Repas de Fêtes

LES REPAS DE FÊTES EN OISANS
Ont participé à cette séance, Lucien, René Léon, Denise, Paula, Stéphanie, Agnès et moi-même.
Remerciements à Marie pour son texte sur la préparation du cochon dans la vallée du Vénéon.

cochonC’est une tradition dans nos villages et c’est une revendication Française. C’est toujours autour d’un bon « gueuleton » que la communauté se retrouve, que les grandes décisions se prennent. On mange, on boit, on discute, on rit, on se fâche, on se réconcilie, on se retrouve…
Pendant le temps du repas, le pain, le fromage, le vin deviennent le mortier du village. Ces moments festifs ponctuent notre calendrier, chaque saison a sa fête, son agape. Elle mobilise toutes les énergies, les femmes, piliers de ces réjouissances, redoublent d’attention dans la confection des plats. Les enfants, petites mains dociles, tournent la préparation des heures, non sans rechigner. Les hommes, sans sourciller, choisissent la bête et l'entraînent à son bourreau.
On mange, on boit, souvent sans modération, les langues se délient, comme un livre ouvert, l’histoire du village se raconte. On écoute les mêmes anecdotes encore et encore… On s’esclaffe même si on connaît la chute…
Je vous propose d’écouter les acteurs et témoins de ces moments privilégiés.

LE COCHON
Tuer le cochon est tout un art, la mise en scène est rigoureuse. Il n’est pas donné à tous de bien le faire. Chaque village a son ou ses exécuteurs, chaque exécuteur à ses trucs et astuces ou son rituel avant le sacrifice. Il prépare minutieusement ses outils, choisit la bonne date, fait attention à la lune, fera son nœud et pas un autre sur la patte de l’animal… Rien n’est laissé au hasard, tout est prémédité.
Le cochon, véritable usine à recycler les déchets en graisse et en viande, semble tout comprendre à l’instant où on vient le chercher. Sa mise à mort était souvent l’une des dernières besognes du colporteur avant le départ. Il accompagnait alors le camelot sur un bout de chemin sous la forme d’un bout de lard, de saucisson ou d’un gros morceau cuit accompagné de pommes de terre emballées dans un linge glissé dans la balle, le « bourra » ou la marmotte.

• Lire le texte proposé par Marie
LE COCHON DANS LA VALLÉE DU VÉNÉON


Cliquez sur le player pour entendre la discussion.

• La chèvre en automne


Cliquez sur le player pour entendre la discussion.

• "l'Archipote ou tchaplacourt'", l'agneau du 15 août, et d'autres dates


Cliquez sur le player pour entendre la discussion.

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans COLPORTEUR, TÉMOIGNAGE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.