Colporteur N°08

REPORTAGE À RAYURES !
Le 14 août 2004

Mercredi 11 août, nous sommes allés voir M. Jouffrey Camille, apiculteur à ses moments libres. Un ami lui a fait découvrir ce métier, il s’est pris au jeu et c’est devenu une passion qui dure depuis 15 ans environ. 

Après avoir fabriqué sa première ruche, il est allé acheter un essaim chez un apiculteur. Dans notre région, la plupart des ruches sont identiques ce sont des ruches Dadant. En effet, la standardisation permet un échange plus facile entre ruches.

La récolte
Au printemps, pendant l’époque de floraison, les apiculteurs disent que les ruches vont faire la miellée. C’est pendant cette période que les abeilles vont butiner un maximum. En juillet, on ramasse le miel. Ensuite l’été, les fleurs se faisant plus rares, leur récolte leur est laissée afin de pouvoir passer l’hiver. On récolte le miel une fois par an mais dans certaines régions, on peut éventuellement faire 2 récoltes. On peut obtenir jusqu’à 25 kg de miel par ruche en moyenne. Suivant le lieu où butinent les abeilles, on aura du miel de Lavande, d’Acacia. Chez nous, c’est du miel de montagne toutes fleurs.

Un essaim quitte la ruche, pourquoi ?
Au printemps, un essaim peut quitter sa ruche. Deux causes peuvent en être le déclenchement :
- Il y a plusieurs reines dans la ruche. Soit elles se battent et les plus faibles sont éliminées soit chaque reine part avec un groupe d’abeilles et laisse 1 seule reine dans la ruche.
- Il y a une surpopulation et la reine part avec un groupe d’abeilles s’installer ailleurs. Les abeilles restantes choisissent une larve, la nourrissent à la gelée royale pendant 9 jours afin qu’elle devienne la nouvelle reine. La ruche peut ainsi fonctionner normalement.
Une fois parti, l’essaim peut être récupéré par l’apiculteur. En l’enfumant afin de calmer les abeilles, il fait tomber l’essaim dans une ruche vide. C’est par ce système naturel qu’un apiculteur peut augmenter le nombre de ses ruches.

Venez déguster le bon miel des abeilles de Camille chez lui au Freney d’Oisans !

Simon, Lucie, Lila, Malo, Alexia et Maurice

Ce contenu a été publié dans REPORTAGE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.