La Croix de Cassini

LA CROIX DE CASSINI
L’un des panoramas les plus spectaculaires à voir en Oisans et le plus ouvert sur les massifs voisins.
Document révisé le 01-12-2011 grâce aux compléments apportés par Raymond Joffre sur l’origine du toponyme « Tournefort ».
Quelques informations complémentaires sur les dates de relevés et éditions des cartes de Cassini No 150 et 151.

Les recommandations d’usage :
De bonnes chaussures, une protection contre les agressions du soleil et d’un orage soudain (penser à consulter le bulletin météo avant votre départ), une trousse de premier secours pour les petits bobos dans un sac à dos contenant également de l’eau fraîche en quantité suffisante et de quoi vous alimenter sont la condition sine qua non à une sortie réussie.

La promenade :
La Croix de Cassini est une promenade facile et agréable aux multiples départs. Selon le choix que vous ferez, la balade peut nécessiter à peine 2 h en aller-retour ou plus de 7 h pour le grand parcours.

La boucle la plus longue (c’est l’itinéraire que j’ai choisi) : départ Le Freney d’Oisans, suivre les Chazeaux, Clavans-en-Haut-Oisans et prendre la direction du hameau de Clavans-le-Haut, aller dans la direction de l’oratoire St Joseph, puis prendre le GR 54, jusqu’au Col de Sarenne à 1 999 m d’altitude. Une fois au col, il est possible de rejoindre la Croix de Cassini par la crête. Attention, bien que cela ne soit pas indiqué sur les cartes et par signalétique, cet itinéraire (le plus direct) souffre de passages engagés et d’un marquage très clairsemé voire absent sur de longs tronçons. Si le but à atteindre n’a aucune ambiguïté, l’itinéraire à emprunter est bien moins évident ce qui peut s’avérer très ennuyeux si vous n’avez pas le pied montagnard. Je déconseille donc le passage par La Crête pour les non avertis et préconise plutôt de redescendre un peu sur la route dans la direction des chalets et rependre le chemin du Col Grange Pellorce depuis le Sella. Cet itinéraire est un peu plus long, environ 1h30 de montée pour arriver à la Croix, mais bien plus sûr. La marmotte, le grand et majestueux gypaète ou les chamois s’inviteront durant l’ascension pour votre plus grand plaisir. Arrivé à Croix de Cassini 2 361 m, c’est LE panorama à 360°. Une vue singulièrement dégagée sur les sommets et les vallées alentours s’affiche devant vous, la récompense pour autant d’efforts est là.


Cliquer-glisser pour déplacer l'image et zoomer

La redescente peut se faire par le Col de Cluy 1801 m en passant par les Buffes 2 164 m ou Le Gua, puis par le petit hameau de Cluy, ensuite prendre la direction de Puy le haut par La Mine et enfin retour au Village.

Il existe d'autres départs pour cette promenade, ils sont trop nombreux pour être décrits sur cette page. Je vous conseille donc la consultation d’un topoguide comme "50 randonnées autour du Freney d’Oisans" ou les Topos et Cartes "l’Oisans au bout des pieds" pour plus d’informations en vente aux O.T. et S.I.

Un peu d’histoire :
La Croix de Cassini s’appelait avant la Crouis de Touarnafort (Croix de Tournefort) du nom du Botaniste français Joseph Pitton de Tournefort 1656 - 1708, qui fit un voyage d'exploration en Savoie et Dauphiné.. Ce sont les caractéristiques uniques du point de vue dégagé qu’elles offrent de son sommet qui l’ont fait choisir en 1739 par le géomètre du Roi Louis XV, César-François Cassini dit “Cassini III” (1714 † 1784) pour sa cartographie de la région.
Ce sommet offre tous les avantages à cette cartographie par triangulation géodésique.
La croix de Tournefort, est ainsi devenue Croix de Cassini pour conserver la trace du "passage" dans notre vallée de l'illustre représentant du Roi.
Grâce à la magie de la géométrie, les cartes Cassini, dessinées il y a plus de 250 ans, sont aussi précises que nos actuelles cartes IGN et peuvent se superposer à ces dernières ou toutes cartes satellites comme il en existe beaucoup sur internet, et tout cela, sans aucun décalage (presque).
Il est à noter que beaucoup de monts Cassini ponctuent le relief français.

Dans le bulletin No 19 - MAI 1998 de l’association Coutumes et Traditions de l’Oisans une archive de correspondance donne quelques informations sur le passage de MM. Cassini et Méraldi dans notre canton.

Le 18 may 1739, Monsieur de Fontanieu, Intendant du Dauphiné,
envoie l’avis suivant à Monsieur Giraud, subdélégué en poste à Bourg d’Oisans:  Je viens d’être informé, Monsieur, par Monsieur le Contrôleur général, que Messieurs de Cassiny et Maraldy, de l’Académie des Sciences doivent venir dans cette province par ordre du Roy pour y faire diverses observations géométriques et astronomiques.
Je vous prie de leur fournir tout ce dont ils pourront avoir besoin pour le succès de leur opération, s’ils passent dans votre département et de faire publier aux prônes des paroisses le sujet de leur commission afin qu’on leur donne tous les secours, assistance et enseignement nécessaires sans y apporter aucun trouble ni empêchement.
Je suis très parfaitement, Monsieur, votre très humble et obéissant serviteur.

Voici les dates des relevés et de publications des cartes 150 et 151 (Les cartes des Cassini. La science au service de l'État et des régions, Monique Pelletier, édition Comite Des Travaux Historiques Et scientifiques)

Seconds relevés pour la carte de détail :
Feuille 150 : (Barraux) 1776 par Cabay (ing pour Cassini entre 1772 -1779), et Dubois (ing pour Cassini entre 1772 -1785) - Thouvenot frères (ing pour Cassini entre 1773 -1780)
Fin de levés 1778 vérification faite par Trécourt
Carte première publication : 1779-1781 (137e feuillet publié)
Carte couleur de la BNF : 1779-1781
Carte noir et blanc BNF : 1815

Feuille 151 : (Briançon) (1765 ? pas certain de la date, mais les ingénieurs sont sur Grenoble pour les premiers relevés [feuille 119]) 1772 par Deslongchamps (ing pour Cassini entre 1769 -1778) - Trécourt (ing pour Cassini entre 1774 -1780) et Cabay et Dubois.
Fin de levés 1777 vérification faite par Micas (ing pour Cassini entre 1772 -1790)
Carte première publication : 1779 (124e feuillet publié)
Carte couleur de la BNF : 1779
Carte noir et blanc BNF : 1815

La Croix Cassini quant à elle fut scellée par Maximin Reymond et François Pichoud vers 1975, la date exacte m’est inconnue. Marie Louise Pichoud nous avait donné quelques photos de cet événement.

Tous les ans depuis 1999, à la dernière semaine d'août, l'association "La Montée de Cassini" partage le verre de l'amitié devant la Croix et propose un repas joyeux et chaleureux au Col de Sarenne. Cette journée ensoleillée par l'astre et par les rencontres est toujours une réussite, grâce à la convivialité de la centaine de participants, mais aussi le concours des bénévoles ainsi que des services techniques de la mairie.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans RANDONNÉE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.