Villard Reculas en 1971

VILLARD RECULAS EN 1971
Archive :
INA
Émission :
 Vivre au présent
Production : Producteur ou co-producteur, Office national de radiodiffusion télévision française

Nota : à cette époque, il n’existait qu’une seule petite route sinueuse, étroite et escarpée permettant de rejoindre Villard-Reculas, la D211B, communément appelée « Pas de la Confession » ou « Route de la Confession » (tout un programme…), qu’on emprunte depuis la route de l’Alpe-d’Huez (D211). L’autre route, la D44B passant par Allemond, plus longue, mais moins « difficile », sera ouverte durant les travaux du barrage de Grand’Maison, en 1981.  L’année suivante, dans le cadre du programme pluriannuel du développement de la vallée de l’Eau-d’Olle, Villard-Reculas mettra en oeuvre la première tranche de son projet touristique. Durant l’hiver 1982-83, alors que le village atteint son plus bas niveau démographique (15 habitants), des gîtes communaux accueilleront leurs premiers clients.
Première station satellite de l’Alpe-d'Huez, le village développera alors une stratégie touristique originale, avec la volonté d’assurer sa survie et relancer son économie par la création de lits touristiques, de commerces et d’emplois, tout en limitant/contrôlant volontairement sa capacité d’accueil. Ce projet s’inscrivant dans le respect d’un site souhaitant garder son authenticité et toutes ses caractéristiques qui font l’attrait de la destination.
Initialement, le  programme prévoyait l’implantation d’environ un peu plus d’un millier de nouveaux lits répartis entre chalets particuliers, Auberges, Hôtels, Hébergements communaux et la réhabilitation de quelques bâtiments.

Première partie : 
Le reportage s'intéresse au petit village de Villard-Reculas (canton de l’Oisans en Isère) qui connaît de nombreuses difficultés en cas d'importantes chutes de neige. Les routes sont fermées, lors des tempêtes les téléskis ne fonctionnent plus, et les habitants se retrouvent isolés dans le village.
Le ravitaillement en nourriture est fait par les CRS de haute montagne, qui descendent en ski. À la fin du 19e siècle, le village comptait plus de 200 habitants, alors qu'en 1971, il n'en comptait plus que 17. Le village est mourant, à l'image du café restaurant du village, où plus personne ne vient, faute de manque d'accès. L'école a été fermée, à cause du nombre trop faible d'élèves. Ceux-ci doivent aller à l'école d'un village voisin, mais lors des tempêtes de neige, ils ne peuvent pas y aller.Interviews de l'ancien maire de Villard-Reculas, Monsieur Chalvin, qui parle de la vie dans le village, à propos du village qui ne doit pas mourir ; de la patronne du café du village à propos de l'absence de clients depuis des mois ; d'une mère de famille à propos de la difficulté des élèves à aller à l'école, suite à la fermeture de l'école de Villard-Reculas, à cause des routes fermées.

Lien direct vers la vidéo

Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo. 

Deuxième partie :
Reportage consacré au petit village de Villard-Reculas (Isère). Les images du lieu sont accompagnées de nombreuses interviews : celle de la gérante d'un bar, exprimant son souhait de transformer le village en une station de ski, ce qui permettrait le développement économique du village et de retenir la population au village ; de villageois lors d'une réunion, à propos des avantages de la station et notamment de la possibilité d'enrayer l'exode rural ; d'une villageoise sur l'opportunité de la proximité de grandes stations de sports d'hiver avec Villard-Reculas ; d'un villageois à propos de la situation géographique privilégiée du village positionné à une altitude lui permettant d'être enneigé l'hiver et de ne pas empiéter sur le domaine skiable. Il reste opposé à ce que les promoteurs immobiliers investissent la station afin que le village garde son charme de village. Il émet de nombreuses précautions d'une part pour garantir des constructions sécurisées et esthétiques et d'autre part pour assurer le financement. Il accorde une priorité au dépaysement et à l'intimité.

Lien direct vers la vidéo
 
Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo. 

 

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans ARCHIVES, TÉMOIGNAGE, VIDÉO, VILLAGE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.