Les moissons

LES MOISSONS
Témoignages recueillis à l'école lors d'une soirée Freneytique.
Quelques céréales étaient cultivées :
Le blé (froment) pour le pain. 
Le seigle et l’avoine (mélangés au foin) pour l’alimentation du bétail
Les moissons s’effectuaient à l’aide de la faucille ou de la faux. Des gerbes étaient confectionnées avec des liens : on tirait les plus longues tiges par les épis, on faisait un tour mort autour de la gerbe que l’on liait.
Pour faire sécher, l’ensemble de ces gerbes était assemblé pour constituer des bourles. On attachait ensemble quatre gerbes du côté des épis, grains en haut, on écartait les pieds, on appuyait les autres autour…
Une fois sec, on ramassait dans des draps en toile : des boutasses.

Dans la grange, on tapait les gerbes (seigle et avoine) contre une grosse ardoise ou au fléau pour faire tomber les grains. La paille était mise de côté pour les bêtes. (usage courant : litière et nourriture)
Le grain était venté pour enlever la poussière et la paille. Le grain servait d’aliment et de semence pour la saison suivante.

Le froment passait à la batteuse pour récupérer le grain, qui après passage au vent, était apporté au moulin communal pour le transformer en farine servant à faire le pain.

Les gens s’entraidaient.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans AGRICULTURE, HISTOIRE, TEXTE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.