Maximin Reymond

Maximin Reymond
Reportage d'archives avec Marie-Louise Pichoud
Dans son garage, Maximin protégeait son tracassin, sa charrue, son gros motoculteur, tout son attirail... et les clients de l’hôtel de l’Europe garaient parfois leurs voitures.
Au-dessus du garage, c’était tout neuf. Marie-Louise Pichoud, venue au Freney depuis 1 956, fut la première locataire de Michèle Souchon, fille de Maximin. 
Maximin faisait le taxi, il charriait tout son bazar... Maximin, c’était une figure dans le village. On le respectait et on l’aimait beaucoup. Il avait l’air bourru, quand on ne le connaissait pas. Il avait de l’autorité. Il faisait filer les gamins...

Texte et photographies d'époque : Marie Louise Pichoud

Ce contenu a été publié dans HISTOIRE, PHOTO, TEXTE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.