Historique sur le barrage

La fin de l’histoire ?
Quant au barrage proprement dit, son évolution est une autre histoire et elle sera plus chaotique… Il devra faire l’objet de soins importants pour parer au gonflement de ses bétons. Des vidanges totales et prolongées seront nécessaires en 1964 et 1981 pour permettre des injections. La composition des bétons ne sera pas remise en cause, mais plutôt la façon dont ils furent installés. On l’améliorera par la suite sur les futurs ouvrages hydrauliques français.

Le bassin versant, lui, évoluera géologiquement différemment des prévisions des spécialistes : sa production d’alluvions ira en grandissant provoquant un comblement plus rapide que prévu de la retenue et donc la diminution de son volume utile. De nombreux curages seront entrepris jusqu’à aujourd’hui afin de limiter les dégâts qui obligeront néanmoins le concessionnaire à percer une nouvelle vanne de vidange de fond à 16 mètres au dessus de la première et à effectuer des vidanges complètes plus fréquentes.
Les travaux du Chambon terminés officiellement en 1937 ne se sont donc jamais véritablement arrêtés depuis 70 ans, et continuent d’ailleurs encore aujourd’hui…

• Jean-François OBLED : 1998
“ La Houille Blanche à la Conquête des Cimes : histoire de la construction du barrage du Chambon ”
Mémoire de Maîtrise d’histoire. 145 p. + annexes . Université Pierre Mendès-France. Grenoble

Processing your request, Please wait....
Ce contenu a été publié dans BARRAGE DU CHAMBON, HISTOIRE, REPORTAGE, TEXTE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.