Faire une bourle

FAIRE UNE BOURLE
Merci à M. Rémy Turc pour son accueil sa gentillesse et sa patience.

Il n'y a pas si longtemps les champs aux abords de nos villages voyaient pousser de drôles de champignons dorés vers la mi-août.
Ces pyramides étaient obtenues par un tressage savant des brins de la paille qui la constituaient.Pas un bout de ficelle pour les attacher. Pas un bâton pour les maintenir debout. Juste des brins de paille tressés, tordus par des mains habilles et un savoir-faire séculaire.

Un heureux hasard a voulu que je croise la route de M. Rémy Turc du village de Clavans en haut Oisans. Il a très gentiment accepté que je fige sur la pellicule toutes les étapes nécessaires à la construction d'une bourle (aussi appelée gerbier). J'ai essayé de décomposer le plus clairement possible chacune de ces étapes avec le maximum de précisions dans le commentaire qui accompagne chaque cliché.

Ces savoirs-faire ancestraux sont-ils voués à disparaître avec la dernière génération d'hommes et de femmes qui les ont pratiqués ? Les commémorations folkloriques sont-elles les seules connexions entre les générations pour expliquer les gestes d'autrefois ? N'avons-nous pas le devoir de nous rapprocher pour apprendre à notre tour ses savoirs séculaires ? Sommes-nous condamnés à devenir les archéologues des traces de nos grands-parents pour comprendre et revivre leur quotidien ? Le progrès n'est-il qu'une boite de Pandore ?  Comprendrons-nous notre erreur trop tard ?

Nœud de lieur pour confectionner une bourle.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans AGRICULTURE, PHOTO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.