Les autres saints du Freney-d’Oisans

dos_cadreLES AUTRES SAINTS DU FRENEY-D’OISANS
Cet été, dans la salle du Syndicat d’Initiative du Freney-d’Oisans, était présentée une exposition sur le thème des chapelles, oratoires et saints patrons de notre village. 

– Voici le huitième et dernier module qui poursuit la série des saints et saintes du village.
– La Galerie de photos des Chapelles et Oratoires de l’Oisans
– La lecture du livre « les Sanctuaires de l’Oisans » permet de faire apparaître quelques tendances et statistiques sur le petit patrimoine religieux du Canton.

Les Croix du Freney-d’Oisans - l’église Saint-Arey -  Les Oratoires, leurs origines -  Statistiques - Oratoire Sainte-Marie - Oratoires et Saints-Patrons du Freney-d’Oisans - Chapelles et saints-patrons du Freney-d’Oisans

Pour illustrer ce dernier article, j’ai choisi les trois tableaux que vous pouvez découvrir dans la Chapelle Notre Dame de Bon secours de Puy le Haut. Ces trois toiles et leur histoire sont à découvrir dans cet article très complet rédigé par M. René Boiteau.

SaintJosephSAINT ANTOINE (Saint Antoine d’Égypte, Le Grand, l’Égyptien, l’Hermite, l’anachorète, Le Cénobite…)
C’est un saint guérisseur (invoqué contre la peste et le Mal des ardents) et aussi protecteur des animaux. Il serait né vers 251 et mort vers 356, il était un homme riche, préoccupé par son salut. À l’écoute de l’Évangile « du jeune homme riche », il pense que le texte le concerne directement. Il distribue sa fortune au plus pauvre et devient ermite pendant 20 ans dans une forteresse abandonné de Nitrie. Durant cette retraite il sera éprouvé par les plus grandes tentations soumises part le démon, dont il triompha toujours.
Il sera rejoint par des disciples et ensemble il prépare une vie retirée du monde. Antoine est considéré comme le premier moine.
Il mourut en 356 à l’âge vénérable de 105 ans.

Représentation :
Un homme d’âge avancé, à longue barbe grise ou blanche, portant une simple robe de bure, parfois une pèlerine accompagnée d’un mantelet et d’une Mosette. Il tient d’une main le bâton du pèlerin parfois agrémenté d’une clochette. À ses pieds, un cochon (sanglier). Au XIIe siècle, les porcs étaient les éboueurs de Paris, dont ils nettoyaient les rues. Le 13 octobre 1131, ils provoquent la mort accidentelle de Philippe, fils héritier du roi Louis VI, dit « le Gros ». Un édit interdira à partir de cette date la divagation de ces animaux dans les rues, seuls les cochons de la confrérie de moines Antonin de l’ordre de saint Antoine, seront toujours tolérés.

Saint-Patron et invocation :
Charcutiers, Légion étrangère, Trufficulteurs
Au cours des siècles, 20 sanctuaires ont porté le vocable de Saint-Antoine sur le Canton de l’Oisans, actuellement, 10 sont sous ce vocable.

Dictons :
Pour la Saint-Antoine, il fait froid, même dans l’huile.
À Saint-Antoine grande froidure, - À Saint-Laurent grands chauds ne durent.

Fête :
Le 17 janvier

Extrait d’une prière à saint Antoine :
Et vous, Seigneur, qui accordez à la prière du bienheureux Antoine la guérison des malades, nous vous conjurons en même temps de nous préserver des tentations et de nous guider jusqu’à vous.


SaintRoch

SAINT ROCH
C’est un saint thaumaturge. Né d’une riche famille de Montpellier en 1295.
À 20 ans, il devient orphelin. Il décide alors de mener une vie de pèlerin et distribue une partie de sa fortune aux pauvres qu’il rencontre lors de son périple. Il soigne beaucoup de pestiférés par un simple signe de croix.
Atteint lui-même de la maladie, il se retira mourant, dans une cabane de son pays où un chien lui apportait chaque jour un petit pain (scène que l’on retrouve dans son iconographie, parfois le chien lèche la plaie [bubon de Peste noire] de la cuisse de saint Roch.). Miraculeusement guéri, il reparut à Montpellier, mais ne fut pas reconnu. Mis en prison pour espionnage, il y mourut au bout de cinq ans après avoir reçu les saints sacrements. On le reconnut alors et son culte devint populaire dans toute l’Église.
Saint-Roch est le patron : des lépreux, des antiquaires, des tailleurs de pierres, des médecins et chirurgiens, des maîtres-chiens, des boulangers et enfin des prisonniers.
Il peut être invoqué par les personnes qui rencontrent des difficultés à marcher et aussi contre les maladies des animaux (fièvre aphteuse ou cocotte).
Quelques dictons : 
La Saint-Roch annonce le temps d’automne.
Il est fêté le 16 août.


Sainte_Philomene

SAINTE PHILOMÈNE
(Lumena [sainte])
Son corps fut retrouvé dans la catacombe Sainte-Priscille, le 25 mai 1802, sous la voie Salaria.
Plusieurs gravures la représentent couchée dans son tombeau sur lequel on trouva sculptées une palme, une ancre, trois flèches, une espèce de courroie terminée par un anneau à chaque bout, et une fleur en forme de lys ou de lotus (attributs que l’on retrouve dans toute son iconographie). Sur cette même tombe originellement fermée par trois plaques de terre cuite, on pouvait trouver une inscription latine dans le désordre Lumena PaxTe cum Fi, reconstituée par la suite en Pax te cum Filumena « que la Paix soit avec toi Philomène ».
Après la découverte du corps, il y eut quelques miracles obtenus par des prières faites devant les reliques. Le pape Grégoire XVI soutint alors « une campagne de promotion » pour cette nouvelle icône très à la mode au début du XIXe siècle.
L’existence de sainte Philomène en tant que martyre a été mise en doute à partir du début du XXe siècle après de nouvelles découvertes archéologiques.
Cette sainte est une jeune adolescente, dont l’âge peut être estimé entre 12 et 15 ans.
Elle n’apporte pas de qualité dans une dévotion ou une invocation particulière, cependant, elle est très souvent associée pour l’accompagnement aux jeunes enfants. Elle est célébrée le 10 ou le 11 août

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans EXPOSITION, RELIGION, VILLAGE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.