Les comptes du Freney après le Chambon.

Cliquez-moi

Barrage et lac du Chambon en 1936. © Collection association Freneytique.

LES COMPTES DU FRENEY APRÈS LE CHAMBON
Le 5 mai 1935, soit quelques semaines après le début de la mise en eau du barrage du Chambon, l’équipe municipale de la commune du Freney-d’Oisans retrace dans ce compte rendu, les nombreux travaux réalisés sous l’impulsion économique de la construction du barrage (1928-1936).

Archives André Glaudas : Graphie du document original respectée. 

COMMUNE DE FRÉNEY-D’OISANS
Élections municipales du 5 mai 1935

COMPTE RENDU DE MANDAT DU CONSEIL MUNICIPAL SORTANT

MES CHERS CONCITOYENS,
Après un mandat municipal de six ans, il est logique que la Municipalité sortante ait des comptes à rendre à ses administrés, soit pour les travaux qui ont été exécutés au cours de ces six dernières années, soit pour mettre au grand jour la situation actuelle des finances communales, soit enfin pour faire connaître brièvement son programme municipal à venir.

Travaux exécutés dans la Commune au cours de ces six années

1929. – Formation du Syndicat du Haut-Oisans et éclairage des hameaux de la Commune. Coût total de l’électrification de la Commune : 104.810 frs, dont 26.000 frs à la charge de celle-ci. L’annuité de l’emprunt contracté à la Caisse du Crédit Agricole qui est actuellement de 1.312 fr. 90 est largement remboursée par les ristournes de 16 % qui se sont élevées cette année à 2.884 fr. 52.
Nouveau bail du bureau de poste porté de 900 francs à 3.000 francs.
Délibération concernant les ressources communales et demandant à M. le Préfet l’attribution de la
patente du Chambon.
Exécution des chemins de Champrond et de la Glière. Ces travaux ont été exécutés presque entièrement
avec les subventions obtenues.

1930.— Règlement des riverainetés Sainte-Guillerme et Ferrand avec la S. F. M. H. R.
Réparations au groupe scolaire du Bas-Fréney et construction d’un établissement de bains-douches. Coût total du projet : 137.340 frs dont 22 % seulement à la charge de la Commune. Sont comprises dans le montant de ces réparations celles exécutées au bureau de poste. L’annuité de l’emprunt de 26.000 francs contracté au Crédit Foncier de France dont l’annuité est actuellement de 1.691 fr. 98 est payée chaque année avec les fonds libres de la Commune, les centimes votés n’étant pas mis en recouvrement.
Vente de la forêt de Gardette à la S.F.M.H.R. (20.000 frs) et aménagement d’un virage à l’amont du Fréney : travaux exécutés par cette société.
Construction d’une digue sur la rive gauche de la Romanche travaux payés par le service des inondations.
Nouvelle délibération concernant les ressources communales et demandant l’attribution de la patente du Chambon.

1931-1932. — Adduction d’eau potable aux hameaux du Périer, de la Grange et de l’Église. Coût total : 117.553 fr. 40 dont 22 % seulement à la charge de la Commune. Dans ce projet au lieu de construire un bassin-lavoir à La Grange pour 3 habitants, d’accord à ce moment-là avec tout le Conseil Municipal, nous avons économisé la somme de 32.800 frs employée à l’exécution de travaux non prévus au projet [à] savoir : captages de petites sources à Clot-Vernet, Réfection de captage à Bonnefond, Prolongement jusqu’au ruisseau du Passet d’une conduite en ciment pour l’écoulement des eaux des lavoirs de Puy-le-Bas, Construction d’une citerne de distribution au Périer pour augmenter la différence de niveau avec ce hameau et captage d’une petite source, Adduction d’eau à l’Église et conduite en ciment pour l’écoulement des eaux du bassin-lavoir du Périer. Tous ces derniers travaux n’étaient pas prévus au projet subventionné ; ceci dit en passant pour faire ressortir la critique exercée cet hiver par deux conseillers municipaux. L’annuité de l’emprunt de 30.000 frs contracté au Crédit Foncier de France dont l’annuité est actuellement de 1.691 fr. 42 est payée avec les fonds libres de la Commune, les centimes n’étant pas mis en recouvrement.
Construction du chemin des Fontaines travaux exécutés entièrement avec la subvention allouée.
Cylindrage du chemin du Canton et d’une partie du chemin du Puy. Coût : 19.000 francs.

1933. — Création d’une Compagnie de sapeurs-pompiers Coût : 10.000 frs entièrement à la charge de la Commune.
Réfection du plancher de l’Église, Construction d’un abri pour corbillard et remise à neuf du logement du desservant. Coût total : 14.300 frs entièrement à la charge de la Commune.
Achat d’un corbillard et harnachement. Coût : 9.366 francs.
Cylindrage du chemin du Puy et réfection de murs à Puy-le-Haut. Coût : 20.600 frs. La Commission départementale a alloué à la Commune pour l’exécution de ces travaux et de ceux de 1932 une subvention totale de 22.727 frs. Ces travaux ont été exécutés sous la surveillance de la Vicinalité et d’un conseiller municipal. La Vicinalité a mandaté à la S.A.C.E.R. la somme de 1.633 fr. 72 au lieu de la somme de 6.025 frs annoncée par lettre adressée à M. le Préfet par deux conseillers municipaux. Ces deux personnages ignoraient encore que les travaux de vicinalité sont mandatés par le Service Vicinal et non par le Maire.
Pose de chenaux à la Cure, à l’Église et à la Poste suivant les factures fournies par M. Récrosio et s’élevant respectivement à 402 fr. 50, 766 frs et 185 frs soit au total à 1.353 fr. 50, il a été mandaté au fournisseur en date du 10/12/33, suivant mandats nos 163, 164 et 165, la somme de 402 fr. 401 frs et 550 frs, soit au total la somme de 1.353 francs, somme égale au montant de ses factures et non la somme de 1.700 et quelques francs, non précisée et annoncée en séance du Conseil Municipal par deux conseillers. Au contraire, il a même été déduit sur la facture « Cure » une somme de 127 frs pour fourniture de tuyaux de poêle non commandés.
Achat de parcelles enclavées dans la montagne pastorale. La Commune a acquis la plupart des parcelles enclavées dans la montagne pastorale dans le but d’augmenter les revenus communaux à l’avenir.
Défense des intérêts de la Commune dans le procès intenté par la commune de Mont-de-Lans au sujet de la patente du Chambon. Désignation de Me Cocat comme avocat de la Commune.
Remboursement de l’emprunt de 30.000 francs contracté en 1923 pour les fontaines du Puy.

1934. — Projet d’un moulin communal. La Commune a décidé l’installation d’un moulin communal et afin de pouvoir construire une petite industrie bien adaptée aux besoins du pays, elle a demandé le concours du Génie Rural qui a exécuté gratuitement les plans et devis qui sont actuellement au Ministère de l’Agriculture pour une demande de subvention. Certaines personnes auraient voulu voir ce moulin construit au mois de janvier, mais celui-ci aurait été à ce moment-là certainement mal équipé. Il a donc été préférable d’appeler des personnes compétentes pour la bonne installation de ce moulin afin qu’il puisse répondre aux exigences locales.
L’adjudication de l’agrandissement du cimetière et de son mur de soutènement a été donnée en juin 1934. Les travaux n’ont été commencés qu’après avoir mis l’entrepreneur en demeure par lettre recommandée. À ce moment-là le Conseil Municipal, à la majorité moins deux voix, a jugé à propos de faire surveiller les travaux de cet entrepreneur par une personne de métier qui se tiendrait constamment sur le chantier, l’architecte et le maire ayant jugé que les deux surveillants qui avaient été désignés antérieurement pour cette surveillance ne pouvaient exercer une surveillance efficace puisque l’un d’eux logeait le conducteur des travaux et ses ouvriers.

SITUATION FINANCIÈRE

  12.825.39 En caisse au 31/03/29.
Recettes de l’exercice 1929  38.050.35  
  _________  
  50.875.74  
Dépenses de l’exercice 1929  33.738.06  
  _________  
  17.137.68  En caisse au 31/03/30.
Recettes de l’exercice 1930  105.832.44  
  _________  
  122.970.12  
Dépenses de l’exercice 1930  114.618.42  
  _________  
  8.351.70  En caisse au 31/03/31.
Recettes de l’exercice 1931 147.118.79  
  _________  
  155.470.49  
Dépenses de l’exercice 1931 117.988.52  
  _________  
  37.481.97 En caisse au 31/03/32.
Recettes de l’exercice 1932 394.551.11  
  _________  
  432.033.08  
Dépenses de l’exercice 1932 200.604.55  
  _________  
  231.428.53 En caisse au 31/03/33.
Recettes de l’exercice 1933 484.701.61  
  _________  
  716.130.14  
Dépenses de l’exercice 1933  184.789.08  
  _________  
  531.341.06 En caisse au 31/03/34.
Recettes de l’exercice 1934 non clos  
  _________  
Dépenses de l’exercice 1934 non clos  
  _________  
  607.809.53 En caisse au 22/03/35.

(Situation communiquée par le Receveur Municipal).

À cette somme, on doit ajouter la somme de 315.000 francs, attribution de la patente du Chambon de 1934 non encore versée dans la caisse du Receveur Municipal ce qui portera l’avoir de la Commune courant 1935 à plus de 900.000 francs.

PROGRAMME À RÉALISER
Il y a beaucoup à faire encore dans la commune si l’on ne veut pas que demain, lorsque les travaux du Chambon seront terminés, l’effort réalisé reste vain.
Il faut que Le Fréney puisse recevoir des estivants pendant la belle saison et des skieurs l’hiver en encourageant la station de ski de l’Alpe de Mont-de-Lans. Pour cela, il faut d’abord un pays coquet et propre des places ombragées. Un projet de tout-à-l’égout est à l’étude.
Pour l’agriculture, il faut continuer le programme tracé en 1928 pour la construction des chemins ruraux, obtenir le classement du chemin vicinal no1 du Fréney au Puy en chemin de grande communication, encourager l’élevage comme nous l’avons fait jusqu’à présent.

En un mot, il faut continuer à travailler à la prospérité de notre cher petit pays dont nous avons le droit d’être fiers d’y avoir fait déjà quelque chose. Avec de la ténacité et de la persévérance, Le Fréney pourra devenir une coquette station estivale.
Il ne faut pas que de bas intérêts privés fassent la convoitise de certains, car la prospérité passagère de la Commune mérite d’être employée au bien-être et à la prospérité future de tous.

Le Maire,
Pierre OUGIER.

Ce contenu a été publié dans ARCHIVES, BARRAGE DU CHAMBON, CHRONIQUE, HISTOIRE, TÉMOIGNAGE, TEXTE, VILLAGE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.