Fin des caricatures, et vive la liberté d’expression !

Mise-en-garde« FIN DES CARICATURES, ET VIVE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ! » « Il faut que cela cesse, plus de caricatures et vive la liberté d’expression ! »* En me réveillant ce matin, j’avais cette phrase dans la tête, comme un écho lointain, une évidente lumière qui éclairait mon esprit. Que de désordres, que de larmes, que de catastrophes, que de tragédies provoqués par mes coups de crayon grossiers et malhabiles ! Dessiner tue ! Cette fois, c’est sûr, plus de caricatures sur le site Freneytique. Un sage n’aurait pas dit mieux. Il faut dire que c’était devenu n’importe quoi ce site associatif ! Mais, autant vous l’annoncer tout de suite, ça ne se fera pas comme ça, sur un claquement de doigts. Je dois avant tout passer par une validation lors d’une Assemblée générale associative, puisque c’est dans ce contexte qu’il avait été décidé, envers et contre toute attente, d’apporter notre soutien au Collectif du Chambon, lui-même constitué en soutien logistique et humain, aux populations qui subissaient la fermeture du Grand tunnel du Chambon survenue le 10 avril 2015. Tout avait commencé par un petit dessin, plus à l’esprit potache que pamphlétaire. Puis deux, puis trois, puis dix dessins et, au final, une ligne éditoriale originale, très à la mode en France depuis le 7 janvier 2015, ce même jour où tous nos politiques nous avaient assuré, à l’unisson : « Nous sommes Charlie ». Cliquez-moi Au début, j’étais un peu rouillé du crayon, ce dernier remplacé par la souris depuis au moins 15 ans. Mais chassez le naturel et il revient au galop. Il faut dire que j’étais, déjà tout petit, une sale tête de pioche à l’esprit étriqué, vicieux, irrévérencieux et surtout irresponsable, non intelligent et impertinent. Depuis le 26 avril 2015 (date du premier dessin), avec le temps et production intensive oblige, le crayon s’est assoupli, plus rapide, plus précis. Vous me direz que c’est un peu dommage ce coup de tête au réveil, arriver à presque 1000 illustrations (+ 3 ou 4 bandes dessinées) en un peu moins de 2 ans, et fermer une boutique qui rapporte plus de 5000 visites par mois sur le site. Je vous répondrais : vous avez raison ! Mais comme pour toutes les bonnes choses, il y a une fin. Le glas des dessins a sonné. La RD 1091 rouvrira dans les prochaines semaines, sans doute avant les vacances de Noël. Est-il nécessaire de rappeler que le contrat était de maintenir les dessins tant que la route historique (RD 1091) n’était pas rouverte. Plus de 5000 visites, mais pas seulement, beaucoup de compliments, des rencontres de personnes qui me remercient, des mails de soutien très gentils, et il faut le dire aussi, quelques critiques, un peu de crachats, des coups tordus, des dommages collatéraux (ceux qui connaissent mon histoire dans le détail apprécieront ce doux euphémisme). Mais l’heure n’est pas encore venue de régler les comptes, 2020 n’est pas si loin après tout. Le moment est venu de passer à autre chose. Donc, si le CA de l’association valide le renouveau du site et la suppression de la rubrique « Dessins de presse », je préconiserais le remplacement de cette dernière par une nouvelle rubrique « Annonce » qui vous fera connaître le calendrier des sorties, des évènements, des rendez-vous à ne pas manquer sur l’Oisans. Cette rubrique manque à l’heure actuelle sur le site Freneytique, en raison d’un rétroplanning d’édition de mise en ligne très compliqué. Mais alors, les dessins vont disparaître me direz-vous ? Non, ils ne vont pas disparaître, les 1000 dessins seront toujours accessibles par le menu » Notre histoire » Dessins de presse…, rien ne sera supprimé. Mais alors, il n’y aura plus de nouveaux dessins de presse ? Pas tout à fait, parce que je dois reconnaître que je suis devenu complètement accro à ce moyen d’expression qui me correspond tout à fait. Je dois avouer aussi que j’adore me faire traiter d’abruti par aussi abruti que moi, ça me motive. Mais soyons clair, je ne sais pas si j’ai le talent pour le faire, seulement, ça me procure un bien fou de dessiner tous les soirs et à mes rares moments de liberté. C’est une véritable purge intellectuelle. Une thérapie. Pour cette raison, et parce qu’il n’y a pas de mal à ce faire du bien, j’ai décidé de continuer les dessins sur trois réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Instagram. Ma fille m’a initié, car je dois confesser, que le « Social Network » je n’y connais pas grand-chose. Je sais que je dois me faire plein d’amis, et qu’ils doivent liker ou tweeter ou s’abonner à mes pages. Comme le dit le proverbe : « Petit à petit l’oiseau fait son nid. » Donc les dessins ne disparaissent pas, ils changent d’espace, plus libre, je ne sais pas, mais en tout cas plus personnel, car dois-je le répéter encore une fois, j’assume tout ce que j’ai dessiné en mon nom propre, mais aussi au nom de l’association Freneytique qui propose un espace de libre expression associative, n’en déplaise à certains. Je vous invite donc à me suivre, liker, twitter, abonner et surtout partager les dessins, sur l’une de ces plateformes, que je souhaite faire connaître au plus grand nombre. Naturellement, l’Oisans et la politique locale resteront ma source d’inspiration première, la France et le monde sont quant à eux là pour combler les jours de disette intellectuelle. Le site Freneytique devrait donc retrouver une ligne éditoriale plus neutre et moins politique dans les prochaines semaines. Il reprendra ses recherches patrimoniales, débusquera des documents d’archives, partagera de belles photos, et surtout cherchera à faire connaître au plus grand nombre la culture et l’histoire de l’Oisans. Lionel Albertino Président de l’association Freneytique. * La phrase n’est pas de moi, mais d’un presque socialiste presque convaincu…
Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans ASSOCIATION, BARRAGE DU CHAMBON, INFO SITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.