Les diplômes de nos grands parents

LES DIPLÔMES DE NOS GRANDS PARENTS Je remercie, Hélène et Cyrille pour le prêt de ces documents et pour leurs autorisations de mise en ligne.

La semaine dernière, on m'a demandé de travailler à la réalisation des diplômes qui seront décernés aux lauréats du Prix littéraire Yvonne Sévoz qui se déroulera à Bourg d'Oisans,  le 1 avril 2012 lors de la Journée du Printemps du livre. Pour cette réalisation, j'ai tout d'abord recherché l'inspiration dans "mes archives", mes livres et sur internet. Cette recherche m'a fait redécouvrir des documents numérisés voilà quelques années, et qui attendaient patiemment leur mise en ligne.

Je vous présente quatre diplômes qui jalonnaient la vie scolaire d'une jeune fille dans les années 40 et 50. Parmi les représentations photographiques et illustrations qui figurent sur les frises des deux premiers diplômes, on retrouve le Barrage du Chambon, emblème d'une industrie hydroélectrique et fierté pour tout un département de par sa réalisation et son chantier le plus haut d'Europe, hors du commun.

Cet examen devait être passé par les élèves de 11 ans pour entrer en 6e. Le Diplôme d'Études Préparatoires avait été institué par le régime de Vichy, il n'a pas survécu à la Libération. (Diplôme décerné exclusivement dans les écoles catholiques semble-t-il.) En bas à doite, une illustration du Barrage du Chambon. Ce document date de 1943.  

Le certificat d'études primaires (certif.) était un diplôme qu'un élève obtenait à la fin du cycle de l'enseignement primaire élémentaire. L'obtention de ce diplôme confirmait que l'élève disposait des connaissances de base, comme écriture, lecture, calcul, histoire-géographie, sciences. Pas de date sur ce document, je suppose qu'il doit dater de 1945,  Hélène devait avoir alors 14 ans. En bas au centre gauche, le Barrage du Chambon. (La partie basse du document a été restaurée numériquement.)

En France, depuis 1881, on ne pouvait pas exercer la fonction d'instituteur dans une école publique, sans être pourvu du Brevet de capacité pour l'enseignement primaire. Il existe deux brevets de capacité pour l'enseignement primaire : Le premier est le seul titre requis pour enseigner dans un établissement d'enseignement primaire public ou privé. Le second octroie aux maîtres et maîtresses des privilèges, tels que l'accès aux deux premières classes, la nomination aux fonctions d'adjoint dans les écoles primaires supérieures, le droit de se présenter aux examens primaires et supérieurs de l'enseignement primaire, etc. Hélène a obtenu ce diplôme en 1948.

L'enseignement ménager a pour but de concrétiser par des travaux pratiques, la théorique données aux jeunes filles dans les leçons d'économie domestique (apprentissage de quelques règles fondamentales d'hygiène et de santé pour le bon maintien et l'organisation du foyer), de leur en montrer le travail avec application, goût de "la science du ménage". Diplôme décerné à Mizoën en 1951, après 1 mois d'apprentissage, Hélène allait sur ses 20 ans. Cliquez sur ce lien pour découvrir quelques photos de Cours ménagers qui se déroulaient à Clavans en Haut Oisans dans les années 30. 

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans BARRAGE DU CHAMBON, ÉCOLE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.