Le Chambon racheté !

LE CHAMBON RACHETÉ !
La nouvelle ne sera officielle que dans quelques jours, mais de sources bien informées nous sommes en mesure dès à présent de vous annoncer le rachat du Barrage du Chambon.

Le vendredi c'est poisson, le vendredi 1er avril c'est poisson d'avril !

Je ne vous fais pas languir plus, il est question d'un acteur incontournable de l’avant-scène touristique de l’Oisans, Deux Alpes Loisirs qui gère le parc des remontées mécaniques de la station des Deux Alpes.
D’après nos sources, le rachat ne concerne que la partie du barrage sur le territoire de la commune du Mont-de-Lans, la petite partie sur la commune de Mizoën cherche toujours un repreneur.

Par ce rachat, la « DAL » entre dans une nouvelle ère touristique et s’octroie de par la même l’exonération et l’indépendance énergétique au réseau EDF, mais également, s'approprie un réservoir de 50 000 000 m3 d’eau pour l’enneigement par canons à neige de son domaine.

La source d’énergie fiable générée par les turbines hydroélectriques du barrage du Chambon est un atout indispensable pour alimenter un parc de remontées mécaniques en pleine expansion dont l’appétit vorace en énergie électrique pourra maintenant être rassasié.

De nouveaux modèles de super remontées à très hauts débits/heures verront le jour dans la prochaine décennie. La liaison directe avec l’Alpe d’Huez par le super téléphérique serait l’un des projets les plus avancés.

Le réservoir illimité du Barrage, dans lequel sera aspirée l’eau du lac par d’énormes pompes, pour être remontée jusqu’à 2600 et 3200 mètres d’altitude, permettra de renvoyer dans deux usines à neige de culture l'eau, qui transformée recouvrira nos pistes de belle poudre blanche, mais aussi régénérer le glacier de Mantel, la Girose et La Lauze.

Cet investissement sur l’avenir ne limite plus l’extension du domaine, on parle de réouverture de Bons, de nouvelles pistes sur Cuculet, les Travers et bien entendu, le Freney-d’Oisans. L’enneigement reste réservé à ces seuls hameaux et communes du Mont-de-Lans et bien sûr du Freney-d’Oisans.
Les jours de vent du sud, les canons seront arrêtés pour éviter tout recouvrement de pistes sur la commune limitrophe.

Cette neige de culture, par phénomène d’infiltration et ruissellement naturel retournera à sa source, faisant fonctionner les turbines hydroélectriques et réalimentant les canons. Un mouvement perpétuel et 100% écologique dont nous pouvons dès maintenant revendiquer l’avant-première mondiale.

Le personnel de la maintenance mécanique sera formé à la surveillance, au contrôle du barrage et des habilitations toutes particulières seront remises au chef d’équipe habitant le Freney-d’Oisans afin de pouvoir intervenir et alerter en connaissance de cause si la moindre variation de structure est enregistrée (150 capteurs sismographiques implantés dans le tablier de béton donneront toutes les informations nécessaires pour un contrôle 100% sécurisé).

Des journées de formations gratuites seront offertes dès décembre 2012 pour apprendre et maîtriser la fabrication du béton cyclopéen et ainsi colmater les quelques fissures visibles ou disgracieuses et maintenir ainsi dans sa plus belle apparence ce formidable monument de 315 000 tonnes de béton.

Ainsi par l’onde électrique (verte sur le schéma) et les ondes hydrauliques (bleues sur le schéma) nous pouvons dès maintenant percevoir l’avenir sous les meilleurs jours.

Un dossier de presse très complet est téléchargeable
à cette adresse Chambon 2011-2012 cliquez ici.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans BARRAGE DU CHAMBON, NEWS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.