Disparition programmée des Banchets aux 2 Alpes

Cliquez-moi !

Alpe de Venosc début XXe, Carte postale GEP.

DISPARITION PROGRAMMÉE DE
LA ZONE DES BANCHETS AUX 2 ALPES

Courrier transmis par M. Jack Fournier que je souhaite partager. 

Jack Fournier
Le 17 Avril 2019

Madame, Monsieur les enquêteurs,
Il ne faut pas construire la zone des Banchets, la construire serait criminel.

Chaque jour, toute l'année, des centaines de personnes s'y rendent. La population a besoin de cet espace, le dernier aisément accessible, assez plat et bien ensoleillé. La zone des Banchets est utilisée pour de nombreuses activités ludiques ou sportives : parapente, aile delta, vol de maquettes, vol de drones, hélicoptères, jeux de ballons, promenade, randonnée, ski, ski de fond, raquette, retour de randonnée, retour d'itinéraires pédestres, golf, boules, etc. Le parking des cars s'y trouve, monsieur Balme, maire de Venosc, a dit que les cars (à la semaine) redescendraient dans la vallée, ainsi ils feront 4 fois le trajet, résultat 2 fois plus de pollution, deux fois plus d'encombrement, deux fois plus de risque. Le maire a dit que la zone technique serait déplacée ; elle a coûté des millions, cela coûtera encore des millions ; et elle abîmera un autre site actuellement vierge. Là où la zone technique se trouve -elle est dans un creux, elle est donc peu visible et ne dépare pas le paysage.

Les skieurs qui reviennent de hors-piste traversent cette zone ; les randonneurs la traversent ; les ferratistes qui reviennent de la via ferrata de Venosc la traversent, les promeneurs y goûtent un moment de tranquillité suivant l'indication du maire, P. Balme, en mars 2014 : « La zone des Banchets est le poumon des Deux Alpes. »

C'est également une zone agricole ; de nombreux jardins y sont cultivés pour l'agrément de tous.

Des concerts importants ont lieu sur ce terrain. Ainsi plusieurs artistes connus s'y sont produits en juillet 2001 (spectacle initié par les fils Dode), et en 2018 avec implantation de chapiteaux.

Un mot sur l'expression« SCOT». Ça passe bien, c'est une belle trouvaille. Ce sigle crée chez la personne qui le lit ou l'entend un sentiment d'adhésion, de confort. C'est une forme de manipulation. Il ne s'agit pas d'un SCOT mais d'un SCIT, schéma d'incohérence territoriale, car si le SCOT spolie la population de son espace vital le SCOT est une supercherie. Où vont aller les chiens qui toute la journée se rendent sur cet espace avec leur compagnon ? Sur l'avenue de la Muzelle ? Il y a dix millions de chiens en France, il faut refuser les familles qui ont des chiens ?

L'argument du développement économique à défendre est bidon. Une économie de station touristique vend de l'espace. S'il n'y a plus d'espace, elle s'asphyxie. Le site des Deux Alpes est un col. Il n'y a pas de place, ce n'est pas l'Alpe d'Huez. Quand tout sera bétonné, il restera les yeux pour pleurer. Il y a 10 000 lits « froids » aux 2 Alpes selon cette expression ridicule importée par la Compagnie des Alpes; qu'on incite d'abord les propriétaires à rénover et louer leur appartement.

Le maire, Pierre Balme, veut implanter le Club Med aux Banchets. Devons-nous sacrifier notre patrimoine commun pour les Chinois ? Le Club Med bénéficiait d'un excellent emplacement au Clos des Fonds, il est parti. Il a été dit que l'hôtel Janrémon lui avait été proposé, il était facile d'agrandir sans trop gêner, il l'a refusé. L'argument que le Club Med. crée 400 emplois est un mensonge. J'y ai travaillé pendant 25 ans. Aucun emploi de salarié n'a été créé par le Club Med qui emploie beaucoup de personnel étranger.

2e point : il s'agit d'une zone avalancheuse non constructible.
En 1970 il y a eu 40 morts à Val d'Isère, pensait-on qu'il y avait un risque? Si c'est le cas, il fallait évacuer.

Au Tour près de Chamonix, le 9 février 1999, il y a eu 12 morts et de nombreux chalets emportés, pensait-on qu'il y avait un risque ? Si c'est le cas il fallait évacuer.

En Italie le 18 janvier 2017 il y a eu 30 morts dans un hôtel. Pensait-on qu'il y avait un risque ? Alors il fallait évacuer.

À Bonneval sur Arc l'avalanche a tué un agriculteur moniteur de ski âgé de 60 ans, Jean Blanc, on peut dire cependant qu'il connaissait la neige.

Aux Deux Alpes, le 13 janvier 2016 l'avalanche a tué 3 personnes dont 2 lycéens de Lyon. Pourtant la piste était fermée pour cause de manque de neige. Toute la matinée des skieurs ont emprunté cette piste, dont un certain nombre de jeunes skieurs locaux.

Ce n'est pas la hauteur de neige principalement qui crée le danger c'est le vent. Vous pouvez avoir une chute de 2 ou 3 mètres en quelques jours comme cela s'est passé à Bonneval, et le vent peut tripler la hauteur de neige, enfermer de l'air dans la couche.

Ne croyez pas qu'il neige moins qu'avant. Les chiffres publiés dans le livre sur Les 2 Alpes indiquent que c'est la décennie actuelle sur les 6 dernières qui est la plus enneigée. Certes le réchauffement climatique est incontestable et perceptible. Le glacier des 2 Alpes a perdu entre 30 et 50 mètres d'épaisseur depuis 1970. Il ne neige pas moins qu'avant (pour le moment) mais la neige ne se conserve pas à cause de la chaleur. Donc le réchauffement climatique ne diminue pas le danger.

Je ne comprends pas pourquoi un maire, monsieur Pierre Balme, qui n'a jamais habité aux Deux Alpes et qui a 73 ans, s'acharne à vouloir bétonner partout. Il n'a donc aucun respect pour ses concitoyens ?

J'espère que vous prendrez conscience qu'il faut conserver la zone des Banchets pour la population locale et touristique ainsi que pour les générations futures.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes respectueuses salutations.

Jack Fournier

Lien à consulter :  Enquête publique SCoT 

En cours : une enquête publique sur le projet d’élaboration de SCoT de la communauté de communes de l'Oisans arrêté le 8 novembre 2018, qui se déroulera du 10 avril 2019 à 9h au 13 mai 2019 à 17 h, soit pendant 34 jours consécutifs.


Accueil du public :
Un des membres de la commission d’enquête sera présent lors des 12 permanences pour recevoir les observations écrites ou orales du public aux dates, heures et lieux suivants:
- Bourg d’Oisans (et Villard Notre Dame) le 23 avril 2019 de 14h à 17h et le 11 mai de 9h à 12h
- Les Deux Alpes (et Saint Christophe en Oisans) le 18 avril 2019 de 9h à 12h (mairie Annexe de Venosc) et le 25 avril 2019 de 9h à 12h
- Huez (et La Garde en Oisans) le 13 avril 2019 de 9h à 12h et le 18 avril de 15h à 18h
- Livet et Gavet le 30 avril de 9h à 12h et le 6 mai de 14h à 17h
- Allemont (et d’Oz, Villard Reculas et Vaujany) le 13 mai de 9h à 12h
- Le Freney (et commune d’Auris) le 2 mai de 9h à 12h
- Mizoën (et communes de Besse et Clavans) le 6 mai de 9h à 12h
- Ornon (et communes de Oulles, et Villard Reymond) le 30 avril de 14h à 17h

Une réunion publique d'information et d'échanges sera organisée à Bourg d’Oisans, à la salle du conseil communautaire rez de jardin 1 bis rue Humbert, 38520 Bourg d’Oisans le 23 avril 2019 à 18h

 

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans AGRICULTURE, ANNONCE, NEWS, TEXTE, VILLAGE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.