Bal des ballades ou affres de la balafre ?


Mise à jour du 7 mai 2020
Texte de Philippe RATTE : 

On ne scarifie pas la Joconde


Mise à jour du 22 février 2020
-Lettre aux maires de l’Oisans : Cliquez ici pour télécharger le document. 


-Une banderole accrochée à l’entrée du Freney d’Oisans

Cliquez-moi ! Cliquez-moi ! Cliquez-moi !


Mise à jour le 6 janvier 2020
Le 29 décembre 2019 sur Facebook :
Frédi Meignan (Président de Mountain Wilderness et gardien du refuge du promontoire)
Hier en montant les lacets de l'Alpe d'Huez (j'avais rendez vous là haut avec une équipe de France 2 pour parler des "lits froids" et de la frénésie immobilière des grandes stations...). Dans un des virages les vacanciers ont pu découvrir cette banderole : excellente interpellation ! Jusqu'où irons nous dans la folie de l'équipement lourd et de la consommation de nos montagnes ? Bonne année 2020 à tous les acteurs et citoyens qui se mobilisent à l'Alpe d'Huez et aux Deux Alpes !

- Publication sur Facebook  : Article de Frédi Meignan 

 


Mise en ligne le 21-12-2019
- Lettre aux 19 maires de l’Oisans (14-12-2019). Cliquez ici pour télécharger le document. 
- Lettre à M. Le Président de la Com. Com. Oisans (27-11-2019). Cliquez ici pour télécharger le document.
  


Mise en ligne le 17-11-2019
Lettre à Mme la Ministre de la Transition Écologique : Cliquez ici pour télécharger le document. 


Mise en ligne le 02-11-2019
Lettre au Président de la CCO. Cliquez ici pour télécharger le document. 
Lettre au Préfet de l’Isère. Cliquez ici pour télécharger le document. 
Cliquez-moi !  Cliquez-moi ! 


Mise en ligne le 13-10-2019
Banderole installée par Rolland et son équipe du Collectif « Non à la liaison » en bordure de route lors du congrès des Maires de l'Isère organisé  par la commune d'Huez.

Cliquez-moi ! 

Banderole « non à la Liaison » !


Mise en ligne le 28-09-2019
Lettre aux sénateurs et députés de l’Isère : Cliquez ici pour télécharger le document. 



Mise en ligne le 15-09-2019
Lettre aux maires de l’Oisans : Cliquez ici pour télécharger le document. 


Mise à jour du 12 09 2019
Double page dans le Dauphiné libéré. (Pour une question de droit de diffusion, l’article ne peut pas être mis en libre accès sur le site Freneytique.)


Le rapport de la Commission d'Enquête du 11 juillet 2019 : Cliquez ici pour télécharger le document

  • pages 67 à 72 sur le changement climatique.
  • pages 94 et 95 sur la liaison câblée avec le Freney 
  • pages 113 à 125 sur la liaison Auris-Mont de Lans.

Rapport de la commission d’enquête

Avis motivé et conclusions de la Commission d' Enquête : Cliquez ici pour télécharger le document

  • 20 pages à lire en totalité.

Avis motivé de la commission d’enquête

Mise en ligne le 08-09-2019
Avis de FNE AURA remis à l’enquête publique pour le 
SCoT de l’Oisans : Cliquez ici pour télécharger le document

Mise en ligne le 08-09-2019
Annexe 9, rapport du Préfet de l’Isère rendu pour le projet du Scot Oisan : 

Cliquez ici pour télécharger le document

La pétition du collectif : Cliquez ici pour télécharger le document.
À partager et à faire signer autour de vous. 
Prochainement, une version numérique sera disponible. 

L’affiche du collectif en HD : Cliquez ici pour télécharger le document

Très prochainement sur Freneytique nous vous ferons connaître nos premières actions.

PÉTITION EN LIGNE :
Non à la liaison par câble Alpe d’Huez - Les 2 Alpes


Pour plus d’informations sur le collectif : non-au-telepherique@hotmail.com
Liens et permaliens :
Internet : freneydoisans.com/freneytique/non-a-la-liaison/
Page Facebook : fb.me/CollectifNonalaliaison 
Hashtag : #NonALaLiaison ou #NALL

Processing your request, Please wait....
Publié par Non-a-la-Liaison dans ANNONCE, ASSOCIATION, FORMULAIRE, NEWS, Non à la Liaison, VILLAGE
On ne scarifie pas le visage de la Joconde

On ne scarifie pas le visage de la Joconde

ON NE SCARIFIE PAS LE VISAGE DE LA JOCONDE
Par Philippe RATTE

Lien vers la page du collectif : Non-à-la-Liaison

© Denis VIAL

Le val du Freney offre un paysage presque parfait. Pincé à l’aval par les gorges de la Romanche, scellé en amont par le majestueux lac du Chambon, qui le sépare de l’étroit défilé menant plus loin à la région voisine, il s’épanouit en une ample vallée ouverte par quatre puissants ruisseaux qui en ont évasé la corolle.
Vers 1200 mètres d’altitude, tous placés sur les pentes plus douces demeurées inentamées du fond de l’ancien val glaciaire au mitan duquel la Romanche a scié profond le V de son cours encaissé, depuis la Grave jusqu’à la plaine de Bourg, Cuculet, Mont de Lans, Bons, les Travers, la Balme, le Cert, les Cours, les Châtains, les Puy et pour finir Mizoen, Singuigneret et les Aymes forment une couronne au chef lieu du Freney, qui tient la vallée. Trois clochers perchés répondent à celui du Freney, barycentre de leur triangle, et se parlent toutes les heures d’un agreste tintement délicieusement décalé. Prés et boisements parent les pentes d’une draperie luxuriante où se lit encore le paysage agricole d’antan, avec ses terrasses aujourd’hui estompées et les murets de ses sentiers.
La hideur architecturale des Deux Alpes ne vient que légèrement ourler le bord du col où plus haut se déploie la station, qu’on peut quasiment ignorer, tandis que les Orgières au dessus des hameaux d’Auris ajoutent à cette commune un ensemble de plus ressemblant de loin à quelque bourg alpestre.

L’endroit d’où l’harmonie et la grandeur de ce paysage à la fois culturel, dense en souvenirs du monde de nos pères, et naturel grâce à la sagesse des maires qui ont su s’interdire le mitage du terroir par des constructions éparpillées, c’est le rocher dit du Prénard où un projet ubuesque prétend implanter le pilier médian d’un téléphérique destiné à joindre Auris à Mont-de-Lans à travers la vallée.
Sans insister sur ce que cette idée saugrenue a d’absurde, en une phase climatique défavorable à l’enneigement (déjà on produit, on charrie, on gère la neige à grands frais, à contre sens de toute conscience écologique), chacun devrait en son âme et conscience arbitrer entre ce qu’on va détruire et ce qu’on va produire.

Produire de l’emploi, de la notoriété, un afflux de skieurs dépensiers ? Même pas ! Les deux stations de l’Alpe d’Huez et des Deux Alpes ont chacune leur cachet, leur histoire, leur suffisance, et les raccorder par ce dispositif bancal, marginal, superflu, onéreux, n’apporte à aucune des deux la moindre plus value, si ce n’est l’addition de leurs kilométrages de pistes au prix d’une duperie — car ces pistes sont trop éloignées pour former, par leur connexion, un domaine cohérent. Pourquoi pas tant qu’on y est raccorder aussi Chamrousse et Serre Chevalier si le but est d’afficher l’étendue d’un réseau de pistes ? Les études ont montré en outre que ce projet à la fois pharaonesque et ridicule, censé attirer plus de monde, créerait s’il répondait à ses objectifs de sérieux problèmes d’accès, les routes étant déjà saturées. Sauf à transformer la plaine de Bourg en piste d’atterrissage pour gros porteurs ? Pousser la logique interne de ce projet jusqu’à cette conséquence logique en démontre l’absurdité intrinsèque, aggravée par le fait qu’il est à contre temps de l’histoire : concevable il y a un demi-siècle, il ferait honte à ceux qui, s’il se réalisait, en constateraient l’impact aberrant mais hélas rémanent dans tout au plus une vingtaine d’années.

Car, et c’est l’autre versant de la réflexion, qu’aurait il détruit ? Tout bonnement l’irremplaçable « climat »1 d’une vallée préservée dans une grâce quasi miraculeuse malgré soixante-dix ans de montée en puissance du tout -ski. Jusqu’à présent, tout en incorporant un développement économique et social manifeste, ce joyau naturel et humain, aussi précieux que le parc des Écrins voisin quoique n’en faisant pas partie, a conservé avec bonheur un équilibre qui émerveille quiconque le découvre. Le scarifier du coup de sabre d’une installation voyante, bruyante, insolente ayant pour fonction capitale d’inscrire dans l’espace la domination cupide d’intérêts économiques liés à l’exploitation de la montagne, et l’arrogance tellement surrannée, ringarde, obsolète du tout-ski, serait un crime contre l’esprit encore plus qu’une ânerie industrielle.

Le barrage qui changea l’aspect de la vallée voici plus de quatre-vingts ans avait une finalité d’intérêt public majeure, qui l’excusait, et il a offert en prime la splendeur du lac. Il est aujourd’hui un atout majeur du site. L’industrialisation des gorges d’aval, vers Livet-Gavet-Riouperoux, répondait de même à une grande ambition collective, qui excuse les dommages qu’elle infligea à cette section du val de Romanche. Par contre, l’installation aujourdhui d’une liaison cablée entre Auris et Mont de Lans, non seulement ne sert que des intérêts privés accapareurs, mais répond à des finalités périmées, dont l’avenir se comptera en années si elle était réalisée, pas même en décennies. Par contre sa cicatrive restera, à l’image de ces installations industrielles dantesques qui émaillent l’Albanie ou l’Arménie, désuètes avant même que de sortir de terre, à présent à l’abandon, friches lamentables des délires d’un pouvoir totalitaire à courte vue et grande bouffisure. Si elle devait un jour défigurer ce que les siècles ont amené intact jusqu’à nous, à savoir ce patrimoine commun que constitue la beauté vivante du Val Freney, cette entreprise flétrirait ceux qui l’auraient imposée du même grief d’insulte faite à l’essentiel dans la vie d’un peuple, à savoir sa fierté d’être dépositaire de ressources irremplaçables dépassant « chacune de nos pauvres vies », comme disait de Gaulle le soir de la Libération de Paris. Notre premier devoir devant l’Histoire et l’Humanité, c’est de préserver ces ressources immatérielles, et de n’y toucher qu’avec autant de délicatesse que de respect — ce dont est très loin le projet de lacérer ce val précieux d’un fil emblématique de l’industrie du ski.

Cette liaison imaginée comme une extension d’une logistique, non pas du ski dans sa beauté pristine, mais de hordes de skieurs soustraits pendant tout le temps qu’ils passent en liaisons à l’encombrement des pistes, a certainement des raisons pour elle. Mais quand bien même ces raisons seraient bonnes, elles doivent être récusées : qui penserait à installer un télécabine, pourtant sans doute fort utile, entre la Tour Eiffel et le Trocadéro ou entre Notre Dame et le Panthéon ? Il y a des choses qui ne se font pas. Point final.

Philippe RATTE

1 Ne trouvant pas de meilleur mot pour désigner ce qu’a de magique, de fragile, et d’irremplaçable le charme de la Bourgogne, l’UNESCO a classé cette région au patrimoine mondial de l’humanité sous l’appellation « climats de Bourgogne », au sens que prend aussi le mot « atmosphère » . C’est exactement le mot qui convient pour caractériser ce que le Freney d’Oisans et ses communes-sœurs ont su préserver et font de nos jours si heureusement vivre. Quelque chose d’exquis et d’ineffable, de rare et de fragile, envers quoi non seulement la puissance publique, mais nous tous, que nous y habitions ou pas, avons des devoirs sacrés dont les générations à venir nous demanderont compte.

Depuis le point du jour, vallée de la Romanche © Jean-Claude VIAL

Processing your request, Please wait....
Publié par Non-a-la-Liaison dans ANNONCE, Non à la Liaison, ROUTE, TÉMOIGNAGE, TEXTE, VILLAGE
Non à la liaison câblée Alpe d’Huez – Deux Alpes.

Non à la liaison câblée Alpe d’Huez – Deux Alpes.

NON À LA LIAISON CÂBLÉE ALPE D’HUEZ - DEUX ALPES.
Information réalisée par des habitants opposés au projet de liaison par câble :

Le projet de la C.C.O. ( Communauté de Communes de l’ Oisans )

  • Téléphérique de 5 km : Signal de l’homme - Mont-de-Lans
  • Télécabine de 1 Km : Le Freney-d’Oisans – Mont-de-Lans
  • 400 m2 de gare au Freney-d’Oisans !
  • 2500 m2 de gares à Mont-de-Lans (3 gares) !
  • 500 m2 de gare (plus garage) au Signal de l’homme !
  • Des parkings (surfaces non précisées à ce jour)
  • 5 pylônes de 25 à 70 mètres - 32 cabines : Signal - Mont-de-Lans
  • 10 pylônes de 7 à 25 mètres - 12 cabines : Freney-d’Oisans - Mont-de-Lans

Une motivation des élus qui interpelle...
Article du Dauphiné Libéré de 2016
«... Il faut que nous rendions la liaison irréversible avant 2020 quels que soient les changements politiques... » « ...nous avons tous la volonté d’y aller, de laisser une trace qui comptera ...».

Coût prévisionnel : 60 millions d’euros ! (sans compter la liaison Mont-de-Lans – Deux Alpes )
Les maires des communes concernées par le projet espèrent un autofinancement de la structure par une augmentation de 30% du nombre de skieurs et une augmentation de 19 % du forfait que ces skieurs seraient « prêts à accepter »…

Nous disons : NON !

  • Au risque financier : Les structures comme la Cie des Alpes, la Sata ne semblent pas intéressées car ce type de liaison est rarement rentable. Il semblerait que l’on s’oriente vers un montage financier impliquant les communes. C’est une solution risquée au regard de la situation financière des communes que la Cour des comptes a alertées à plusieurs reprises. Une augmentation des impôts locaux est à craindre si le chiffre d’affaires de ces liaisons ne couvre pas les coûts d’investissement et de fonctionnement.
  • À la destruction irréversible d’un paysage qui est une richesse et notre BIEN COMMUN.
  • Non à la philosophie très dépassée de la fuite en avant des deux grosses stations de l’Oisans, qui sont en réalité dans le « toujours plus » !
    Toujours plus de pistes, de lits, de clients, de besoin en eau, en électricité, en projets de liaisons câblées tous azimuts… dans l’espoir d’une augmentation des profits à court terme ! Peut-on construire un avenir dans le contexte de 2019 et ses exigences écologiques, en copiant les idées des années 70 ?

« Il est urgent que les hommes ravivent en eux la flamme de l’admiration et qu’ils tombent amoureux de la nature menacée »
Alexandre Lacroix philosophe

La mobilisation a parfois fait reculer ce type de projet et d’autres choses plus intéressantes ont été faites !

Télécharger le flyer au format PDF en cliquant sur ce lien ou sur l’image.
À partager ou diffuser sans modération !

Information réalisée par des habitants opposés au projet de liaison que vous pouvez contacter au :
non-au-telepherique@hotmail.com

Processing your request, Please wait....
Publié par Non-a-la-Liaison dans ANNONCE, ASSOCIATION, NEWS, VILLAGE