Passion Télécommunication

HISTOIRE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

A l’heure où les moyens de communication sont omniprésents autour de nous et où la vitesse de Transmission des données accélère sans cesse, je vous propose un petit récapitulatif de tout le chemin parcouru de la préhistoire à nos jours.

Vous trouverez dans cette page des liens vous renvoyant vers des sites que j'ai trouvés pertinents pour approfondir telle ou telle question.

Cette page est réalisée grâce à de nombreuses informations trouvées sur Internet avec google.

La communication a toujours été une préoccupation majeure pour les hommes. Les besoins d’avertir d’un danger ou montrer un lieu de nourriture les ont poussés à développer un langage de plus en plus élaboré. Les gestes, mimiques et sons ont été les premiers moyens de communiquer pour nos ancêtres. Ensuite pour être plus efficace ce langage devait avoir une portée plus grande.

Une parenthèse ici pour dire que bien des animaux ont eu aussi à trouver des moyens de communication qui sans être aussi perfectionnés n'en sont pas moins impressionnants tant par leur richesse que par leur portée (les cétacés par exemple). Mais c'est une autre histoire.

En premier lieu, la voix humaine fut utilisée pour transmettre les messages. Des hommes lançaient à pleine voix leurs messages que d'autres écoutaient et renvoyaient à leur tour. Dans l'Antiquité un renseignement émis de cette façon arrivait trente fois plus vite qu'à cheval.

Environ aux mêmes périodes les sons émis par des tam-tams ou juste en frappant des troncs d’arbres étaient utilisés pour passer des messages sur des portées assez longues. De nos jours, certains peuples l'emploient encore. Au temps des gaulois, ceux-ci arrivaient ainsi à faire parvenir une nouvelle à 240 Km de distance, en une journée.

La période s’étendant de -2000 à -6000 dans la vallée de la Mésopotamie est considérée comme l’ère babylonienne. Cette époque voit de grandes civilisations s’épanouir et apporter des développements importants. Des villes importantes sont construites et la population est supportée par des systèmes d’irrigations, une administration et même un service postal.

Un messager connu depuis longtemps : Les Égyptiens, les Perses, les Chinois et les Grecs, utilisaient les pigeons voyageurs comme messagers lors de leurs campagnes de guerre, ou pour la politique et le commerce. Des serviteurs colombophiles étaient spécialement affectés à leurs soins et à leur transport. (un passionné vit chez nous voir cet article).

Egypte, 3000 ans avant J-C. Des cavaliers apportaient les messages. 2500 ans plus tard, les perses organisaient un véritable service postal.

Sous l'empire romain, les courriers pouvaient couvrir 320 km en 24 heures.

Au Moyen Age, les postes sont organisées pour les marchands, les religieux, les universités (étudiants), les villes, les souverains. Le transport prend du temps : en 1523, il faut cinq jours pour aller de Venise à Bruges...

Une poste d'Etat n'apparaît en France que sous Louis XI.

Les premiers accords internationaux sur les services postaux sont conclus dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Du télégraphe optique à l'électrique

La communication par signaux perçus à distance remonte à l'Antiquité (feux, étendard) mais elle était limitée dans ses expressions.

1684, Robert HOOKE, un savant anglais, présenta un projet de panneaux mobiles codés.

1792, Claude Chappe physicien (1763-1805) originaire de Brulon dans la Sarthe inventa le télégraphe optique.Composée de trois voyants, de forme rectangulaire allongée, en bois et à claire-voie, mobiles dans un même plan vertical en haut d'un mât sur un point élevé il reproduisait les signes d'un code. L'invention est baptisée tachygraphe, puis "télégraphe" du grec TELE loin, et GRAPHEIN écrire. (A l'époque sa vitesse de communication est alors comparée avec la foudre.

1836 - 1838, les anglais Edward Davy, william Looke et Charles Wheatstone vont inventer et mettre au point le télégraphe. Le peintre américain Samuel morse invente le code qui porte son nom utilisant des points et des traits pour représenter les caractères à transmettre.

24 mai 1844, Samuel morse effectue la première démonstration publique du télégraphe en envoyant le message "what hath god wrought ?" sur une distance de 60 km entre Philadelphie et washington. Les réseaux télégraphiques vont très rapidement se développer dans le monde ( 37000 Km de lignes installées en 10 ans).

1844, fut ouverte aux États-Unis entre Washington et Baltimore la première ligne télégraphique du monde.

Jusqu’en 1850, les mers furent pour le télégraphe des obstacles infranchissables.

1851, le premier câble télégraphique sous-marin fut place entre la France et l'Angleterre

Le 5 août 1858, après plusieurs tentatives infructueuses, un câble sous-marin entre l’Irlande et Terre Neuve fut posé un télégramme parvient par câble de l'Angleterre à l’Amérique. Ce message de la reine d’Angleterre au président des états unis comprenait 99 mots il fut commencé le 16 août à 10 h 50 et terminé le 17 à 4 h 30. (17 h pour 99 mots on était encore loin de l’adsl). Mais le triomphe sera de courte durée car ce câble n’aura duré que 21 jours et transmis 4329 mots. ! Un second câble transatlantique fût tiré en 1866 et resta en exploitation pendant une centaine d'années.

Arrive l'histoire du téléphone

1854, le français Charles Bourseul, alors employé de l'administration des télégraphes énonce dans un article paru dans " l’illustration " du 26/8/1854 ce qui sera le principe du téléphone, sans jamais le réaliser.

1860, un instituteur allemand Philippe Reiss réalise un appareil capable de transmettre des sons musicaux au moyen de l'électricité. Il réussit à commercialiser son " téléphone " mais la qualité de son appareil reste insuffisante et ne permet pas de transmettre la parole. Reiss passe cependant très près de ce qui deviendra le téléphone.

Celui-ci fut plus tard perfectionné par des techniciens américains parmi lesquels Alexander Graham Bell et Elisha Gray qui aboutiront à la réalisation d'appareils téléphoniques. L'histoire ne retiendra que le nom de Bell, car après bataille juridique, la paternité du téléphone est attribuée à celui-ci par le brevet n° 174465 du 7 mars 1876.

C’est à partir d’ici que démarre l’histoire du téléphone en France.

Novembre 1877, l'américain Frédéric Gower améliore l'appareil de Bell et son système est installé à paris en 1879. Ce fut le premier central téléphonique français.

Mai 1878, David Hughes invente le microphone formé de crayons de charbons cylindriques.

Le 10 décembre 1880, en France, trois sociétés de téléphone ayant des concessions, créées en 1878 fusionnent : la société générale des téléphones est ainsi créée.

1879, Clément Ader, pionnier de l’aviation, créa les premiers appareils français à plaques vibrantes.

1885, L’état développe son réseau par la création de la première ligne importante reliant le réseau de la ville de Reims au palais de la bourse de Paris, équipé de cabines téléphoniques. Il construit et exploite directement 16 réseaux et les liaisons interurbaines, contre 11 pour la Sgt.

Le 1er septembre 1889, l'état reprend l'exploitation complète de tous les réseaux, ce qui lui donnera le monopole sur le téléphone français.

Pendant ce temps la radio fait son apparition.

1865, Maxwell prouve l'existence des ondes électromagnétiques, par une démonstration mathématique théorique. Alexandre Popov, Hertz, Branly, Marconi, se succèdent pour démontrer et réaliser cette théorie.

Novembre 1894, le physicien indien Jagadish Chandra Bose fait la démonstration publique de la transmission d'un signal radio à Calcutta, activant à distance une sonnette et faisant exploser une charge de poudre.

13 juillet 1897, Guillaume Marconi envoya un signal par télégraphie sans fil, c'est à dire un signal véhiculé par ondes radio.

1901, il accomplit des transmissions par-delà l'Atlantique.

1920, une station radio de l'Angleterre fut captée en Amérique.

1923, le téléphone est relayé au moyen d'ondes radio : le Radiotéléphone" permet de communiquer alors d'un bout à l'autre de la Terre.

1926, les premières images télévisées apparaissent cette année-là en Angleterre.

1932, elle est déjà d’usage courant et en 1939 les États-Unis font leurs premières transmissions régulières.

1928, le téléscripteur est mis au point.

Arrive ici l’ère de l’informatique. (Je passe les centaines de mathématiciens, ingénieurs et génies anonymes qui se sont succédés depuis des millénaires et à qui on doit les découvertes débouchant sur l’invention de l’ordinateur.) Pour tout cela et plus encore visitez ce site: http://www.histoire-informatique.org/

1939, à l'Université d'Iowa, John Atanasoff et Clifford Berry conçurent et réalisèrent l'ABC, un calculateur électronique pour résoudre des systèmes d'équations linéaires, mais il ne fonctionna jamais correctement.

1941 en Allemagne, Konrad Zuse construit le Z3. Le premier calculateur programmable universel (non spécialisé).

1944, à Harvard, Howard Aiken construit le calculateur électromécanique Mark I, avec l'aide d'IBM.

1946 John Atanasoff, conçut et réalisa, avec John Eckert et probablement l’aide de john Mauchly l' ENIAC, un calculateur électronique destiné à l'origine aux calculs balistiques. On ne sait qui de John Mauchly, John Eckert, John Atanasoff fut l’inventeur du premier ordinateur. Ce fut alors une bataille juridique. C'est maintenant un débat historique.

1947 John Bardeen, Walter Brattain et William Shockley inventèrent le transistor. Pour cette découverte, ils reçurent le Prix Nobel de Physique en 1956.

juin 1948 F.Williams et son équipe construisirent le Manchester Mark I. Certains considèrent cette machine comme le premier ordinateur à programme en mémoire (architecture dite de Von Neumann).

1949 Jay Forrester inventa la mémoire à noyau magnétique.

1951, Hopper inventa la notion de compilateur (Quelques années plus tôt, elle avait trouvé le premier bug de l'histoire de l'informatique, un insecte entré dans le Mark II de Harvard.)

A partir de cette époque les ordinateurs commencent à pouvoir communiquer entre eux.

1955, premier réseau informatique à but commercial : sabre (semi automated business related environment) réalisé par ibm. Il relie 1200 téléscripteurs à travers les États-Unis pour la réservation des vols de la compagnie american airlines.

1957, Le président dwight d. Eisenhower crée l'arpa (advanced research project agency) au sein du dod (department of defense) pour piloter un certain nombre de projets dans le but d'assurer aux usa la supériorité scientifique et technique sur leurs voisins russes.

1958, la Bell crée le premier modem permettant de transmettre des données binaires sur une simple ligne téléphonique.

Ici débute Internet

1961, Leonard kleinrock du MIT publie une première théorie sur l'utilisation de la commutation de paquets pour transférer des données.

En 1969 aux états Unis, l'agence gouvernementale DARPA lance un projet de réseau expérimental, base sur la commutation de paquets. Ce réseau,nommé ARPANET, fut construit dans le but d’étudier les technologies de Communications, indépendamment de toute contrainte commerciale. Un grand nombre de techniques de communication par modems datent De cette époque. L'expérience d'ARPANET est alors si concluante que toute l’organisation qui lui est rattachée l'utilise quotidiennement pour ses Messages de service.

1971, e-mail Après avoir résolu certains problèmes techniques, Arpanet devient réellement opérationnel, permettant aux quatre institutions de transférer des données et d'effectuer à distance certains calculs longs sur plusieurs ordinateurs afin d'aller plus vite. Cependant, on se rend très vite compte que le principal trafic d'informations sur le réseau n'est pas relatif aux données scientifiques ou militaires, mais concerne des discussions personnelles entre les scientifiques. On a ainsi très vite ressenti l'utilité d'un programme indépendant, dédié spécifiquement à la messagerie, afin de ne pas mélanger les informations personnelles avec les données institutionnelles. L'idée du courrier électronique (e-mail) venait de germer.

1971-72, apparaît le premier programme pour l'envoi et la réception de courrier électronique (SNDMSG et READMAIL).

juillet 1972, Lawrence g. roberts améliore les possibilités du courrier électronique. Le signe @ que nous utilisons encore aujourd'hui est introduit dans l'adresse de messagerie et on simule avec succès l'envoi et la réception du premier e-mail. Au même moment, on écrit le premier programme de gestion du courrier électronique (classer, répondre, enregistrer etc.).

1973, le courrier électronique représente 75 % du trafic total sur Arpanet ! A partir de cet instant, la messagerie électronique va devenir pour les dix années qui vont suivre l'application réseau majeure.

octobre 1972, plusieurs pays se mirent d'accord sur la nécessité de mettre en place des protocoles de communication communs, ce qui mena à la création du groupe de travail inwg (internetwork working group), dirigé par Vinton cerf.

1972 - 1973, bob Kahn travaille au sein du darpa sur un projet de commutation de paquets par radio ce qui nécessite la création d'un nouveau protocole capable de transmettre les paquets d'informations, quelles que soient les perturbations radio. Il décida alors, en collaboration avec Vinton cerf, chercheur à stanford, de réaliser un nouveau protocole répondant à ce cahier des charges et permettant de relier les réseaux (internetting). C’est ainsi que fut crée tcp/ip (transmission protocol, Internet protocol). Protocole qui sera utilisé par internet.

1975, le réseau passe officiellement du stade expérimental au stade opérationnel.

En Juin 1978 Jon Postel propose IPv4 et en 1981 IP est standardisé.

Août 1980, Vinton cerf , scientifique au darpa propose un plan d'interconnexion entre les réseaux csnet et arpanet utilisant le protocole tcp/ip. La jonction de ces deux grands réseaux signifie en quelque sorte la naissance d'Internet, ou le réseau des réseaux.

1980, La DGTlance une expérience d'Annuaire Minitel Electronique en Bretagne.

1981, les Français découvrent l'univers de la télématique avec Minitel.

1982, première définition d'Internet : réseau sur lequel le protocole de base est le TCP/IP

1982/83 Les protocoles TCP et IP (Internet Protocole), sont adoptés officiellement par la Défense américaine pour le réseau ARPANET, qui accepte de les distribuer gratuitement sur le réseau. Depuis cette époque, un nouveau terme est apparu pour désigner cette interconnexion de réseaux, l'Internet, avec un i majuscule. Le succès de cette technologie est alors très important et suscite un intérêt croissant de la part d'acteurs très divers, et en particulier La \National Science Foundation" qui y voit un intérêt majeur pour la recherche scientifique et promeut donc ce nouveau moyen de mettre en communication tous les chercheurs. 560 ordinateurs sont connectés sur le réseau.

1984, introduction du système d'adresse numérique par domaines (DNS, Domain Name Server). Un "domaine" désigne un groupe d'ordinateurs hôtes ou de réseaux locaux relevant d'une même entité administrative, 1000 ordinateurs sont connectés sur le réseau.

1985, 2000 ordinateurs sont connectés sur le réseau.

1986, le NNTP (Network News Transfer Protocol) est développé pour concurrencer les protocoles TCP/IP. Il existe 240 newsgroups.1987 28 000 ordinateurs sont connectés sur le réseau.

1988 Un virus se propage sur le Net, contaminant 6,000 des 60,000 ordinateurs hôtes sur l'Internet.

1989 Les fournisseurs de services européens forment le RIPE (réseaux IP Européens) qui assurera la supervision technique et administrative d'un réseau pan-européen.100 000 ordinateurs sont connectés sur le réseau.

Depuis 1990, ARPANET n'est plus, pourtant le terme Internet demeure Il désigne maintenant un espace de communication qui englobe la planète toute entière. Des dizaines de milliers de sites aux états Unis, en Europe et en Asie y sont connectés.

1991 GOPHER, le premier logiciel de navigation et de recherche sur le réseau Internet, est mis au point par le service informatique de l'Université du Minnesota.

Apparition en 1991 d'un nouvel outil de consultation, Tim Berners-Lee du CERN crée le world wide web. ou Web et ses interfaces populaires : Netscape ou Mosaic.

1992, 1 000 000 d'ordinateurs sont connectés sur le réseau ; Jean Armour Polly forge les termes « surfer sur Internet ».

1994, 4 000 000 d’ordinateurs sont connectés sur le réseau ; Il existe 10 000 newsgroups ; Le commerce sur Internet démarre. La collectivité a maintenant accès à l'Internet, par le truchement des fournisseurs de services.

1995, le www devient le service le plus important sur Internet.

1996, début de la bataille des Browsers entre Netscape Navigator (de Netscape) et Internet Explorer (de Microsoft).

1998, première Fête de l’Internet en France les 20 et 21 mars ; 40 000 000 d'ordinateurs sont connectés au réseau ; Il existe plus de 70 000 newsgroups.

1999, certains fournisseurs d'accès lancent des possibilités d'abonnement gratuit.

1999, si la vitesse des modems téléphoniques s'accroît, elle reste techniquement limitée... On invente l'ADSL qui va connaître un succès fulgurant.

c’est en 1987 que les laboratoires BellCore développent la technologie ADSL.

De 1996 à 1999 des expérimentations dans plusieurs régions de France sont faites par les laboratoires de France Télécom. C'est en 1999 que débute les offres commerciales ADSL sur Paris, Lyon, Lille, Strasbourg. Avec la déréglementation des réseaux et la fin du monopole de France Télécom en 1998, l'ADSL offre de nouveaux services, en plus de l'Internet, la téléphonie et aussi la télévision numérique.

Toujours plus de débit

2004, l’ART (Autorité de Régulation de Télécommunications) donnait son feu vert pour le lancement de l’ADSL2+ par les FAI français. Le 20 octobre, Free devenait le premier FAI de l’hexagone à proposer un forfait ADSL2+ au grand public. Grâce à cette technologie, la distance séparant le central ADSL de l’abonné est grandement augmentée, passant de 4-4,5 km pour l’ADSL, à près de 7 voir 8 km.

En 2005, malgré tous ces progrès reste que les communications reste à 2 voire 3 vitesses en France. Pour des raisons techniques (porté de l’ADSL) et surtout économique.

Gageons que dans un futur proche ces problèmes seront résolus.

Pour les endroits isolés le wimax devrait apporter des solutions. Si non l’accès ADSL par satellite et redistribué par wifi en est une autre (qui intéresse actuellement notre commune.)

La technologie CPL (courant porteur) devrait aussi contribuer aussi au développement de l’ADSL en milieu rural.

Internet n’est plus un simple réseau de communication, c’est un phénomène de société. Il constitue un moyen de communication révolutionnaire qui, pour le moment reste relativement mal connu du grand public. Actuellement il génère un certain nombre d’idées reçues qui exagèrent à la fois ses qualités et ses défauts. Mais comme toute nouvelle technologie Internet crée des interrogations et des peurs. Certains craignent qu'Internet favorise l'isolement des individus, d'autres rétorquent qu'au contraire par son étendue mondiale il favorise les échanges et brise l'isolement. Outre l’aspect commercial on peut sur Internet avoir accès à une grande part de la connaissances humaines. Ont peux dialoguer, échanger, jouer, apprendre, suivre l’actualité et comparer ses sources et bien d’autres choses encore. Une chose est sûre : Internet provoque une avalanche de données. Et seule une approche pédagogique auprès des jeunes peut apporter une méthode pour profiter au mieux de ce potentiel en évitant ses travers.

Ce contenu a été publié dans PASSION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.