Grand tunnel du Chambon

2015-Tunnel_Chabon-19GRAND TUNNEL DE CHAMBON,  Il y a quelques mois, lors d’un repas au réfectoire de Deux Alpes Loisirs, j’avais entendu parler des problèmes de fissures apparues sur la voûte (ou la partie extérieure), du Grand tunnel du Chambon. Visibles depuis la route, pour tous les conducteurs informés de leurs existences, ces symptômes préoccupaient avant tout les Gravarots et Faranchins. Et puis le temps passe, ces préoccupations s’atténuent, s’estompent et disparaissent, la vie continue. Sans oublier vraiment le problème, on n’y pense moins… Et puis voilà, patatras ! Le 10 avril 2015, à 14 h 45, après le constat alarmant transmis par un agent du service des routes du Conseil départemental de l’Isère, la décision est prise en toute urgence : la R.D. 1091 est et restera fermée jusqu’à nouvel ordre. Un plan exceptionnel est immédiatement mis en place : un barrage filtrant redirige dans un premier temps les poids lourds ; les collégiens sont rapatriés en express ; le tunnel est bloqué par des plots en béton de 2 tonnes (remplacés par d’autres plots de 4 tonnes peu de temps après) ; la signalétique lumineuse qui ponctue la Petite Route, affiche de nouveaux messages, informant tous les francophones de l’impossibilité de rejoindre Briançon par la départementale  (les transporteurs étrangers se casseront souvent le nez sur les plots placés à l’entrée du tunnel). De part et d’autre, l’artère du poumon économique des cantons de l’Oisans et de la Grave est provisoirement "bouchée" pour tous les véhicules terrestres. On ne le dit pas assez, mais cette situation est exceptionnelle et n’a jamais été connue, sur une si longue période, depuis des siècles (lire histoire de la petite Route de l’Oisans). Très rapidement, une première salve d’informations arrive de façon éparse et non officielle, elle se propage, s'amplifie et se déforme… Mise-en-garde Une première réunion a été organisée le 14 avril, en toute hâte, à la mairie du Freney-d’Oisans, afin d’apporter, en premier lieu, quelques éléments de réponses aux habitants tous plus ou moins bien informés par le bouche-à-oreille. D’autres réunions suivront dans les différents villages voisins, avec à chaque fois, un compte rendu relégué efficacement par la presse locale (Dauphiné Libéré). Ensuite, la priorité est de rétablir la liaison dans les deux sens pour les salariés qui travaillent de part et d’autre du tunnel. Ce cas de force majeure impose, pendant quelques jours, le retour aux sentiers séculaires pour quelques piétons. Le passage de canton à canton, se fait par deux chemins de randonnée, le premier par la Chapelle Sainte-Barbe (GR 50) arrivant aux Aymes, le second en balcon au-dessus du lac du Chambon arrivant à Cuculet. Deux sentiers pénibles (environ 30 à 45 min de marche pour rejoindre les premiers hameaux, ou la route), non équipés, avec des passages vertigineux (dangereux) et très glissant par jour de pluie, car principalement constitués de schiste. Dans un deuxième temps, une liaison est assurée par le lac, en bateau à moteur, par les pompiers. Il faut compter un peu moins de 10 min de transport par la voie lacustre. Cette liaison peut être interrompue à tout moment sous certaines conditions pouvant mettre en péril la sécurité des passagers. Voilà où nous en sommes à la date de publication de cet article. À l’heure d’aujourd’hui, à ma connaissance, seuls deux communiqués officiels ont été diffusés (C.f. en fin d’article). Cette pénurie de communication officielle est source à alimenter les rumeurs les plus inquiétantes, mais aussi les plus ridicules. Pour l’instant, le poumon économique est donc mis sous respirateur artificiel, parant au plus pressé (transport des salariés et des collégiens et lycéens principalement), et ne proposant aucune alternative pour la plus grande partie des acteurs économiques utilisant la RD1091 chaque jour dans les deux sens. De part et d’autre de cette frontière naturelle, fermée sans préavis, les évènements ont transformé deux villages à caractère touristique en une impasse. Impasse, qui selon, prend un caractère économique, touristique, sanitaire, humain… Nous ne pouvons qu’espérer que la solution proposée au terme de ces 8 semaines de fermeture serait la plus rationnelle et la plus durable pour que ce qui a été perdu par la force des choses soit retrouvé par la volonté des hommes et des moyens qui seront mis à leurs dispositions. En pièce complémentaire à ce dossier qui s’enrichira sans doute dans quelques semaines. Une petite illustration (qui vaut mieux qu’un long discours), que je dédie à tous les camarades Gravarots et Faranchins. Une galerie photo très impressionnante transmise par François Pinatel, prise de vue réalisée le 17 avril dernier. Je ne suis pas parvenu à avoir les photos de l’intérieur du tunnel, qui selon mes sources, transposent de façon très claire les dommages sur la voûte. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqué officiel diffusé le 16-04-2015 par l’office du tourisme de La Grave-la Meije : Bonjour, Vous trouverez, ci-dessous, un résumé de l'audioconférence du 15 Avril à 10h -Tunnel du Chambon Concernant l'ouvrage : Constats : - accélération des mouvements de terrain et affaissement de la voute du tunnel sur plusieurs mètres - déplacements de 3mm/jour - failles identifiées sur le versant sur environ 80 m 2 grandes fractures récentes et confirmation d'un lien direct entre affaissement de la voute du tunnel et ces fractures - pas d'eau décelée sauf sur les 150 derniers mètres du tunnel (rejets pluvieux) Mesures envisagées : - projet de travaux destinés à rétablir la circulation : coque en béton ferraillé + ancrages - instrumentations pour un suivi fin et précis des évolutions de la masse rocheuse instable et du tunnel - calendrier : démarrage des travaux lundi 20 avril 2015 - durée estimée 7 à 8 semaines - 6 jours/7 (pour assurer la sécurité des ouvriers et l'approvisionnement en matériaux) - études complémentaires seront menées pour mieux comprendre la géométrie du glissement de terrain - d'ici la fin de la semaine rapport pour faire état de la comparaison avec modèle numérique réalisé en 2010 / nouveaux relevés - le CD 05 propose son appui Concernant le barrage : - glissement de terrain situé à 500 m en amont de l'ouvrage - les capteurs n'ont rien détecté - si glissement de la masse rocheuse dans la retenue du barrage : vague estimée à 5 m pouvant être amortie par le barrage - des travaux récents ont été réalisés pour conforter le barrage - niveau actuel du barrage figé dans l'attente des études complémentaires sur l'ouvrage - nécessité pour le service interne des géologues d' EDF de travailler en collaboration étroite avec CD 38, RTM38 pour actualiser les études actuelles Concernant la sécurité - des piétons franchissent le tunnel malgré les interdictions - tout sera mis en oeuvre pour éviter les franchissements : communiquer sur les dangers de transgression de l'interdiction. Concernant la problématique économique - forts impacts pour le 05 : - pour les élus du 05 : le calendrier prévisionnel des travaux (coupure de la RD 1095 et accès au tunnel jusqu'au 15 juin 2015) nécessite de trouver très rapidement des solutions alternatives pour les nombreux acteurs économiques qui sont touchés (plus de 150 personnes) - il est signalé que si une solution alternative permettant l'accès n'est pas trouvée rapidement certains acteurs seront poussés à la faute en utilisant des chemins dangereux (ex :artisans) - indispensable de trouver 1 passage en mode dégradé mais sécurisé - pour les saisonniers : veiller à une égalité de traitement car certains ont été pris en charge d'autres non Concernant les solutions alternatives durant la période des travaux : - élus du 05 souhaitent que la piste forestière Cuculet soit aménagée avec la création d'une jonction 05/38 car les entreprises locales concernées sont asphyxiées - un système de navigation (ex : bacs) est à l'étude mais des difficultés semblent se poser pour trouver un prestataire disponible et des personnes habilitées - un passage piétons sécurisés dans le tunnel avec des navettes à l'entrée et à la sortie? - tarifs préférentiels pour les acteurs locaux qui empruntent le tunnel du Fréjus? Deuxième communiqué transmis le 20-04-2015 par le Département de l’Isère, par l’intermédiaire de la mairie du Mont de Lans : Bonjour à Tous, Pour faire suite à la réunion du 10 avril 2015 au Bourg d'Oisans sur l’invitation de Monsieur Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, le rétablissement d’une liaison piétonne par bateaux sera possible dès ce soir vendredi 17h00. Il convient cependant de convenir et de mettre en oeuvre un dispositif particulier, compte tenu notamment de la limitation de capacité des embarcations et des temps de navigation. Il a été convenu ce qui suit : La dispositif a mettre en place est le suivant : - Mobilisation par le SDIS 38 de 3 bateaux (1 pilote par bateau + 1 sauveteur aquatique pour les 3 bateaux). Débit estimé 30 personnes/h soit 15 personnes par sens. - La mise en forme et équipement des embarcadères seront assurés avant 17h00 par les services du Département de l’Isère, - Le service assuré pour l’instant sera le suivant -- rotations 7jours/7 de 7h00 à 19h00 -- 3 bateaux les matins entre 7h et 9h et les soirs entre 17h et 19h et 1 bateau entre 9h et 17h - 1er service envisagé aujourd’hui vendredi 17 avril à 17h - Point technique et organisationnel prévu sur place pour évaluer le système, la détermination et mise en place de mesures correctives si il en est, le lundi 20 avril à 16h au barrage, présence souhaitable notamment des services du Conseil départemental, du SDIS, de la Gendarmerie, d’EDF et des communes de Mont de Lans et de La Grave. - Mise en place d’une liste de personnes autorisées à monter à bord (personnes travaillant en aval ou en amont) pour limiter les demandes. Les communes de Mont-de-Lans et de La Grave, se chargent de centraliser et de coordonner l’établissement de la liste nominative des personnes à transporter, en aval et amont du tunnel. Les autres communes leur transmettent donc dans le meilleur délai possible leurs listes respectives Pour les communes situées en aval : http://www.mairiedemontdelansles2alpes.fr/ tel 04 76 79 24 24 http://mairie-lagrave-lameije.jimdo.com/services/ Tel : 04 76 79 90 29 Le contrôle des accès aux bateaux notamment aux heures de pointe sera effectué par la commune de Mont-de-Lans pour l’aval et par la commune de La Grave pour l’amont. LacChambonNavigation
Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans BARRAGE DU CHAMBON, GRAND TUNNEL DU CHAMBON, HISTOIRE, ROUTE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.