Lac Saint Laurent

SURVOL DU LAC SAINT-LAURENT

Grâce au logiciel gratuit Google Earth ©, je vous propose aujourd'hui une petite balade virtuelle au-dessus du Lac Saint-Laurent.
Inutile de rechercher sur vos cartes de France ou de l'Isère ce Lac, il n'existe plus que dans les livres et quelques rares documents.
(Corrections et mise à jour 30 avril 2013.)

Voici son histoire.
Au XIIe siècle les crues capricieuses de la Romanche sont bien connues par les habitants de la vallée qu’elle longe.
Au mois d’août 1191, après un terrible orage, les torrents de l’Infernet et de la Vaudaine provoquent un éboulement très important dans le verrou rocheux à l’amont du village de Livet. Cet amoncellement de pierres, de boue et d’arbres empêche l’écoulement naturel de la rivière la Romanche.
Petit à petit les eaux montent forçant les habitants de Saint-Laurent du Lac (Bourg d’Oisans) à évacuer la plaine, pour s’installer vers les hauteurs. L’eau atteint la cote de 730m. (entre 10 et 20 m au-dessus du niveau de la plaine ; d'autres documents indiquent la cote maxi de 741 m).
28 ans plus tard, le 14 septembre 1219, sous un orage diluvien le barrage naturel cède, entraînant par sa rupture un raz-de-marée dévastateur. La vague scélérate balaie tout sur son passage, elle s’engouffre dans la vallée, gonfle la Romanche puis le Drac puis l’Isère qui inonde Grenoble. Après une première décrue, par une mécanique de vases communiquant une deuxième inondation viendra noyer les habitants de Grenoble où La Grande Foire annuelle s'y déroule. De nombreuses victimes sont à déplorer. Les murs de la ville et les portes closes ont fonctionné comme une nasse. Le salut arrivera pour tous ceux qui iront chercher refuge sur les hauteurs à l’extérieur de la ville. L’évêque ne manquera pas de rappeler qu’à cette tragédie, les survivants se devaient d’accomplir l’année suivante un pèlerinage sur ces hauteurs salvatrices. Hauteurs qui chaque année accueilleront de plus en plus de camelots et de moins en moins de pèlerins. Hauteurs qui deviendront Beaucroissant et où la commémoration s’est effacée au fil des siècles pour laisser place à la grande foire aux bestiaux que nous connaissons tous.
Le Lac Saint-Laurent existera encore pendant quelques siècles, il est visible sur de nombreuses cartes jusqu’au XVIIe. Les colères de la Romanche ne seront quant à elles, définitivement domptées qu’en 1935 avec la construction du Barrage du Chambon.

Quelques chiffres :

  • Longueur du Lac Saint-Laurent (du Clapier d’Auris à Rochetaillée) = 12,4 km (à la cote maxi de 741 m)
  • Largeur du Lac Saint-Laurent sur la plaine = 1,5 km
  • Surface approximative = 2200 ha (22 km2) (à la cote maxi de 741 m)
  • Capacité approximative = 660 millions M(à la cote maxi de 741 m)
  • Hauteur d’eau au-dessus de Bourg d’Oisans = 12 m (+ 10 m à la cote maxi de 741 m)
  • Hauteur d’eau au-dessus de la Paute = 10 m  (+ 10 m à la cote maxi de 741 m)
  • Hauteur d’eau au-dessus des Sables = 12 m  (+ 10 m à la cote maxi de 741 m)
  • Hauteur d’eau au-dessus de Rochetaillée = 20 m  (+ 10 m à la cote maxi de 741 m)

 

Voici une petite vidéo qui vous propose le survole de la zone à la cote 730 m.

Pour lire le fichier (à la cote 730 m), il faut avoir le logiciel Google Earth © sur son ordinateur ou le télécharger à cette adresse http://earth.google.fr/.
Puis télécharger le fichier Lac_Saint_Laurent.zip, decompressez-le puis double-cliquez sur le fichier Lac_Saint_laurent.kmz. Le programme Google Earth se lance et vous emmènera directement au lac Saint Laurent.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans HISTOIRE, VIDÉO, VOIE ROMAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.