Colporteur N°03

SECRETS D'ARTIFICIERS Le 17 juillet 2004

Mardi 13 juillet nous sommes allés interviewer les artificiers du Freney d’Oisans, Messieurs Eric Rannou, Didier Veyrat et Cédric Dussert. M. Rannou, artificier depuis 12 ans, a pu nous consacrer quelques minutes de son temps avant d’aller installer le feu d’artifice.

Quelques précisions sur le métier d’artificier : Il débute par un stage d’une semaine à Grenoble ou à Lyon, suivit d’un stage feux où l’on tire des bombes nautique, des bombes aériennes… tout ce qui est attitré à feux K3, K4. Ensuite on passe devant une commission à la Préfecture. Celle-ci est composée de : 2 gendarmes, 2 pompiers professionnels, 3 personnes qui s’occupent des feux d’artifice professionnels et une secrétaire du Préfet.

A la fin de la session, le chef de tir, un pompier et un gendarme qui délivre le K4.

Installation du feu d’artifice : Un plan est fourni par la Société Pyragric avec le feu d’artifice. La Mairie et les pompiers décident du site du feu. Le site est choisi également en fonction de la plus grosse bombe utilisée.

Exemple : si la bombe fait 300 mm il faut 300 m de circonférence pour que le public soit à 300 m. Ce qui justifie la distance limite c’est la plus grosse bombe du feu d’artifice. Au Freney la plus grosse bombe est de 150 mm donc cela nécessite un périmètre de 150 m.

Les bombes sont installées dans des tubes en carton ou en plastique sauf les bombes nautiques qui sont dans des tubes en fer. Les tubes en carton et en plastique sont enterrés au 1/3 et en fer sont enterrés au 3/4.

Le déclenchement des feux est électrique, mais il y a quelques années en arrière il était à mèche.

Les dangers des feux : Le brûlage et une mauvaise manipulation du feu d’artifice qui incite le chef de tir ou son organisme à avoir un accident de tir. Un mauvais montage peut aussi être à l’origine d’accident. Par exemple il y a quelques années sur un terrain de foot, un mortier a été mal posé et comme le terrain est plat le feu est parti directement dans le public.

Merci à nos artificiers pour ce beau feu d’artifice que nous avons vu le 13 juillet.

Lucie, Aline, Lila et Malo.

Ce contenu a été publié dans REPORTAGE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.